L’hiver a encore de belles fins de semaine à offrir et c’est donc l’occasion parfaite pour se laisser tenter ou retenter par la longue randonnée en raquettes. En plus, la température a augmenté et on ne connait plus les -30ºC du mois de janvier, ce qui est parfait pour faire du plein air sans avoir peur d’avoir trop froid durant la nuit.

S’il s’agit de votre première expérience de nuit en refuge, la température est idéale pour vous y mettre. De plus, les journées sont plus longues, ce qui fait en sorte que vous aurez plus de temps pour compléter votre randonnée. Mais détrompez-vous, il reste encore beaucoup de neige dans les sentiers. Ce sont donc des conditions parfaites pour la longue randonnée en raquettes.

Les must-have pour la randonnée avec nuit en refuge

Pour ceux qui en sont à leur première expérience, voici les quelques essentiels à ne pas oublier pour avoir une bonne première expérience:

  • Un sac de couchage 0ºC conviendra comme les refuges sont équipés d’un poêle à bois
  • Matelas de sol (Certains refuges ont déjà des matelas, dont ceux de la Sepaq, alors que d’autres non)
  • Des vêtements de rechange pour votre arrivée au refuge (vous aurez probablement eu chaud lors de la rando)
  • Des bottes imperméables qui résisteront à la neige et des raquettes
  • De l’eau en quantité suffisante (2-3L/personne, et il est possible de faire fondre la neige une fois au refuge pour le lendemain)
  • Des casseroles et de quoi cuisiner un repas délectable pour le soir
  • Un lunch rapide à manger sur l’heure du dîner et quelques collations pas trop loin dans votre sac
  • Une lampe frontale mais aussi des chandelles pour illuminer le refuge

Et voici ce qu’il est possible de se procurer pour encore plus de confort:

  • Des pantoufles d’hiver pour circuler librement entre l’extérieur et l’intérieur
  • Des guêtres pour éviter que la neige ne pénètre à l’intérieur de vos bottes
  • Un réchaud de camping et une cartouche de gaz pour accélérer la préparation du souper
  • Un oreiller gonflable ou compressible
  • Des lunettes de soleil et de la crème solaire pour éviter les coups de soleil
  • Un haut-parleur rechargeable bluetooth pour mettre de l’ambiance dans la randonnée mais aussi dans le refuge
  • Un thermos avec du café ou du chocolat chaud
  • Un instrument de musique comme un Ukulele et un harmonica
  • Des jeux de cartes du genre Uno ou Skip-bo
  • Et pourquoi pas un peu d’alcool pour la soirée ?

Maintenant que vous êtes prêts et équipés pour votre randonnée, voici donc ma suggestion de refuges pour votre première expérience. Ceux-ci sont classés par niveau de difficulté (du plus facile au plus difficile d’accès en termes de distance à parcourir et de dénivelé).

1. Refuge du Cap à l’Abattis (Sentier des Caps de Charlevoix)

Le sentier des Caps de Charlevoix offre divers refuges, mais surtout des points de vue à couper le souffle sur le fleuve St-Laurent. Si vous n’y être jamais allé, en hiver ou en été, c’est décidément à faire. Situé à à peine une heure de Québec, vous vous transportez dans un espace naturel féérique où vous pourrez vous détendre tout en pratiquant la marche ou la raquette.

Les Caps de Charlevoix

Avec le refuge Liguori, le refuge Cap à l’Abattis est selon moi l’un des refuges du sentier des Caps qui offrent les plus belles vues aux randonneurs qui s’y aventurent. Il possède même une terrasse à l’avant pour observe la beauté du fleuve. Il faudra compter 5 kilomètres sans dénivelé majeur pour y arriver.

Refuge Cap à l'Abattis

Pour plus d’information sur le refuge Cap à l’Abattis, consultez les parcours de longues randonnées (voir le parcours Sommet du Massif de Petite-Rivière-Saint-François au refuge Abattis), ainsi que la carte des sentiers (Secteur Massif de Charlevoix).

2. Refuges du lac Pointu (Parc national des Grands-Jardins)

Même si les sentiers pour se rendre au lac Pointu se trouvent dans la section qui a brûlé du parc national des Grands-Jardins, il n’en demeure pas moins que ceux-ci sont tout aussi plaisants que les sentiers de raquette habituels. Il est même possible de les pratiquer en ski de fond pour les adeptes de ce sport. La traversée jusqu’au refuge vous plongera dans une forêt d’arbres brûlés et vous aurez l’impression d’être sorti tout droit d’un film tourné en Arctique.

Refuge-Lac-Pointu-3

Le parc des Grands-Jardins a la chance de compter deux refuges au lac Pointu. Les deux possèdent une capacité de 8 personnes, ce qui est parfait pour des rencontres entre amis et pour festoyer un peu. De plus, la distance à parcourir (entre 5 et 6 kilomètre selon le chemin choisi) et le dénivelé n’étant pas trop difficile, ils sont parfaits pour une première expérience.

