Activités à Montréal

L’automne, j’ai toujours une envie folle de prendre l’avion et de fuir novembre, voire l’hiver au complet. Mais des fois, les circonstances font qu’il est préférable de rester au Québec. À ce moment-là, pour contrer le blues du non départ, je m’amuse à trouver des activités qui me feront sentir en voyage à Montréal. Je vous partage ici mon top 10 des activités qui vous transporteront ailleurs, ne serait-ce que pour quelques heures.

Restaurants du monde:  Voyager à travers la bouffe est chose facile à Montréal et il faut oser essayer pour faire de belles trouvailles. Personnellement, quand j’ai envie de me sentir en Inde, j’adore le Dosa Pointe dont la cuisine semble être construite dans un garde-robe. Puis, pas très loin de là, on peut s’offrir de bons desserts indiens au Punjab Sweets ou au Al-Hamra. Pour me retrouver au Vietnam, rien ne vaut une bonne crêpe du Banh Xeo Minh que l’on mange enroulée dans des feuilles de salade. Il n’y manque que le bruit des klaxons pour vous sentir au coeur d’Ho Chi Minh. Finalement, pour son ambiance exotique à souhait, le restaurant salvadorien Cabanas mérite un arrêt. Ce ne sont là que quelques exemples, mais en faisant un peu de recherches et en étant curieux, tout le monde peut découvrir sa petite perle qui le transportera où il désire.

Les épiceries d’ailleurs : L’option restaurant est trop facile pour vous et vous avez envie de vous lancer dans cette recette apprise au Pérou ou en Thaïlande? Et bien partez à la découverte des épiceries d’ailleurs. Pour la nourriture asiatique, l’accessible Marché Oriental est à conseiller, mais la Mecque de l’épicerie asiatique est définitivement le Kim Phat, dont on retrouve une énorme succursale dans St-Michel. Pour la nourriture sud-américaine, c’est au Sabor Latino qu’il faut se rendre et les amoureux de cuisine italienne iront au Milano. Ceux qui n’habitent pas Montréal ne sont pas en reste puisqu’il y a l’épicerie indienne en ligne Singal qui regorge de trésors pouvant être livrés partout au Québec.

Desserts indiens

Musique du monde: Rares sont les voyages où je ne vais pas voir au moins un concert de musique, qu’elle soit traditionnelle ou contemporaine. La scène musicale québécoise est remplie d’artistes québécois aux origines d’ailleurs qui nous font sentir en voyage. Par exemple, Boogat vous transporte au Mexique, Pierre Kwenders quelque part en Afrique et le Gemelan Giri Kedaton vous emmène au beau milieu d’une fête traditionnelle indonésienne. De façon plus ponctuelle, de nombreux festivals permettent aussi de découvrir des artistes du monde, comme le festival arabe qui se déroulera prochainement. 

Littérature étrangère : Lire est aussi une belle façon de voyager et d’approfondir notre connaissance d’un pays. Personnellement, je suis une fan de Chetan Bhagat, un auteur extrêmement populaire en Inde pour ses romans légers et contemporains. Il est facile de se procurer plusieurs de ses livres en format électronique pour un ou deux dollars (en anglais). Shantaram et Le Tigre Blanc sont aussi deux romans se déroulant en Inde qui se dévorent. Les Guerriers de l’arc-en-ciel, fort captivant, est un des rares romans indonésiens à être traduit en français. Je tiens aussi à mentionner les auteurs québécois qui nous font voyager comme Jean-René Dufort à travers ses photos ou Guy Delisle à travers ses bandes dessinées. Si vous n’avez pas les moyens de vous procurer ces livres parfois dispendieux, n’oubliez pas qu’ils sont disponibles à la bibliothèque.

Livres qui vous feront voyager

Cinéma : Au-delà de Netflix qui regorge de films étrangers, de nombreux festivals vous permettront de découvrir des films et documentaires de tous les continents et pour tous les goûts. Prochainement, le Rendez-vous international du documentaire de Montréal saura vous dépayser, tout comme le petit festival des films d’Asie-du Sud-Est qui se déroule à l’université Concordia. Puis, toute l’année, il est possible d’aller se divertir au cinéma du Forum qui affiche toujours quelques blockbusters asiatiques (chinois, coréen ou japonais) en plus de présenter des Bollywood que vous pourrez visionner aux côtés de familles originaires des quatre coins du sous-continent indien.

Passe musées Montréal : Vous faites partie de cette catégorie de gens qui ne trippent pas bouffe? Ou du moins qui s’intéressent à autre chose? Et bien pourquoi ne pas jouer au touriste à Montréal en vous procurant la passe des musées montréalais. Pour 75$, vous aurez accès à tous les musées de Montréal pendant 3 jours, consécutifs ou non. Il y a quelques années, j’avais offert cela à mon copain, ainsi que 2 nuits à l’hôtel au centre-ville, et on s’est vraiment sentis en voyage dans notre propre ville. À essayer!

Visite de quartiers : Très peu de gens peuvent se vanter de maîtriser les quartiers d’Hochelaga, Côte-des-Neiges et Lachine. Pour découvrir un quartier connu ou méconnu, pourquoi ne pas faire affaire avec des spécialistes qui vous guideront vers des endroits inusités et emprunts d’histoire. L’Autre Montréal, Kaleidoscope et Rando Plein Air ne sont que quelques exemples d’entreprises qui organisent d’intéressantes visites guidées partout à Montréal.

Échanges linguistiques – cours de langue : Pourquoi ne pas profiter d’un moment plus sédentaire pour apprendre ou parfaire une langue, tout en rencontrant des gens d’un peu partout? C’est ce que vous permettent les échanges linguistiques. Le centre Saint-Louis, une école de francisation pour adultes du Plateau Mont-Royal, vous offre cette possibilité de pratiquer anglais, espagnol, portugais ou mandarin avec leurs étudiants qui sont pour la plupart de nouveaux arrivants. Écrivez à echangeslinguistiquessl@gmail.com pour plus d’informations. Dans un cadre plus informel, Mundo Lingo et Plein Air interculturel sont deux autres organismes qui favorisent l’apprentissage des langues à travers des rencontres qui ont lieu dans un bar pour le premier et dans la nature pour le second.

Récits de voyage : Si vous avez envie de découvrir une nouvelle destination à travers les yeux d’un voyageur, pensez à regarder la programmation des Grands Explorateurs dont les films sont diffusés à travers tout le Québec. Les films sont assez bien faits et celui qui le réalise fait la narration devant la salle, ce qui rend l’expérience plus personnalisée. Un peu plus amateur, les films des Aventuriers Voyageurs peuvent aussi être une bonne introduction à un voyage éventuel, ou tout simplement vous faire rêver. Sinon, dans le confort de votre foyer, la série Departures, disponible sur Netflix, est à ne pas manquer.

Accueillir un voyageur: Vous êtes nostalgique de ces soirées où vous rencontrez d’autres voyageurs de partout et pendant lesquelles vous avez des discussions riches jusqu’aux petites heures du matin? Et bien pourquoi ne pas provoquer ce genre de rencontre à la maison en recevant un routard. Pour ce faire, il y a la plateforme bien connue qu’est Couch Surfing, mais il existe également Guest to Guest qui vous permet d’accumuler des points lorsque vous recevez des gens et vous pourrez ensuite écouler vos gains afin de dormir ailleurs. Si vous voulez plutôt recevoir quelqu’un pour qui l’objectif est de pratiquer une langue, TalkTalk BnB est l’option à envisager. Finalement, si vous n’avez pas l’espace pour recevoir quelqu’un à dormir ou que cela vous paraît trop contraignant, vous pouvez simplement recevoir quelqu’un à manger, et vous faire payer pour cela, via la plateforme EatWith.

À présent, plus de raison de déprimer en rêvant à des contrées plus exotiques. En attendant votre prochain vol, pensez à vous transporter ailleurs à travers la diversité qu’offre notre belle métropole. Et si tout ça vous parait trop exotique, Nomade a d’autres suggestions pour vous!

À lire également sur Nomade Magazine :