Pour faire suite à mon article sur les sentiers les plus populaires à découvrir dans le parc de la Gaspésie, il est important de ne pas passer à côté des oubliés! L’avantage de ces sentiers est que vous éviterez les foules pour une expérience unique dans la nature!

Mont Logan

Difficilement accessible, le mont Logan est probablement l’endroit rêvé pour vous évader. Cette montagne est réservée aux plus mordus de rando. Il vous faudra prévoir un minimum de 4 à 6 jours avec nuits en refuges pour l’atteindre. Ne pas oublier que le camping est autorisé sur les plateformes de camping prévues à cet effet uniquement. Contactez la SEPAQ pour réserver les hébergements et payer les frais d’autorisation.

Petite anecdote : En montagne, vous savez, le temps peut changer à tout moment. Cette nuit-là, il s’est mis à pleuvoir comme jamais. Nous avons dû quitter la tente qui avait atteint son maximum côté imperméabilité et nous sommes allés au refuge situé tout près. Personne n’était à l’intérieur, nous avons donc pu faire tout sécher avant notre départ le lendemain! Être au sec, ça n’a pas de prix! Le matin à la brunante, la tête dans les nuages que la pluie a laissés, nous avons croisé un caribou et un orignal. Un magnifique souvenir pour moi le mont Logan!

En hiver, il tombe des quantités phénoménales de neige sur le mont Logan. Imaginez, il peut y avoir de la neige jusqu’à la cime des arbres! Pour ma part, j’ai un coup de coeur pour ce paysage féérique hivernal!

  • Hauteur mont Logan : 1150 mètres, 10e plus haut sommet au Québec
  • Niveau de difficulté : difficile
  • Prévoir minimum 4 à 6 jours avec nuits en refuges
  • Distance totale : 96 km
  • Pour une planification du jour 1 à 6 et beaucoup d’autres détails utiles, visitez la page d’AlexHike.
  • Important de réserver à l’avance les nuits en refuges

Mont Richardson

Du haut de ses 1180 mètres, le sommet offre une vue à 360 degrés et vous pourrez y apercevoir les monts Albert, Xalibu et Jacques-Cartier. Sentier rocailleux et abrupte, j’ai bien aimé me balader à travers la flore qu’offre le sentier.

En route pour le sommet que l’on voit au loin!

Lorsque vous serez au sommet, vous devrez vous faire une place à travers les rochers pour admirer la vue. Il peut venter très fort là-haut! Un bon coupe-vent est un véritable atout!

Mont Richardson

  • Hauteur : 1180 mètres, 4e plus haut sommet au Québec
  • Distance : 11,5 km aller-retour
  • Niveau de difficulté : difficile
  • Temps : 6 heures
  • Possibilité d’ajouter une boucle avec le mont Joseph-Fortin lors de la descente. La distance totale serait alors de 15,4 km

Le Pic du Brûlé

Le Pic du Brûlé offre sans contredit un superbe panorama qui restera dans votre mémoire! Par temps clair, vous aurez la chance d’y apercevoir le fleuve St-Laurent. J’ai accédé au Pic du Brûlé par le sentier de la Grande Traversée, lors d’une randonnée de 2 jours avec nuit en refuge. Il est possible de simplement effectuer le sentier en boucle de cette superbe montagne souvent laissé de côté au profit des plus populaires.

pic du brûlé b

  • Hauteur : 790 mètres
  • Dénivellation : 430 mètres
  • Difficulté : Intermédiaire
  • Temps : 5h

Le parc national de la Gaspésie offre beaucoup de possibilités autant en hiver qu’en été, pour les plus fous de randonnée ou les escapades en famille. Je vous recommande fortement de consulter le site de la SEPAQ pour planifier vos activités. Certains sentiers ne sont pas ouverts à l’année.

Soyez assuré que vous ne serez pas déçu d’avoir parcouru toute cette route pour vos vacances! Je vous souhaite beaucoup de plaisir sur cet immense terrain de jeux qu’offre le parc national de la Gaspésie!

Vue sur le mont Albert du balcon du Centre de découverte et services!

À lire également sur Nomade Magazine :