Je ne sais pas pour vous, mais quand on me parlait de Virginia Beach avant, je m’imaginais une destination typique pour les voyages en famille; une longue plage bondée de vacanciers qui se font bronzer la couenne pendant des heures, puis qui sortent boire quelques cocktails et manger un repas copieux rempli de friture. Un peu comme l’équivalent d’un tout inclus cubain ou mexicain, mais aux États-Unis.

Pourtant, la ville que j’ai découverte m’a non seulement surprise, mais également séduite! Moi qui suis habituée d’en voir de toutes les couleurs durant mes voyages aux quatre coins du monde, je n’aurais jamais cru que cet endroit si proche de chez moi réussirait à me faire vivre autant d’émotions fortes. En fait, le secret de Virginia Beach, c’est qu’il y en a vraiment pour tous les goûts.

Virginia Beach, le "boardwalk"

Virginia Beach, le « boardwalk »

Un paradis pour les « foodies »

Ici, je ne parle pas simplement de se rendre dans un restaurant pour déguster un bon repas en bonne compagnie, mais bien de vivre une expérience beaucoup plus complète, principalement en ce qui a trait à la provenance des produits utilisés et au génie novateur des entrepreneurs à la tête de l’industrie gastronomique.

Par exemple, si vous avez envie de goûter aux fameuses huîtres de la région, pourquoi ne pas aller les récolter vous-même en participant à une excursion dans la rivière Lynnhaven en compagnie du capitaine Chris, propriétaire de la Pleasure House Oyster Farm? Pendant un circuit d’environ trois heures, non seulement vous aurez droit à une balade en bateau, mais vous mettrez également les pieds à l’eau avant de vous régaler avec les huîtres les plus fraîches que vous n’aurez jamais mangées! De plus, ce qui est particulièrement intéressant avec cette activité, c’est qu’elle comprend une partie éducative quant à l’élevage du mollusque. Quoi de mieux que de jumeler l’utile à l’agréable?

Capitaine Chris de Pleasure House Oyster Farm

Capitaine Chris de Pleasure House Oyster Farm

Dans la même ligne de pensée, l’importance attribuée à la source des aliments que nous consommons est au cœur de la vision que nous propose la ferme New Earth. Sur les lieux, il est possible de se balader dans les champs, d’acheter des produits locaux et même de suivre un cours de cuisine avec un ou une chef de la région. On nous enseigne entre autres qu’il y a toujours moyen de concocter des repas délicieux uniquement à base des produits locaux et, ce, en s’adaptant à ce que nous offre la nature au fil des saisons.

Shakshuka à la ferme New Earth

Shakshuka à la ferme New Earth

Ce concept est d’ailleurs de plus en plus populaire à Virginia Beach, où on retrouve des restaurants qui offrent exclusivement un service de « ferme à la table ». En d’autres mots, si la région ne produit pas de citron, il vous sera impossible d’en avoir dans votre eau! L’idée peut sembler extrémiste, mais en réalité, elle permet de découvrir de nouvelles alternatives à nos vieilles habitudes et de participer à un mouvement de développement durable. Les restaurants Commune et Esoteric en sont deux exemples qui valent amplement le détour.

Restaurant Esoteric

Restaurant Esoteric

D’autres restaurants nous offrent aussi des aliments locaux, mais sans toutefois s’y limiter nécessairement. Parmi ceux-ci, on retrouve le Bay Local Eatery, un vrai délice à la fois pour les papilles gustatives et… les yeux! Leur Bloody Blue, un Bloody Mary servi avec un crabe à carapace molle frit ne manquera pas de vous surprendre tant par son goût épicé que son allure inusitée. Pour les adeptes de fruits de mer et de poissons frais, le Dockside Restaurant and Marina est un incontournable (ne manquez pas de goûter à la soupe She Crab, un « must » apprécié tant par les touristes que les locaux).

Bloody Blue du Bay Local Eatery

Bloody Blue du Bay Local Eatery

Il y a aussi le très charmant The Bee and the Biscuit, un restaurant qui se distingue autant par son cachet unique et la qualité des repas qui y sont servis que par son personnel sympathique et passionné. Si vous avez plutôt envie de manger léger, vous pouvez toujours opter pour le Pacifica, un bar à tapas où les saveurs sont au rendez-vous dans chaque assiette et les portions plus petites.

