J’ai eu la chance, durant l’été 2016, de marcher le célèbre Laugavegur. Ce chemin de randonnée dans le sud de l’Islande est célèbre pour ses paysages à couper le souffle, il mérite vraiment sa réputation. Je l’ai suivi entre Landmannalaugar et Skogar, soit 80 km sur cinq jours, en portant tout le matériel nécessaire à la randonnée en autonomie et en dormant sous tente. Je garde un merveilleux souvenir de ce trek et de la joie ressentie à l’arrivée lorsque, exténuée, j’ai réalisé que j’avais marché ces 80 km passant plusieurs cols traversant des glaciers, des rivières et des volcans.

Au début du chemin, j’ai été fascinée par l’aspect désertique de la zone. Il n’y a pas d’arbres, seulement quelques petites plantes. La diversité des couleurs des paysages est incroyable. La photographie suivante a été prise depuis la zone de départ, à Landmannalaugar.

landmanalaugar

Marcher le Laugavegur, c’est aussi dormir dans des endroits splendides, se réveiller et contempler un paysage presque surnaturel, comme celui ci-dessous, pris depuis la zone de campement d’Hrafntinnusker.

view-from-hrafntinnusker

Ici, on peut voir une fumerole de source chaude et soufrée, sur le chemin entre le refuge d’Hrafntinnusker et celui d’Alftavatn.

higlands-landmanalaugar

Chaque refuge est différent. Voilà le site du refuge d’Alftavatn, près d’un lac, dans une vallée verdoyante.

alftavatn-camping

Sur le chemin, on ne rencontre que de petits végétaux, petites fleurs et mousses, quelques insectes aussi.

vegetation-laugavegur

La dernière étape du trek fait plus de 25 km et est assez difficile, mais le paysage est impressionnant. On commence par grimper plus de 1000 m dans une atmosphère alpine puis on atteint le sommet enneigé du volcan Eyjafjakjajokull. La descente jusqu’au niveau de la mer se fait le long d’une rivière comptant plus d’une vingtaine de cascades. C’est une étape inoubliable.

laugavegur

eyjafjallajokull-somment

cascades-skogar