Un itinéraire pour découvrir les merveilles du Maroc

Boire du thé à la menthe deux à trois fois par jour, manger du poulet aux olives et citrons confits, se perdre dans le labyrinthe de Fès, être émerveillé par le désert infini de Merzouga et s’initier au surf à Essaouira… Le Maroc est définitivement un pays à découvrir ! Le décor est très diversifié avec ses forêts, ses villes, et bien entendu, l’expérience du désert. Prêt pour l’aventure ? Voici un parcours de 14 jours pour profiter pleinement du Maroc.

Rabat

Arrivées à Casablanca, nous sommes restées le temps de trouver la station de train dans le sous-sol de l’aéroport. Pour accéder à la station de train à l’aéroport de Casablanca : restez à l’intérieur et suivez les indications. Vous trouverez un escalier roulant qui vous fera descendre. C’est à cet endroit que vous pourrez acheter votre billet et aurez accès aux rails. Si vous sortez de l’aéroport, vous devrez repasser par la sécurité afin d’entrer à nouveau.

Destination Rabat pour cette première journée au Maroc. La ville est calme et sécuritaire. Allez voir la beauté du Mausolée de Mohammed V et la tour Hassan, promenez-vous dans les rues pour voir la sérénité de l’endroit et le chaos du marché. Au café Maure dans la Kasbah de Oudaias, on peut déguster des pâtisseries marocaines et le célèbre thé à la menthe avec une vue sur l’eau.

Chefchaouen

La perle bleue du Maroc est d’une beauté sublime. Il faut savoir par contre que ce n’est pas toute la ville de Chefchaouen qui est peinte couleur ciel et mer, mais uniquement environ 10% de celle-ci. L’unicité de l’endroit vous charmera malgré la présence importante de touristes. Vous vous surprendrez à photographier une multitude de portes et de chats – c’est du moins la surprise que j’ai eue en revisitant l’endroit en regardant les photos que j’ai prises.

L’endroit est agréable autant pour les yeux que pour les papilles. C’est à Chefchaouen que mon amie et moi avons dégusté le meilleur tajine au poulet et citron confit. Avec tous ces tournants et labyrinthes, j’en ai oublié le nom de l’endroit.

Non loin de la ville, vous pouvez profiter d’une randonnée en forêt. En suivant une rivière, vous pourrez admirer la beauté de deux chutes qui, selon la saison, arborent une robe plus légère ou volumineuse. Pour vous rendre aux cascades d’Akchour, rendez-vous au nord de Plaza Mohammed V pour grimper dans un taxi. Ils attendent normalement de le remplir avant de partir aux cascades.

cascades d'Akchour

L’endroit idéal pour terminer votre journée est au point de vue sur la colline. L’orangé du soleil couchant vous offrira une aura dorée sur la ville. La hauteur vous permettra également de profiter de la vue spectaculaire des maisons sur la colline – car oui, Chefchaouen est bâtie sur une montagne plutôt abrupte. Pour vous y rendre, rendez-vous de l’autre côté de la source d’eau – qui se trouve à la bordure du village – et commencez à monter les marches. Vous pourrez apercevoir au loin la petite chapelle où vous aurez l’opportunité de partager le panorama avec d’autres voyageurs.

Conseil : Pour profiter pleinement de cette cité bleutée, levez-vous tôt le matin. Cela vous permettra de profiter des ruelles sans le grand nombre de touristes qui les longent pendant la journée.

Vous pouvez lire davantage sur Chefchaouen afin de découvrir d’autres incontournables ici : Chefchaouen : la ville bleue du Maroc.

Fès

Se perdre dans le labyrinthe de la médina est sans doute la principale activité à Fès. Si étroits et si hauts, les murs ne nous permettent pas d’utiliser le soleil pour nous aider à nous guider.

Les allées se ressemblent sensiblement toutes, mais pas assez pour ne pas se rendre compte que nous tournons en rond.

En effet, à Fès, il faut faire attention, certaines personnes vous suivront et vous indiqueront le chemin lorsque vous semblez perdu. Ce n’est malheureusement pas par pure gentillesse, mais afin d’échanger leur « service » contre (beaucoup trop) de dirhams. Par chance, lorsque cela nous est arrivé, nous étions plusieurs filles. Avec un peu de fermeté, nous lui avons fait comprendre qu’il ne recevrait pas d’argent de notre part. Somme toute, bien qu’il ne semblait pas heureux, le jeune homme nous a laissées tranquilles. La technologie aide parfois, lorsqu’elle nous situe sur la carte. Faites attention à ne pas vous faire prendre!

Fès, tannerie

Pour acheter des souvenirs, Fès est l’endroit idéal, puisqu’on y trouve bon nombre d’artisans. Vous pourrez également observer les tanneries, muni d’une tige de menthe pour camoufler l’odeur, et apprendre les 9 étapes pour la confection des peaux. Il est possible d’y acheter babouches, sacs, ceintures, manteaux, et ce, à très bon prix.

Conseil : Pour visiter les tanneries, mieux vaut y aller le matin tôt. L’une des neuf étapes nécessite d’utiliser des excréments d’oiseau – d’où la mauvaise odeur, et celle-ci augmenterait avec la chaleur du soleil.

