Mon intention était d’écrire un article sérieux, avec des références sérieuses et des informations sérieuses, mais… j’ai décidé de vous parler avec mon cœur. Si tu n’as jamais lu mon premier article, je t’invite à aller jeter un œil par là à la Légende du géographe. Depuis que j’ai écrit cet article, j’y suis revenue 2 fois à Chachapoyas. Tu veux savoir pourquoi Chachapoyas et sa région me plaisent tant ? Tu veux savoir pourquoi si demain tu m’offres un billet ouvert à toutes les destinations du monde je choisis Chachapoyas pour une 4e fois ? Je vais faire un décompte avec toi ! Et j’en profite pour te donner mes conseils voyage ! Ils te dirigeront tous vers la même agence, Chachapoyas TRIP Adventures, qui offre un service hors pair et des guides qui deviendront tes amis. Ils ont même un drapeau du Québec au-dessus du bureau, assurément ça met en confiance.

En dixième position : Les routes 

Chachapoyas et sa province, l’Amazonas, sont des lieux d’extrêmes. Les montagnes descendent, non se jettent carrément en bas des canyons où presque toujours il y a une rivière tumultueuse, on y est toujours à flanc de montagne, au bord du précipice, au creux de la vallée. Pour moi, c’est impossible de dormir sur la route, c’est trop ! Trop quoi ? Trop beau, trop haut, trop vert et ces nuages qui s’accrochent aux sommets des montagnes… On dit que la route fait aussi partie du voyage.

En neuvième position : Les montagnes et les canyons

Justement, celles qui t’entourent quand tu roules en direction d’un site. Je pourrais essayer de les décrire pendant des heures ces Andes et leur versant amazonien… mais même la description la plus poétique n’arriverait pas à te faire ressentir leur splendeur, leur présence… Dès que je les quitte, elles me manquent, on ne s’y habitue pas … Il y a une activité qui est vendue à la journée ici qui comprend la visite de 2 canyons complètement fous et un tour de ville ensuite, je te la conseille fortement ! Avec cette agence, tu auras le transport, le repas du midi et le guide, tout inclus ! Une belle journée très relax, mais haute en couleurs.

 

 

 

 

 

 

 

JE METS LE DÉCOMPTE SUR PAUSE POUR UNE INTRO DES POINTS 8 ET 7 !

Parmi les choses fascinantes de la région, il y a sans contredit tout ce qui entoure les rituels mortuaires de la culture chachapoya. Ils avaient plusieurs façons de disposer des morts, et quand c’était des personnes importantes, ils leur réservaient un enterrement très particulier : la momification. Il y a des ossements humains partout (ou presque !) Il y en a dans les cavernes, dans des mausolées collectifs et dans des sarcophages individuels, il y en a même sous les planchers des maisons. Tous ces lieux sont chargés d’une émotion particulière et permettent de saisir toute l’importance des rituels funéraires pour cette culture. Les Chachapoyas momifiaient les morts et les disposaient ensuite dans des lieux inaccessibles. En gros, ils risquaient leur vie pour leurs morts.

En huitième position : Les sarcophages de Karajia 

Même si c’est possible de visiter les lieux sans être accompagné d’un guide, je te le déconseille, parce que, au-delà de l’observation des sarcophages qui se fait à bonne distance dans un lieu où le paysage à lui seul vaut le détour, les guides vont te raconter toutes sortes de légendes. C’est ce qui est le plus intéressant. Ils vont t’expliquer pourquoi ils sont situés là, que signifient les dessins peints sur leur corps, où vivaient les gens à l’époque et pourquoi il ne faut surtout pas toucher aux ossements humains qui sont empilés au fond là-bas. Le tour pour visiter les sarcophages de Karajia inclut aussi la visite de la caverne de Quiocta. Pendant plus d’une heure, tu vas entrer sous terre pour découvrir une immense caverne sculptée par l’eau armé d’une simple lampe de poche et de bottes de pluie. Les stalagmites et les stalactites y prennent vraiment des formes particulières sous l’éclairage des lampes. Surveillez bien, il y a par-ci et par-là des ossements humains (et des chauves-souris).

