Informations et recommandations pour la randonnée hivernale!

Suis-je la seule qui est bombardée par des décors féériques et montagneux dès l’apparition de la première bordée de neige? Quand je voyais ces magnifiques photos, je me disais: « Wow! Mais quelle motivation d’aller explorer les sentiers avec autant de neige! ». Je me projetais même dans quelques années, avec mon équipement, affronter ces sentiers. Pour moi, la randonnée hivernale semblait inatteignable. Après plusieurs lectures et plusieurs questions, j’ai compris que ce sport d’hiver était beaucoup plus accessible que je ne le croyais. Moi qui pensais que la randonnée était possible seulement l’été… Comme je sais que le plein air et la randonnée sont de plus en plus populaires au Québec, je décide donc de démystifier la randonnée hivernale avec vous!

Première randonnée hivernale!
Mont Sutton, sentier Round top
Première randonnée hivernale!
Mont Sutton, sentier Round Top

Voici plusieurs mythes et réalités que j’ai pu lire et entendre depuis que je fais de la randonnée hivernale!

1. Il faut une excellente forme physique pour la randonnée hivernale

Faux! Pour effectuer de la randonnée hivernale, il ne faut pas nécessairement être plus en forme que la moyenne. D’abord, un premier conseil serait de respecter votre rythme. Que vous fassiez le sentier en 1h ou 4h n’a pas d’importance. L’important est de vous respecter! Par la suite, connaissez vos limites. Choisissez des sentiers que vous êtes à l’aise de faire. Le dénivelé et le nombre de kilomètres sont seulement des chiffres. Pour terminer, n’oubliez pas que vous êtes en nature pour en profiter. Prenez le temps de regarder les paysages enneigés et de prendre des pauses photos aux différents points de vue.

2. La randonnée hivernale demande beaucoup d’équipement

Faux… avec un bémol! La randonnée hivernale ne demande pas plus d’équipement que la randonnée 3 saisons. Évidemment, l’équipement supplémentaire serait de vous habiller plus chaudement. Cependant, il n’est pas nécessaire d’acheter un manteau spécialement pour cette activité. L’important est que vous soyez confortable. Avec les vêtements chauds que vous avez à la maison, il est tout à fait possible de vous habiller adéquatement pour la randonnée hivernale. Pour ce qui est des chaussures, vos bottes de randonnée 3 saisons peuvent fonctionner si elles sont bien isolées. Pour ma part, avec un bon bas chaud, je porte mes bottes 3 saisons même en hiver et je n’ai jamais eu froid aux pieds. Autrement, une bonne botte d’hiver confortable est également une option. Allez-y selon votre confort! Vous pouvez aussi utiliser un sac à dos que vous possédez déjà. Il y a donc seulement deux accessoires qu’il sera très important de vous procurer: des crampons et des bâtons de marche. Une petite plaque de glace se cache très bien en dessous de la neige. De plus, les crampons et les bâtons facilitent votre montée, car ils permettent de bien vous ancrer dans la neige.

Randonnée hivernale au Mont Austin, Cantons-de-l'est
Mont Austin, Cantons-de-l’Est

3. La randonnée hivernale coûte plus cher

Faux! Comme mentionné plus haut, vous ne nécessitez pas d’équipement supplémentaire très couteux. Les crampons et les bâtons de marche peuvent se trouver facilement à des prix abordables dans les boutiques de plein air. Pensez simplement à prendre plus de provisions, une ou deux bouteilles d’eau, quelques collations et une trousse de premiers soins que vous pouvez assembler vous-même à la maison. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à prévoir le frais d’entrée au sentier s’il y a lieu. Ceci dit, plusieurs endroits offrent l’entrée gratuite!

4. J’aurai froid!

Ce mythe est également faux! Comme plusieurs autres sports hivernaux, l’important est de se vêtir de plusieurs couches. C’est ce qu’on appelle le multicouche. Cette méthode permet d’être confortable et de rester au chaud, mais également au sec. En vous habillant ainsi, vous pourrez gérer si vous ajoutez une couche ou si vous en retirez une en fonction de la température et votre degré d’activité physique. Pour m’assurer que mes vêtements sont adéquats pour la température, je me fie au guide du système multicouche élaboré par MEC. Par exemple, pour ma part, je porte seulement des manteaux de printemps/automne quand je suis en randonnée hivernale. Le secret: je les superpose. Je porte mon manteau matelassé sous ma coquille imperméable. Lors de la montée, si j’ai trop chaud, j’ouvre la fermeture éclair de ma coquille ou je retire mon manteau matelassé pur conserver seulement mes couches de bases.

Pour terminer, afin d’éviter d’avoir froid au sommet, j’aime bien apporter une paire de gants, une paire de bas, une tuque et une couche de base de rechange pour la descente si vous transpirez. Lors de la montée, vous aurez beaucoup plus chaud étant donné que vous serez très actif. Lorsque vous prendrez une pause au sommet, vous serez au repos. Ainsi, l’humidité accumulée dans vos vêtements peut vous faire frissonner un peu au sommet ou lors de la descente lorsque l’intensité diminue. Pour éviter cet inconfort, vos vêtements de rechange vous seront très utiles et vous permettront d’apprécier la vue plus longtemps.

Randonnée hivernale au Lac Spruce, Mont Sutton
Lac Spruce, mont Sutton

5. C’est plus dangereux que la randonnée 3 saisons

Cette affirmation n’est pas totalement fausse, mais n’est pas exacte. En fait, je dirais que la randonnée hivernale implique plus d’aspects dont on doit se préoccuper. La planification est donc légèrement différente. Si vous prenez le temps de bien vous organiser, cette activité n’est pas plus « dangereuse » que la randonnée 3 saisons. Tout comme la randonnée estivale, il est important de prévoir tout le nécessaire pour votre sécurité ; une quantité d’eau suffisante, des collations, une trousse de premiers soins, une lampe frontale et une carte des sentiers. Informez toujours votre entourage de l’endroit où vous allez. Par la suite, organisez bien votre temps étant donné que le soleil se couche plus tôt en hiver. N’oubliez pas de surveiller la météo et d’adapter votre sortie et vos vêtements en conséquence.

Si jamais vous étiez déjà une personne qui apprécie les courtes randonnées hivernales et qui souhaite se lancer dans de plus longues expéditions, je vous conseille de consulter cet article qui propose des randonnées avec nuit en refuge. Si vous optez pour le camping hivernal, celui-ci vous aidera à bien vous préparer pour ce genre d’aventure.

J’espère que toutes ces affirmations ont pu vous aider à démystifier la randonnée hivernale!

Envie de relire cet article plus tard ou de le partager avec d’autres voyageurs? Conservez cet épingle sur Pinterest juste ici : Pinterest

Crédit image couverture : Pixabay

À lire également sur Nomade Magazine: