J’aime manger. Non en fait, j’adore ça! Je ne comprends pas ceux qui mangent par obligation: c’est tellement bon, manger. Je pense que je peux me classer dans la catégorie des foodies, ce qui fait que, lorsque je voyage, l’une de mes activités préférées est MANGER! Je ne savais pas à quoi m’attendre avant mon départ pour l’Islande en mai dernier. Notre budget repas n’était pas tellement élevé et je savais que la nourriture et les restos y coûtaient excessivement cher. Finalement, comme tout bon planning de voyage, certains éléments ont pris le bord comme on dit. On a donc dépensé plus que prévu pour la bouffe. Que voulez-vous? C’était plus fort que moi! En plus, je dois vous faire une confidence : la nourriture est tellement bonne en Islande. Même un simple hamburger dans un resto de fast-food réussissait à me faire dire «Miam!». Peut-être que nos papilles étaient simplement dupées, après avoir mangé des repas de camping et de la nourriture déshydratée haha… Sans blague, on a très bien mangé et j’ai donc envie de vous partager mes coups de food d’Islande (sans Sébastien Benoît), présentés en ordre chronologique et non par préférence.

  1. Une «Icelandic plate» au Café Loki (Lokastigur 28 à Reykjavik)*wi-fi gratuit*

IMG_20160530_090957

Première expérience culinaire islandaise du voyage. Ce n’est pas mon plat préféré de tous, mais ça vaut tout de même la peine d’aller dans ce petit café situé en face de l’église Hallgrímskirkja afin d’y partager une assiette question de goûter aux spécialités culinaires locales : tête fromagée de mouton, pain de seigle maison (rye bread), pain plat (flat cake), truite fumée, purée de poisson et plus encore. Une expérience culinaire fort agréable. Personnellement, j’ai tout aimé. Gros coup de cœur pour le pain de seigle avec la purée de poisson agrémentée d’un peu de ciboulette. (Mon copain a beaucoup moins aimé la tête fromagée quant à lui. Il a même failli être malade haha!)

2. Le meilleur hot-dog de toute l’Islande (Tryggvatagata 1 à Reykjavik)

Tout bon décompte de coups de coeur culinaires islandais se doit de faire mention de la petite cabane à hot-dogs appelée Bæjarins Beztu Pylsur, ce qui veut dire «meilleur hot-dog de la ville» en français. Touristes et locaux y font la file à toute heure pour y déguster ces fameux hot-dogs, traditionnellement servis avec ketchup, moutarde douce, oignons frits et rémoulade.

3. Le sandwich à la langoustine du Hafnarbudin (Ránarslóð 12 à Höfn)13713322_10154219146340891_842400130_n

J’ai su que ce casse-croûte existait grâce à mon guide Lonely Planet (merci!!!), car je n’aurais probablement pas été tentée de faire le petit détour vers Höfn où il n’y a pas d’attrait majeur. Je ne le regrette toutefois pas: charmant village au coucher du soleil et que dire de la baguette à la langoustine du Hafnarbudin? J’en veux une, toute de suite! En plus, c’est la «moins chère en ville».

4. La pizza meilleure qu’en Italie du Kaffi Egilsstaðir (Kaupvangi 17 à Egilsstaðir) *wi-fi gratuit*

C’est par pur hasard qu’on est tombés sur ce restaurant alors qu’on était en route vers Seyðisfjörður. La salle était vide; aucun client. On avait une fringale alors on a ouvert le menu, au bout du bar, sous les yeux de la serveuse qui ne s’occupait pas trop de nous. Ils avaient un grand choix de pizzas. Comme mon copain et moi on ne s’entendait pas sur le choix de garniture, on lui a demandé si on pouvait faire moitié-moitié. «Oui et vous pouvez mélanger toutes les garnitures du menu.» Hallellujah! On s’est fait une pizza de rois pour un prix vraiment raisonnable. Sérieusement, on n’en revenait pas à quel point elle était bonne. ALLEZ-Y!

5. Le Kaffi Lára – El Grillo Bar (Norðurgata 3 à Seyðisfjörður)

Je n’ai pas mangé au Kaffi Lára, car on avait déjà soupé, mais ils avaient un court menu qui avait l’air très bon et le tout était cuit directement sur le BBQ, sur la galerie en avant de la bâtisse. C’était parfait pour l’odeur! Ils ont aussi une petite terrasse à l’arrière avec une très belle vue: photo ici-bas à l’appui. La photo montre aussi la bonne bière microbrassée par les gars de la place. Bref, j’ai bien aimé l’ambiance chaleureuse du resto-bar et je vous le conseille si vous passez par là. Ce n’est pas sur le chemin ; il faut faire un détour à partir de la Route 1.

IMG_20160602_141633

6. L’auberge de jeunesse Akureyri Backpackers

Tout d’abord, je vous recommande vivement de loger au Akureyri Backpackers : bons prix, excellent service, lieux très propres, cuisine tout équipée, resto-bar animé en soirée, bonne bouffe, bien localisé en plein cœur d’Akureyri, bref tout plein de bonnes raisons d’y passer une ou plusieurs nuits. Pour en revenir à la raison «bonne bouffe», ils servent des hamburgers trop délicieux et, juste pour ça, ils méritent de faire partie de cette liste. Consultez leur menu complet ici.