En septième position : Les mausolées de Revash et le musée de Leymebamba

Les mausolées et le musée de Laymebamba se visitent en une seule journée. Les mausolées sont l’autre manière pour les Chachapoyas de faire honneur aux morts importants. Ce sont de petites maisons, toujours au bord de l’abysse, et à l’intérieur il y a quelques momies. Ce ne sont pas des cimetières individuels comme pour les sarcophages, ici il y a un groupe de morts. Ceux de Revash sont particulièrement bien conservés. Encore une fois, tu pourras les observer seulement à distance pour qu’ils ne soient pas détruits par le tourisme… Et après avoir observé la caverne, les sarcophages et les mausolées, tu seras prêt pour ta rencontre avec les momies ! Il y a un petit musée dans un petit village où tu pourras découvrir plus de 200 momies de la culture chachapoya. Il y en a qui sont encore enveloppées dans leur fardeau funéraire, ils reposent encore dans l’état exact où ils étaient à leur momification et il y en a d’autres que tu pourras observer, tu pourras croiser leur regard…. C’est un moment très impressionnant. C’est une journée tranquille, avec peu de randonnée, mais avec des paysages encore une fois à couper le souffle (je pense que c’est de base dans les environs les paysages à couper le souffle) et des rencontres dont tu te souviendras jusqu’à la fin de ta vie !

En sixième position : Être seul !

Parfois, lorsque je voyage, j’ai envie de visiter des lieux connus, des lieux que tout le monde devrait voir une fois dans sa vie, la tour Effel à Paris, le Machu Picchu au Pérou, mais à d’autres moments, et bien honnêtement ce sont ceux que je préfère, j’aime bien penser que je suis la seule touriste à visiter cet endroit, la seule touriste à venir dans ce village, à partager comme un secret avec la population locale, être la seule à profiter du moment. Cette année, quand je suis allée avec mon groupe visiter la chute de Gocta, la troisième plus haute chute du monde, nous étions seuls… Il n’y avait personne. Un moment juste à nous. Même dans les attractions les plus populaires de la région d’Amazonas, il est possible d’être les seuls touristes sur le site avec un peu de chance… chaque fois c’est très agréable ! Une autre chose que j’adore c’est d’aller découvrir, avec les guides, leurs villages natals. Quand je vais dans la région de Chachapoyas, je n’habite pas en ville, je vis dans un village à une heure de route, au pied de la forteresse de Kuelap. On l’appelle Nuevo Tingo (je vous en reparlerai dans la deuxième partie du décompte). J’aime particulièrement faire la visite des environs avec les guides, découvrir les ruines de l’ancien village qui a été détruit dans les années 1990 et entendre les histoires de cette tragédie, m’arrêter devant la vieille église coloniale en ruines, découvrir les ruines des sites archéologiques des environs (visiblement très peu visités parce qu’on ouvre le sentier à la machette), des moments comme des secrets que l’on partage avec des amis qui sont nés dans les environs… Pour vivre l’expérience de découvrir Nuevo Tingo et ses environs, il vaut mieux y passer une nuit, pour cela je vous conseille de demander à Chachapoyas TRIP Adventures, ils sauront vous conseiller un hôtel et vous offrir les services d’un guide local. Je vous conseille de prendre le temps d’aller manger au restaurant Tingo Gourmet-Eat Fine. La chef s’appelle Cintia Tello Chavez, vous n’aurez pas de difficulté à le trouver, la nourriture y est excellente et la famille qui tient le restaurant est adorable !

Maintenant que tu connais la première moitié de mon décompte, je suis sûre que tu as envie d’en savoir plus ! Je te laisse rêver des 5 premiers points et après je te raconte les 5 autres ! Ils sont…. Inimaginables ! À mon avis personnel évidemment ! Tu peux essayer de deviner en lisant attentivement les 5 premiers, j’en nomme quelques-uns sans trop en parler. Les 5 points les plus fous à venir dans les prochains jours.

À lire également sur Nomade Magazine :