Partir 5 jours au Maroc sur un coup de tête. Bon, c’est vrai que c’est plus simple à réaliser quand ton point de départ est Paris et que le Maroc est accessible à moins de 3 heures de vol. Pour ceux et celles qui prévoient une petite escapade au pays de l’ancien Empire chérifien, cet itinéraire express entre mer et désert vous permettra de plonger dans une culture et des paysages aussi riches que diversifiés.

Souk des teinturiers

Souk des teinturiers

Le camp de base : Marrakech. Parce que la ville bénéficie d’une position centrale, il est facile d’y poser ses bagages et de partir à la découverte de quelques-uns des plus beaux trésors du Maroc.

Au coeur du souk

Au coeur du souk

Marrakech : la Ville rouge

Déambuler au cœur de la médina, se perdre dans les ruelles du souk, admirer les couleurs du jardin Majorelle… Marrakech ne peut décevoir. Il faut dire que la 4e ville du Maroc est généreuse et bien vivante. Jamais mon esprit de Nord-Américaine n’a été aussi dépaysé. Des rues cacophoniques où se croisent taxis, scooters, vélos et ânes, en passant par le soleil accablant de juillet et les parfums éclectiques captés à chaque coin de rue, Marrakech fascine et envoûte.

Daphné et Sofian à l'herboristerie Bab Haddadine

Daphné et Sofian à l’herboristerie Bab Haddadine, où le réputé chef Jamie Oliver aurait déjà mis les pieds!

Conseils et bons plans à Marrakech

Une visite au souk

Tapis colorés, services à thé, maroquinerie, myriade d’épices parfumées, bijoux et joaillerie, le souk de Marrakech ne peut décevoir vos fantasmes exotiques. Petit conseil, n’hésitez pas à marchander, car ici, ça fait partie du plaisir! Par contre, je ne vous cacherai pas que la seule façon d’être vraiment certain de conclure « une bonne affaire » est d’être accompagné d’un marocain qui parle arabe. À bon entendeur.

Kiosque de pains marocains à la semoule

Kiosque de pains marocains à la semoule

Une soirée à la place Jemaa el-Fna

Si la célèbre place centrale de la ville n’a rien d’exceptionnel en plein jour, il en est tout autre lorsque le soir tombe et qu’elle se transforme en véritable cour des miracles. En plus des quelques centaines de cantines-restaurants (ancêtres certains des foodtrucks) qui accueillent les estomacs affamés pour trois fois rien, on assiste à toute la magie et la tradition maroc. Danses, conteurs de légendes, groupes de musique folklorique et musiciens berbères… le tout sous un véritable barbecue géant et à ciel ouvert qui fume tellement qu’on doit le voir de la galaxie! Tradition marocaine oblige, tout est bon pour tenter de vous alléger le portefeuille de quelques dirhams, mais le dépaysement en vaut bien le coup!

Le BBQ à ciel ouvert de Marrakech

Le BBQ à ciel ouvert de Marrakech

Un dîner de rois pour quelques dirhams

Un dîner de rois pour quelques dirhams

Le jardin Majorelle

Oasis botanique et artistique en plein cœur de la ville, le jardin Majorelle porte le nom de l’artiste peintre français Jacques Majorelle, fondateur de cette palmeraie où s’entrecroisent cactus, bougainvillées, jasmins, palmiers, bassins d’eau, nénuphars, lotus, bambous, fontaines et pergolas au bleu cobalt (le bleu Majorelle). Appartenant aujourd’hui à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, le jardin accueille, depuis octobre 2017, le musée Yves Saint Laurent Marrakech. Les cendres du célèbre créateur ont d’ailleurs été dispersées dans la roseraie du jardin. Ayant visité Marrakech en juillet, je n’ai pas eu la chance d’apprécier le musée, mais je compte bien y revenir!

La Sultana Marrakech

Un complexe hôtelier unique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO!

La Sultana Marrakech offre un décor digne des plus grands palais Marrakchi

La Sultana Marrakech offre un décor digne des plus grands palais Marrakchi

Lorsque l’on cherche à vivre une immersion complète dans la plus pure tradition marocaine, tout en profitant d’une oasis de calme à proximité de la médina et de la cacophonie de la ville, trouver son petit paradis n’est pas chose facile. Nous avons pourtant découvert notre eldorado à la Sultana Marrakech.

Charme, authenticité et luxe

Un coin de paradis à l'écart de la cacophonie de la ville

Un coin de paradis à l’écart de la cacophonie de la ville

Ce complexe hôtelier 5 étoiles (vraiment méritées) s’impose réellement comme un incontournable de l’hôtellerie dans la capitale touristique. Superbement située au cœur du Triangle d’or, tout près de la célèbre place Jemaa El Fna et directement au pied des Tombeaux Saadiens (on les voit même de la terrasse située sur le toit), la Sultana Marrakech vous convie à un voyage au cœur même de l’histoire marocaine. Dans son décor empreint d’une richesse digne des plus grands palais de la ville rouge, les riads qui composent le complexe possèdent chacun une thématique distinctive, inspirée de l’histoire du pays de l’extrême couchant.

Sur les toits de la Sultana Marrakech

Sur les toits de la Sultana Marrakech

Une vue à couper le souffle sur la médina

Une vue à couper le souffle sur la médina

Hammam, gastronomie et art de vivre

Une autre distinction de la Sultana est sans conteste le fait que tout y est dédié à l’art de vivre marocain. Du spa époustouflant (le mot est faible) où vous pourrez profiter des bienfaits du hammam, en passant par la quiétude de la piscine qui trône comme un bijou dans un écrin rappelant une palmeraie intérieure… Jamais détente n’aura été aussi bienfaitrice, surtout après avoir couru les ruelles du souk sous le soleil de l’après-midi.