En mode road trip

Pour cette partie du voyage, nous réservons une excursion de trois jours à partir de Fès avec quelques arrêts en route pour voir des singes, le canyon et le studio cinéma. C’est à ce studio que des scènes de Game of Thrones ont déjà été filmées et où vous pouvez également rencontrer le cheval blanc de Khaleesi – en fait les deux, puisqu’il y a une doublure. Notre chauffeur nous a donc amenées de Fès à Merzouga, puis finalement à Marrakech. Pour ce style d’excursion, nous avons magasiné beaucoup en ligne avant notre départ. Les prix peuvent varier, ainsi que la durée et le parcours (peu offrent par contre de Fès à Marrakech, mais sachez que cela existe).

dunes de merzouga au maroc

Désert de Merzouga

Du sable à perte de vue, c’est ce paysage que je recherchais tant en venant au Maroc… cette expérience que je n’avais jusqu’à maintenant vécue dans aucun autre de mes voyages. Notre chameau nous attendait à l’entrée du désert et se dandinait ensuite doucement vers une dune afin que nous profitions du coucher du soleil. C’est dans une tente luxueuse que nous avons eu la chance de dormir au milieu du désert.

Autour du feu, au milieu de nos campements, nos hôtes vêtus de leur habit traditionnel bédouin jouaient de leur instrument de musique. J’ai eu des frisons tellement ce moment fut magique. Je le recommande à tous ceux qui apprécient le partage de la culture. Après plusieurs chansons, ce fut à notre tour de devenir musiciens. On dansa et on festoya aux lueurs du feu et d’un ciel étoilé.

Pour en savoir plus sur l’excursion que vous pourriez vivre au coeur du Sahara, lisez cet article : Maroc: un séjour dans le désert du Sahara.

Marrakech

Les touristes sont plus nombreux à Marrakech. On y retrouve d’ailleurs un plus grand nombre de femmes vêtues de vêtements laissant entrevoir davantage de peau. Il est important de se questionner sur ce qu’on devrait porter au Maroc avant de s’y rendre afin de respecter les locaux.

Marrakech est somme toute une ville très animée, certains disent même que c’est une ville qui ne dort jamais. Le marché est gigantesque et les ruelles environnantes sont remplies le jour de piétons, de scooters et de chariots. Certaines peuvent devenir très achalandées. Pas trop loin du marché, vous pourrez voir la tour de la mosquée Koutoubia.

marrakech, maroc

L’expérience du Hammam est à vivre au Maroc. Nous avons essayé le soin gommage/scrub qui est en fait un bain vapeur durant lequel une personne exfolie votre corps à l’aide d’un gant. Pour se faire, vous devez donc être totalement nu(e). Nous avons conclu l’expérience par un massage et bien sûr un thé à la menthe pour bien nous détendre.

Si vous êtes amateur d’arbres, de fleurs et de plantes, vous serez choyé à Marrakech. Visitez le jardin secret qui se trouve dans la médina et le Jardin Majorelle (accessible par taxi). Ce dernier est d’ailleurs reconnu pour son bleu Majorelle et pour avoir été la demeure de Yves St-Laurent, le designer français. Un musée de ses créations se trouve juste à côté du jardin. De plus, si vous avez le temps, achetez également l’accès au Musée Pierre Bergé des Arts Berbères qui permet une porte d’entrée sur l’histoire et la culture berbères.

Vous pouvez également lire cet article pour d’autres idées : Marrakech: La ville qui ne dort jamais!

Essaouira

À votre arrivée, faites une pause et respirez. Sentez l’odeur saline de la mer et écoutez le vent siffler légèrement. Allez voir le marché de poisson ainsi que le port (il suffit de suivre les nuages de mouettes pour vous diriger) et les magasins de chaussures et de tapis. De plus, pour les amoureux de la gastronomie, dégustez les savoureux plats du restaurant Nomade. L’endroit est magnifiquement décoré et les propriétaires sont tellement charmants et sympathiques.

Essaouira est également l’une des villes côtières où il fait bon pratiquer le surf. D’ailleurs, pour les débutants, les vagues sont accessibles et vous pourriez vous tenir debout plus rapidement que vous ne le croyez possible. Vous trouverez sur la plage quelques compagnies qui offrent des cours.

Pour plus de suggestions, lisez cet article : Essaouira, une magnifique ville portuaire du Maroc.

Casablanca

Ce parcours de 14 jours au Maroc se termine à Casablanca. La ville en soi est moins attrayante. Il s’agit davantage d’une grosse ville multiculturelle. Nous avons d’ailleurs tellement eu de la difficulté à trouver un restaurant qui sert un tajine ou un couscous pour notre dernier repas en sol marocain que nous avons fini, bien malgré nous, par succomber à une chaîne de restauration rapide.

Assister à un coucher de soleil rose orangé sur la côte, juste à côté de la mosquée qui est d’une grande beauté, est cela dit un incontournable !

Casablanca

Quoi goûter au Maroc

Pour finir, lors de votre voyage au Maroc, tentez de mettre la main sur un smoothie à l’avocat ou un jus frais pressé de pomme grenade. C’est définitivement délicieux ! Les « pastillas » (pâte avec poulet et cannelle) et le fameux thé marocain à la menthe sont également des incontournables. Vous pouvez aussi découvrir le fruit du cactus. Bon appétit!

Alors, êtes-vous prêt à découvrir la magnifique culture marocaine ? Pour ma part, j’y retournerais sans hésiter afin que le Maroc continue à me surprendre et à me faire rêver !

À lire également sur Nomade Magazine :