The Bee and the Biscuit

The Bee and the Biscuit

En plus de tous ces choix plus appétissants les uns que les autres pour casser la croûte, Virginia Beach abrite également une impressionnante variété de distilleries et brasseries. Par exemple, la Commonwealth Brewing Company offre un grand éventail de bières maisons dans un décor insolite : il s’agit d’une ancienne caserne de pompiers qui a été réaménagée au goût du jour pour les besoins de la brasserie. Si vous préférez les alcools forts, la Chesapeake Bay Distillery ne vous décevra pas. Vous pourrez y déguster quatre sortes de vodka, bourbon et rhum, en cocktails ou seuls, pour la modique somme de 7$.

Dégustation à la Chesapeake Bay Distillery

Dégustation à la Chesapeake Bay Distillery

Enfin, ce qui fait le charme de la scène gastronomique de cette destination est sans aucun doute la passion qui anime les entrepreneurs locaux ainsi que leur désir de faire changer les choses tout en s’amusant. Comme le courant de « retour aux sources » est mis en place avec autant de créativité et de finesse, on a l’impression d’assister à l’émergence d’une nouvelle philosophie et façon de faire plutôt que de reculer dans le temps!

IMG_2965

Les activités : de l’aventure à la relaxation

Bien manger c’est bien, mais il faut aussi bouger de temps en temps! En ce sens, Virginia Beach est une ville beaucoup plus active que je ne l’aurais imaginée. Outre les sports typiques des stations balnéaires, tels que la baignade et le jogging sur le bord de l’eau, on retrouve également des activités plus extravagantes.

Une des aventures les plus exotiques offertes est assurément l’excursion de kayak en mer de Chesapean Outdoors. Faire du kayak n’a rien d’incroyable me direz-vous? Mais en avez-vous déjà fait dans l’océan, contre les vagues et entouré de dauphins qui vous offrent un spectacle privé? Une expérience forte en sensations, je vous le garantis!

Si vous êtes moins du genre extrême, vous trouverez votre compte ailleurs sans problème. Le First Landing State Park est parfait pour les adeptes de randonnée en nature; il comprend une multitude de sentiers au cœur d’une forêt aux allures enchantées. Sinon, vous pourriez aussi profiter d’une séance de yoga personnalisée sur le bord de la plage en collaboration avec Collective Yoga.

First Landing State Park

First Landing State Park

Et si vous avez tout simplement envie de relaxer et de visiter les attractions de la place, pourquoi ne pas vous promener dans le nouveau district créatif ViBe? Il s’agit d’un quartier où les graffitis sont omniprésents, tant sur les rues que sur les murs des commerces, et où les caféinomanes ne seront jamais à sec grâce aux nombreux cafés indépendants. Vous pourriez aussi vous rendre sur la base militaire navale Joint Expeditionary Base East afin d’admirer la vue sur l’océan du haut du phare de Cape Henry ou encore simplement marcher le long du fameux « boardwalk » pour zieuter les diverses créations des artistes locaux.

ViBe Creative District

ViBe Creative District

Finalement, Virginia Beach a beaucoup plus à offrir qu’une simple plage et du beau temps. Que vous ayez besoin d’une vacance relaxante, d’une aventure en nature ou encore que vous ayez envie de combler vos papilles gustatives, vous y trouverez sans aucun doute votre compte. La beauté de la chose, c’est qu’il y en a vraiment pour tous les budgets : du terrain de camping sauvage à la maison de plage à l’hôtel luxueux, vous ne manquerez pas d’options. Enfin, soyez assuré que votre séjour passera en un clin d’œil et que vous n’en aurez pas assez d’une seule visite!

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur http://www.visitvirginiabeach.com/international/french-canadian/.

Décor au restaurant The Bee and the Biscuit

Décor au restaurant The Bee and the Biscuit

Merci au Virginia Beach Convention and Visitors Bureau et au Collectif voyage numériQC pour ce séjour bien plaisant à Virginia Beach.


À lire également sur Nomade Magazine :