Refuge-Lac-Pointu-4

Pour plus d’information, voir les parcours de longues randonnées de la SEPAQ (voir Suggestion #1) ainsi que la carte des sentiers hivernaux (voir secteur Refuge la Galette).

3. Refuge Martin Pêcheur (Parc régional des Appalaches)

Le parc régional des Appalaches est situé non loin du parc régional du Massif du Sud, un peu plus à l’est que ce dernier et à quelques kilomètres de la frontière américaine. Plusieurs points positifs de ce parc valent le détour : il est moins fréquenté que son homologue, il compte deux sommets avec vue sur les Appalaches (le mont Sugar Loaf et la montagne de la Grande Coulée), l’accès aux sentiers est gratuit et, finalement, les chiens y sont acceptés. Que voulez-vous de plus ?

Parc des Appalaches

Pour ce qui est du refuge Martin Pêcheur, deux possibilités s’offrent à vous : gravir le mont Sugar Loaf et ainsi augmenter le dénivelé et la difficulté, ou bien le contourner. Pour le retour, un second chemin vous permettra de retourner au stationnement sans trop de difficulté, ce qui complètera la boucle. Personnellement, je vous conseille vivement l’ascension du mont qui vous permettra d’avoir une vue splendide sur les Appalaches. Comptez 10 kilomètres aller et un peu moins de 10 pour le retour. Prenez garde, les refuges sur votre chemin ne sont pas accessibles durant la journée, mais des abris (non-chauffés) sont mis à votre disposition pour prendre le dîner.

Refuge Martin-Pêcheur

Voir le site web du parc régional des Appalaches pour plus d’information, notamment la carte des sentiers (voir le secteur Sainte-Lucie-de-Beauregard, puis le Stationnement de la Chute à Depuis, et finalement le Sommet du mont Sugar Loaf jusqu’au Refuge Martin-Pêcheur).

4. Refuge Lac-de-la-Chute (Parc national du Fjord-du-Saguenay)

Mêmes si le sentier pour se rendre au refuge n’offre aucun point de vue sur le fjord du Saguenay (comme les Cap Trinité ou Éternité en été), il n’en demeure pas moins que vous pourrez admirer la beauté du fjord via la baie Éternité lors de cette randonnée. Un décor à couper le souffle en hiver!

Baie-Eternite (Low)

De plus, le refuge du lac convient à 8 personnes est est autant accessible par Rivière-Éternité que par  l’Anse-St-Jean. En passant par l’Anse-St-Jean, il est possible de faire un arrêt à la montagne Blanche qui vous permettra d’avoir une vue plongeante sur le fjord, mais ce détour augmentera grandement le dénivelé. Peu importe votre point de départ, il faudra compter au moins 10 kilomètres pour vous y rendre et pour revenir!

Refuge du Lac de la Chute

Pour plus d’information, voir les parcours de longues randonnées de la Sepaq (voir Boucle du sentier Les Caps, 2 jours/1 nuit) ainsi que la carte des sentiers hivernaux (voir secteur Baie-Éternité).

5. Refuge Pointe-du-Moulin (Parc national du Fjord-du-Saguenay)

Le secteur Baie Sainte-Marguerite du parc national du Fjord-du-Saguenay offre une randonnée se faisant sur 2 ou 3 jours avec de splendides vues sur le fjord. Votre randonnée se déroulera littéralement sur les canyons qui furent jadis occupés par les glaciers. Les vues sont exceptionnelles!

Fjord du Saguenay

Le refuge Pointe-du-Moulin s’apparente plutôt à un grand pavillon qu’à un refuge. Situé non loin de la baie Sainte-Marguerite, il fait office de refuge durant l’hiver. Il comporte de nombreux lits et est très vaste. Néanmoins, vous l’apprécierez grandement puisqu’il vous faudra compter près de 15 kilomètres pour vous y rendre à partir de la Ferme 5 étoiles.

Moi-même au refuge Pointe-du-Moulin!

Pour plus d’information, voir la carte des sentiers hivernaux (voir secteur Baie-Ste-Marguerite). La randonnée que je vous propose a comme départ la Ferme 5 étoiles en direction du Refuge Pointe-du-Moulin, et le retour se fait vers le Stationnement de la Route 172 (puis, pour retourner à la Ferme 5 étoiles, il suffit de marcher, de faire du pouce ou d’y avoir garé une automobile supplémentaire).

Sur ce, je vous souhaite une bonne (première) expérience de longue randonnée en raquettes. Profitez-en avant que la neige ne disparaisse pour laisser place au chaud soleil du Québec et aux mouches sauvages!

À lire également sur Nomade Magazine :