Parfois, dans la vie, on se limite beaucoup trop à ce que est « logique de faire » versus ce qu’on a vraiment « envie de faire ». Voyageuse dans l’âme, je reste toujours ouverte aux nouvelles opportunités qui se présentent à moi. Road trip dès qu’une fin de semaine de 3 jours se présente, j’aime (je dois) rester à l’affût de tout ce que la vie peut m’apporter de nouveau pour briser ma routine, bien que déjà peu présente. J’ai choisi de vivre à fond chaque jour et le mois dernier je me suis adonnée à une toute nouvelle sorte d’aventure, un week-end express en Islande.

À quelques minutes de Vík í Mýrdal

J’étais déjà allée en Islande à l’été 2016 avec mon chum et des amis. On avait tout simplement adoré l’endroit, c’était devenu notre icône du bien-être. Depuis, je continue de voyager et d’arpenter tout plein de nouveaux territoires, je n’arrête jamais. Je suis revenue de 3 mois de voyage en mars dernier et depuis, je repense à la prochaine destination. C’est vrai que, quand on a un travail stable, un appartement et une auto, ce n’est pas toujours facile de concilier sa vie « normale » avec sa passion nomade. Mon prochain départ étant prévu pour janvier 2019, je vous avouerais que je trouvais ça pas mal long d’attendre 9 mois.

Un après-midi, dans la grisaille du mois de septembre, mon chum me téléphone pour m’annoncer qu’il a trouvé un plan incroyable…

  • « Euhhh ah oui? Et veux-tu bien me dire quand tu veux aller là-bas? On part dans 3 mois après tout.
  • On pourrait partir un week-end en novembre? Ce n’est vraiment pas cher, même pas 300$ aller-retour!
  • Mais voyons, tu veux qu’on fasse quoi en Islande pendant un week-end seulement? Ce n’est pas un peu lancer notre argent par les fenêtres?
  • Mais non! On a juste à prendre notre lundi de congé et on aurait 3 jours complets là-bas, allez! Dis oui!! »

Bon, pour vous mettre un peu en contexte, normalement, les idées folles, c’est moi qui les ai, pas mon chum! Définitivement plus calculateur et pragmatique que moi, la spontanéité ce n’est vraiment pas son genre.

J’étais prise au dépourvu. Visiblement, il avait un engouement très fort pour ce week-end express que je n’arrivais pas à comprendre. Normalement, je suis toujours partante pour un road trip improvisé mais là, quitter le pays pour 3 jours, je trouvais ça un peu fort… Après 2 jours, je me suis laissée convaincre (pas très difficile me direz-vous) en changeant mon mindset.

Come on! On a juste une vie à vivre! On va faire ça low budget et, en plus, ça va être une aventure unique.

C’est donc comme ça qu’on a acheté notre billet à 260$ en direction de l’Islande et savez-vous quoi? Au bout du compte, c’était une idée de génie!

Luminosité exceptionnelle à ce temps de l’année!

Notre mini sac à dos était fait (nous n’avions pas payé de supplément pour un bagage en soute voyons!) et nous avons pris le vol de WOW air le vendredi soir 23 novembre dernier. Notre AirBNB était réservé, nous allions dormir chez une artiste peintre de Reykjavik, la voiture de location était réservée pour les 3 jours, bref, on était prêts.

Après un court vol de 5h, nous sommes arrivés à l’aéroport de Keflavik très tôt le matin. Nous avons passé les douanes rapidement et avons vite pris possession de notre voiture de location. Direction Reykjavik, mais avant, une petite powernap pour commencer la journée en force.

Vous trouverez un peu plus bas notre itinéraire et un budget récapitulatif de ces 3 jours de façon plus détaillés pour ceux que ça intéresse mais l’essentiel du sujet n’est pas là. Ce que j’essaie de dire et ce que je n’avais pas réalisé avant de le faire pour la première fois, C’EST QU’ON A LE TEMPS DE FAIRE PLEIN DE CHOSES EN 3 JOURS. Ce petit voyage en valait totalement la peine et m’a fait un bien fou. Après tout, ce n’est pas plus étrange que de se tapper 10h de bus pour aller passer le week-end de Pâques à New York non? Et en prime, ce n’est pas vraiment plus cher.

