Un bel endroit pour la randonnée pédestre!

Cet été, à bord de notre van, notre fidèle Licorne noire, nous avons parcouru des kilomètres en Mauricie, pensant en avoir fait presque le tour. Nous nous étions toutefois promis d’y revenir à l’automne pour admirer le spectacle incroyable des jeux de couleurs dans le parc national de la Mauricie. C’est donc en empruntant les petites routes que nous avons découvert le mont Otis, un secret encore bien gardé de la Mauricie dans le comté de Mékinac.

Le mont Otis se situe aux abords de la municipalité de Notre-Dame-de-Montauban, le nom séduit déjà. Étalé sur 17,4 kilomètres, dont le point culminant est le mont Otis, avec plusieurs points d’accès, le sentier de Montauban offre plusieurs niveaux de randonnées qui plairont aux amateurs de balade en forêt, du débutant à l’expert.

Le sentier Montauban, partie intégrante du sentier national qui traverse tout le Canada, offre des panoramas époustouflants sur la vallée de la rivière Batiscan et des petites perles à découvrir le long de son parcours, telles les chutes de Montauban dans le parc du même nom. Connaissiez-vous la légende de la Chute du cinq piastres ? La rumeur a longtemps couru que cette chute figurait sur le billet de 5 dollars canadien créé en 1954. En fait, que nenni, et son nom officiel est la chute du 9, car elle était tout simplement le 9e portage pour les colons qui remontaient la rivière à partir de Saint-Stanislas.

Aujourd’hui, un sentier linéaire d’un kilomètre dans le parc des Chutes de Montauban donne accès à la chute du 9, haute d’une dizaine de mètres. Des passerelles de bois ont été aménagées, surplombant la rivière afin de pouvoir admirer la force naturelle du débit de l’eau. Impressionnant à voir, au-dessus de la chute ! 

Le sentier, très bien balisé, culmine au mont Otis à une altitude de 325 mètres et permet d’observer la vallée sur 180 degrés. Tout un spectacle ! Pour la petite histoire, à l’origine, le mont se nommait Saint-Amand. En 1979, lors du centenaire de la municipalité de Notre-Dame-de-Montauban, il a été décidé de le rebaptiser « mont Otis » en l’honneur du premier pionnier de l’endroit ayant foulé ces terres. Il est également surnommé  « Cap à Ti-Fred », mais nous ne savons pas pourquoi. Le sentier se poursuit jusqu’au parc naturel régional de Portneuf, passant à proximité du lac des Pins et traversant le chemin du Lac-du-Castor. Pour les randonnées familiales, il est possible de faire un plus court parcours jusqu’au sommet du mont Otis, soit une boucle de 3,4 kilomètres en partant du camping Cohabitat Mont Otis, non loin de là.

Alors, amateurs de randonnées et de magnifiques panoramas, petits et grands, débutants ou experts, vous serez comblés. Bonne balade !

La « Belle d’à côté », dont la splendeur des forêts et des nombreux plans d’eau n’est plus à prouver, offre encore assurément plein de petits secrets que nous nous ferons un plaisir d’aller dénicher. À bientôt !

À lire également sur Nomade Magazine :