7. La kjúklingasalat (salade au poulet) à bord du Ferry Baldur

On a pris le traversier pour passer de Brjánslaekur à Stykkishólmur, question de se sauver quelques kilomètres : kilomètres supplémentaires imprévus parce que je voulais dont ben voir des puffins (macareux moines)! On a pas sauvé d’argent par contre… Enfin bref, on ne s’attend pas à manger de la grosse gastronomie à bord d’un traversier, mais j’ai été plus que surprise par leur salade au poulet! Des morceaux de poulet BBQ tendres et juteux servis sur une salade fraîche et croquante avec des chips de maïs pour un côté croustillant. Il y avait des légumes comme des tomates aussi, mais je ne me souviens plus exactement. Je me souviens seulement que c’était vraiment «tasty» et que ça accompagnait super bien ma pointe de pizza… jamais aussi bonne que celle d’Egilsstaðir par exemple.

Je vous partage une photo qui n’est pas de bouffe, mais dont je suis particulièrement fière et heureuse et qui a valu tous ces kilomètres supplémentaires parcourus. Il s’agit de la falaise Látrabjarg, dans les fjords de l’Ouest. (Aucun zoom sur la photo: j’étais vraiment À CÔTÉ!)

IMG_20160605_185904

8. Manger vos propres prises à bord du Christina

En plus d’offrir une activité de pêche en mer vraiment trippante, Reykjavik Sea Adventures nous permet de souper nos prises à bord du bateau. Plus frais que ça tu meurs! 1- Vous pêcherez surtout de la morue. 2- Oui, ça mord vraiment! Puis, si vous êtes chanceux et que ça vous tente, le capitaine vous offrira un petit bonus et vous amènera au bord d’une toute petite île où nichent plusieurs puffins.

9. Un «Surf & Turf» à la Casa Grande (Ægisgarður 2 à Reykjavik)

Un jour, alors qu’on se promenait dans le harbour, le menu de la Casa Grande a retenu notre attention. Le lendemain, on a décidé d’aller y dîner et on a tous les deux choisi un repas 3 services. La bisque de homard fut un réel délice et le saumon grillé aussi. Leurs grillades de viande rouge sont également excellentes (paroles de mâle). La place est super cute et nous donne l’impression d’être en Espagne, avec vue sur le port de Reykjavik et les montagnes enneigées au loin en prime. Cependant, sortez votre portefeuille!

IMG_20160608_102543

10. Le repas dégustation 7 services du Sæta Svínið Gastropub (Hafnarstræti 1-3 à Reykjavik)

ATTENTION! Si vous êtes un amoureux des animaux avec des principes qui vont au-delà de votre curiosité culinaire, ce repas nommé «Icelandic Journey» n’est pas pour vous. J’ai beaucoup hésité à le commander, mais mon estomac a pris le dessus. Je vous jure que ça n’a pas été facile de me mettre du macareux moine dans la bouche, mais je l’ai fait, car ça fait partie de la culture islandaise et que j’étais curieuse d’y goûter… Ce n’était même pas bon! Mais sinon, tous les plats du menu 7 services étaient délicieux, même la baleine (minke whale). En plus, ça ne coûtait que 7 790isk, soit environ 83$CAD, ce qui est très, très abordable comparativement à la majorité des restaurants sur place. On commence même le repas avec un shooter de Brennivín inclus, l’alcool islandais par excellence. Cliquez ici pour voir le menu complet. Pour votre info, le flatkaka est un pain plat islandais et l’arctic char est de l’omble chevalier, un poisson dans la famille des salmonidés. Le ling, c’est de la lotte de rivière, un poisson à chair blanche. Finalement, le skyr est un dessert traditionnel islandais qui ressemble à un hybride entre la crème glacée et le yogourt. C’est tout simplement «addictif»! Pour accompagner ce menu dégustation, quoi de mieux que le «Icelandic Beer Tour»? Une dégustation de quatre bières selon votre choix entre «Light», «Medium» ou «Dark». J’ai choisi le menu medium et j’ai trippé sur la Gæðingur. J’ai même recommandé cette bière-là, plus tard dans la soirée, au Lebowski Bar.

PS: Je tiens à me déculpabiliser un peu d’avoir mangé de la baleine en vous invitant à jeter un œil à cet article dans lequel on peut lire que le petit rorqual, la baleine consommée en Islande, n’a jamais été considéré comme «en danger».

Pour conclure, je vous dirais que ce qui m’a le plus frappé de ces visites dans des restaurants, cafés et resto-bars de l’Islande, c’est qu’il n’y a pas un seul endroit où je me suis sentie comme dans une attrape-touriste. Il y avait presque toujours des Islandais autour de nous dans ces mêmes lieux ; ils mangeaient et buvaient pratiquement la même chose que nous. Je n’ai jamais eu l’impression de me faire avoir, comme ça m’est souvent arrivé en Europe. Sincèrement, si vous êtes le moindrement foodie, vous serez ravis sur l’île des Vikings. Ça coûte généralement cher, mais chaque bouchée/gorgée en vaut la peine!

Photo bonus pour vous montrer qu’on a pas toujours mangé de la haute gastronomie lors de notre périple en Islande, hahaha :

20160531_143834