Paysage glacé de l’Islande en novembre

Si vous avez la possibilité de prendre un ou deux jours de congé, laissez-vous tenter par une expérience de la sorte. Un week-end à Paris? À Londres? Il y a souvent de très bons deals hors saison pour ces destinations. C’est vrai que, sur place, ce sont des endroits très dispendieux. On est loin du Vietnam ici, mais avec un peu de bonne volonté, c’est toujours possible de manger pas cher, louer des chambres dans un logement partagé sur AirBNB ou encore aller en auberge de jeunesse. On se déplace à pied et SURTOUT, on garde en tête qu’en 3 jours, on ne fait pas le tour du pays. Il vaut mieux se concentrer à visiter quelques attractions d’une ville que de courir partout dans le but de tout voir.

De toute façon, le but c’est de briser la routine, de prendre le temps de respirer à plein poumon et surtout de se recentrer sur ses intérêts, s’ouvrir à l’inconnu, à l’irrationnel.

Même si les commentaires que vous aurez ressembleront à : Bin voyons, es-tu devenu fou? Tu parles d’une idée, es-tu riche ou quoi!? Franchement, c’est trop court pour apprécier un pays!

Alors oui, je suis peut-être un peu folle, loin d’être riche, mais il n’y a pas de moment trop court pour profiter de la vie à fond. Même les week-ends méritent d’être extraordinaires et, ça, j’en suis convaincue. Si vous avez la bougeotte comme moi, vous devez essayer le week-end express même si ça a l’air tout à fait insensé!

Sur la route de Vík í Mýrdal


BUDGET APPROXIMATIF (2 personnes)

  • Avion : 520$ aller-retour
  • Hébergement : 160$ (pour une chambre privée dans un Airbnb très bien situé)
  • Auto : 108$ (avec Hertz. Nous avions un rabais de 25% chez Hertz avec notre carte de crédit Desjardins Mastercard World Elite)
  • Essence : 115$ (le prix de l’essence est au taux de 2,25/L)
  • Nourriture : 330$ (la nourriture est EXCESSIVEMENT chère en Islande, nous le savions avant de partir. À vous de voir si vous souhaitez profiter des restaurants locaux ou non.)
  • Activités : 118$ (billets pour le ballet de Casse-Noisette)

Total: 1 351$ (675$ par personne)


PLANNING

Jour 0

  • Départ le vendredi soir de Montréal vers Reykjavik.

Jour 1

  • Arrivée à l’aéroport de Keflavik vers 5:00 AM.
  • Prise en charge de la voiture et route vers Reykjavik.
  • Brunch dans un petit restaurant très sympa, chez Babalu. La déco est absolument charmante!
  • Promenade dans les petites rues de Reykjavik, visite des marchés locaux.
  • Soirée spectacle pour la représentation de Casse-Noisette, du ballet de St-Petersbourg, à la Harpa.
  • Souper au resto-bar Prikid, dans le centre de Reykjavik. Ambiance oldschool, burger délicieux, musique divertissante. Pas si mal pour quelque chose trouvé par hasard.
  • Dodo bien mérité!

Jour 2

  • Road trip improvisé vers le village de Vik, au sud de l’île. Notre but était de voir les petits villages côtiers et profiter du soleil, nous avons été servis!
  • Dîner rapide pris à l’épicerie. (Bonus, la chaîne la moins chère de l’île)
  • Souper bière et pizza chez Kaffi Krus à Selfoss, sur le chemin du retour.

Jour 3

  • Déjeuner à la pâtisserie Braud & Co. (Les brioches sont absolument hallucinantes!)
  • Nouvelle virée dans la ville à pied.
  • Dîner au petit kiosque de Baejarins Beztu Pylsur. (Les meilleurs hot dogs de Reykjavik)
  • Retour vers l’aéroport en passant par les petits villages.

La Harpa

À lire également sur Nomade Magazine :