Nombreux sont ceux qui profiteront de l’hiver pour aller faire une petite escapade dans le Sud ou pour faire le plein de séries Netflix. Le nomade «hivernal», lui, jouira à 100% de cette saison que nous sommes si chanceux d’avoir au Québec. Outre les paysages magnifiques d’hiver, nombreuses sont les activités qui ne se pratiquent qu’à ce moment de l’année. De plus, l’hiver comporte son lot d’avantages auxquels on ne pense pas toujours. Je t’invite à lire cet article si tu n’es pas d’accord avec moi, qui, je l’espère, te fera changer de vision quant à la saison qui s’en vient.

Forêt Montmorency, Réserve Faunique des Laurentides

Forêt Montmorency, Réserve Faunique des Laurentides

Prenons quelques instants pour se questionner sur tous les avantages de l’été : la chaleur, les plages, le surf, les nuits à la belle étoile, les pique-niques, les festivals, les road trips en Californie et j’en passe. Oui, l’été a l’air merveilleux présenté ainsi. Maintenant, qu’en est-il de l’hiver ? Hummmm. Après mûre réflexion, voici mes raisons de profiter pleinement de cette saison et, ainsi, d’y demeurer nomade. Bonne lecture !

Les randonnées à pied se transforment en randonnées à raquette

Mon coup de coeur de l’hiver : la raquette. Une paire coûte moins de 100$ au Costco (sac de transport et bâtons inclus) et vous ne serez pas déçu de leur qualité (pour les avoir testées des centaines de kilomètres l’hiver dernier). La plupart de vos randonnées préférées d’été sont disponibles en version raquette à l’hiver, que ce soit le sentier des loups (parc national de la Jacques-Cartier), voir image ci-dessous) ou le Pic de Champlain (parc national du Bic). En plus, au revoir les moustiques à ce temps-ci de l’année !

Sentier les Loups, Parc National de la Jacques Cartier

Sentier Les Loups, parc national de la Jacques-Cartier

La raquette oui, mais aussi le ski, le snowboard, le patin, etc!

C’est le début de la saison où toutes ces activités se pratiquent. Pour ceux qui voudraient s’y mettent, achetez de l’équipement usagé en début de saison sur Kijiji et vous pourrez les revendre à la fin de la saison. Sinon, il est souvent possible de louer l’équipement dans de nombreux centres de ski ou aux patinoires directement. En plus, une «date» patin/chocolat chaud est beaucoup plus gagnante qu’un combo course/sueur en été !

Place D'Youville, Ville de Québec

Place D’Youville, ville de Québec

Et c’est aussi la saison du vélo qui continue !

Que ce soit les braves qui pratiqueront le vélo d’hiver en plein centre-ville de Montréal ou de Québec, ou les plus aventureux qui iront en montagne avec un «Fat Bike», tout le monde peut continuer de rouler en hiver.

La pluie se transforme en neige et forme les vallées des fantômes

Avec la neige, vous pourrez profiter de chaque journée d’hiver, à l’inverse de l’automne ou du printemps où la pluie peut rapidement décourager de faire une sortie à l’extérieur. De plus, il n’y a rien de tel qu’une petite tempête de neige pour raviver les paysages déjà magnifiques de l’hiver!

Sommet du Mont-Mégantic, Parc National du Mont-Mégnatic

Sommet du mont Mégantic, parc national du Mont-Mégantic

La pêche blanche

Il suffit d’un trou dans un lac ou dans une baie pour prolonger la saison de la pêche. En plus d’être à l’abri des bestioles, la pêche hivernale peut se pratiquer bien au chaud dans le confort de votre «cabane à pêche» où de folles histoires peuvent survenir.

Avec de bons pneus d’hiver, les road trips continuent !

Et comme l’hiver est la saison la moins touristique, il est moins dispendieux de louer une automobile. Ainsi, il s’agit de la meilleure période pour faire une petite escapade de 3-4 jours en Gaspésie, en Estrie ou au Saguenay. L’hébergement y est aussi moins cher et les attractions touristiques moins achalandées.

En direction des Chic-Chocs, Gaspésie

En direction des Chic-Chocs, Gaspésie

Et finalement, un refuge est 1000 fois plus «comfy» qu’une tente

Poursuivez la saison des longues randonnées en réservant un refuge pour vous y arrêter dormir. À votre arrivée, de la bonne bouffe et une bonne bière vous attendront bien au chaud. N’oubliez pas d’apporter quelques chandelles et vous êtes prêt pour l’aventure. De nombreux refuges sont disponibles au parc régional du Massif du Sud (Rive-Sud de Québec), au sentier des Caps (Charlevoix) et dans la plupart des parc nationaux de la SEPAQ.

Refuge l'Abattis, Sentier des Caps de Charlevoix

Refuge l’Abattis, sentier des Caps de Charlevoix

J’espère avoir pu convaincre tous les nomades de profiter des joies de l’hiver ! Pour ceux qui le font déjà, je vous félicite. Pour les autres, je vous encourage fortement à l’essayer du moins. Avec la neige qui arrivera sous peu au Québec et les températures froides, apprécions tous ensemble cette période de l’année que nous sommes si choyés d’avoir !

Δ

À lire également sur Nomade Magazine :