Le spa époustouflant de la Sultana Marrakech

Le spa époustouflant de la Sultana Marrakech

Côté culinaire, les plats traditionnels sont bien campés et réalisés avec un souci du détail fort apprécié. On aime d’autant plus le décor enchanteur de la terrasse, située sur les toits de l’hôtel qui surplombent Marrakech et offrent une vue sur les montagnes de l’Atlas ainsi que sur la médina. Pour faire encore mieux, on vous propose des ateliers culinaires afin de vous familiariser avec la gastronomie marocaine.

Sur les toits de la Sultana Marrakech

Sur les toits de la Sultana Marrakech

Atelier de cuisine traditionnelle

Atelier de cuisine traditionnelle

Le charme et la distinction de la Sultana Marrakech n’ont besoin de rien d’autre pour enchanter le voyageur. Pourtant, chaque petit détail est tellement pris en considération qu’on se sent réellement bienvenu. Pour clore l’expérience avec brio, mentionnons la qualité irréprochable du service, attentionné comme on en trouve trop rarement.

Une adresse historique à découvrir pour vivre un séjour Marrakchi riche de coutumes et de tradition!

En savoir plus sur la Sultana Marrakech

Ouarzazate et la porte du désert

Sur les routes de l'Atlas

Sur les routes de l’Atlas

Après deux journées à découvrir Marrakech, c’est un départ pour une première excursion! C’est donc à bord d’un autobus touristique que l’on part pour un périple de près de 5 heures à travers l’Atlas pour atteindre Ouarzazate, une bourgade située à 1 150 mètres d’altitude, aux portes du désert marocain.

Ouarzazate, aux portes du désert

Ouarzazate, aux portes du désert

Ici, changement drastique, la vie moderne ne semble pas avoir atteint ce coin du monde, soumis au climat désertique présaharien. On a réellement l’impression d’avoir fait un saut de géant dans le passé. D’ailleurs, Ouarzazate a longtemps été le point de rencontres commerciales et culturelles entre différents peuples du nord et du sud du continent africain.

Ouarzazate, dépaysement complet!

Ouarzazate, dépaysement complet!

Avec 40 degrés à l'ombre... pas facile de se rafraîchir

Avec une température avoisinant les 40 degrés à l’ombre… pas facile de se rafraîchir

C’est aussi ici que, dès le début des années 60, de nombreuses œuvres cinématographiques ont été réalisées, en raison des paysages désertiques et de la qualité de la lumière que l’on retrouve dans cette région où le soleil brille 300 jours par année. Dans la liste, citons notamment le chef-d’œuvre Lawrence of Arabia (tourné en partie sur le site d’Aït-ben-Haddou, à proximité d’Ouarzazate), Gladiator, Babel, ainsi que certains épisodes de la troisième saison de Game of Thrones. Pas besoin de vous dire qu’il s’agit de l’escapade idéale pour sortir votre appareil photo! Les paysages valent la balade en bus touristique.

Ouarzazate, un lieu qui semble complètement coupé de la vie moderne

Ouarzazate, un lieu qui semble complètement coupé de la vie moderne

Sur le site d’Aït-ben-Haddou

Sur le site d’Aït-ben-Haddou

Essaouira

Essaouira

Essaouira

Deuxième journée d’excursion, départ pour la côte atlantique! C’est à environ 3 heures de route de Marrakech que l’on découvre Essaouira, anciennement nommée Mogador (et surnommée par moi-même la ville où il y a beaucoup de vent)!

Port d'Essaouira

Port d’Essaouira

Outre sa magnifique médina, ce qui frappe le plus d’Essaouira est sans conteste son architecture, unique au Maroc, rappelant l’occupation militaire européenne du milieu du XVIIIe siècle. Ville fortifiée et portuaire bénéficiant d’une position géographique stratégique, Essaouira bénéficie d’une mixité des cultures arabes, africaines et européennes qui s’y entrecroisent.

La médina d'Essaouira

La médina d’Essaouira

Le marché d'Essaouira

Le marché d’Essaouira

Ici, l’air marin est omniprésent, décuplé par le vent des alizés qui se faufile jusque dans la médina. Magique, le port de pêche, avec ses centaines de chalutiers et de barques bleues, semble empli de poésie. Amateurs de baignade et de farniente à la plage, sachez qu’ici le sable soulevé par le vent fouette!

Près des remparts d'Essaouira

Près des remparts d’Essaouira

Près des remparts d'Essaouira, on se croirait dans un quartier abimé par la guerre

Près des remparts d’Essaouira, on se croirait dans un quartier abimé par la guerre

À ne pas manquer sur la route d’Essaouira : les arganiers, espèce endémique de la région, avec lesquels on produit la célèbre huile d’argan, or liquide marocain. On en profite donc pour faire un arrêt dans l’une des coopératives qui fabriquent des produits d’argan biologiques.

Les chèvres dans les arganiers

Les chèvres dans les arganiers

Donc, 5 jours au Maroc, c’est beaucoup trop court pour tout voir, mais c’est amplement suffisant pour être enchanté et pour avoir envie d’en découvrir plus! Choukran!

Je tiens à remercier mes deux partenaires de voyage, Daphné et Sofian, avec qui j’ai passé un séjour inoubliable!

Sofian et Daphné en pleine sieste, à bord du bus touristique

Sofian et Daphné en pleine sieste, à bord du bus touristique

À lire également sur Nomade Magazine :