Que faire en Mauricie? Voilà quelques arrêts à ne pas manquer!

C’est sur un coup de tête que nous avons pris la route de la Mauricie, tout simplement parce que ce n’était pas trop loin pour un road trip de 10 jours. Après trois mois sur la route et une pause à Québec pour emménager, nous voulions découvrir une nouvelle région, sans partir trop loin.

Et bien, la Belle d’à côté nous a comblés ! En effet, c’est vers l’inconnu que nous nous dirigions car, de la Mauricie, nous ne « connaissions » que Trois-Rivières et encore… puisque nous nous limitions généralement à traverser la ville sur l’autoroute 40 pour nous rendre vers la métropole.

Cette fois-ci, nous avons pris le temps de découvrir la Mauricie, de la parcourir et de réaliser que nous souhaitons y revenir…

Alors, ne passez plus outre, faites comme nous et prenez le temps de visiter cette belle région voisine. Car en effet, la Mauricie est géographiquement située à proximité de plusieurs régions dont l’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, Lanaudière et Portneuf. Cela en fait une destination à privilégier autant pour une escapade de fin de semaine que pour de vraies vacances. Il y a beaucoup à voir, à faire, à explorer et à découvrir. Que ce soit en solo, en duo, en famille, en van comme nous l’avons fait, en voiture ou à moto, chacun y trouvera son bonheur !

Voici nos recommandations, nos coups de cœur et notre destination chouchou !

La Bostonnais

En haut de La Tuque, à La Bostonnais exactement, nous voulions en apprendre plus sur la communauté autochtone des Atikamekw. 

Le Domaine Notcimik, géré par Alain et Madeleine, couple mixte, lui Québécois, elle Atikamekw, permet une immersion dans cette culture autochtone et de vivre une expérience typique. Véritable havre de paix niché au cœur d’une nature luxuriante, le domaine permet également la pratique de nombreuses activités de plein air, tout en découvrant la culture, l’histoire et le savoir-faire atikamekw. Il est même possible de dormir sous un tipi ou dans une tente de prospecteurs comme autrefois… Une expérience vraiment authentique !

Nous avons même eu le bonheur de faire la cuisine avec Alain et d’apprendre à pétrir et à cuire la banique, le pain traditionnel autochtone. Nous avons aussi eu la chance de vivre une soirée inoubliable autour du feu, au son des chants atikamekw et du tambour de Madeleine, initiés du même coup au rituel de purification traditionnel. Inoubliable !

Et avant de repartir, au village de La Bostonnais, ne manquez pas les deux jolis ponts couverts. Les deux ponts mesurent environ 42 mètres. Un des deux, le pont Ducharme, est classé monument historique depuis 2006.

Quelques options d’hébergement dans ce secteur.

La Tuque

Nous y avons appris que La Tuque a vu naitre un de nos plus grands chansonniers québécois, Félix Leclerc. Malheureusement, il ne reste rien de sa maison natale, mais un centre d’interprétation Félix-Leclerc, adjacent au Centre d’interprétation de la traite des fourrures dans le parc des chutes de la Petite-Rivière-Bostonnais, présente la période de sa jeunesse à La Tuque. Dans ce même parc, une immense tour d’observation de 20 mètres de hauteur permet d’apercevoir la majestueuse rivière Saint-Maurice et la Petite rivière Bostonnais ainsi que les chutes, parmi les plus hautes du Québec, qui culminent à 35 mètres.

Saint-Tite

Il s’agissait de notre première visite de la capitale western du Québec, située dans la MRC de Mékinac. Nous avons pu découvrir ce village dont la réputation n’est plus à faire et qui accueille chaque année (ou presque #COVID) plus de 600 000 visiteurs lors du plus grand festival western de l’est du Canada. En août 2020, il n’y avait toutefois aucune foule à Saint-Tite et le village s’offrait à nous dans le calme. Parfait pour savourer la table de la microbrasserie À l’Affut et flâner dans le village Kapibouska, reproduction d’un véritable village de l’Ouest : croquemort, shérif, forgeron, magasin général, bureau de poste, saloon et hôtel du Grand Nord, tout y est !

Quelques options d’hébergement dans ce secteur.

Parc national de la Mauricie

Nous ne connaissions pas ce parc national, mais nous pouvons dire aujourd’hui qu’il sera parmi nos favoris pour faire de la randonnée et du kayak. Le parc national de la Mauricie est un vrai terrain de jeu pour tous, allant des amateurs de plein air aux vacanciers en famille. Traversé par une route panoramique de 63 kilomètres, le parc offre des paysages époustouflants. Nous avons exploré le superbe lac Wapizagonke. Un des attraits incontournables du parc ; les superbes chutes Waber, accessibles seulement en canot ou en kayak. Pour aller les admirer, prévoyez une excursion de 4 ou 5 heures pour vous y rendre, faire la randonnée et revenir. L’effort en vaut la peine !

Pour info : Aucune location de canot ou kayak ne peut être faite sur place. Il faut donc réserver directement ici sur le site de locationcanot.com.

Shawinigan

« Shawi », comme aiment la surnommer ses habitants, fut une véritable surprise. Revampée et attrayante, la seconde ville de la Mauricie jouit d’une situation exceptionnelle sur le Saint-Maurice et mérite le détour ! La beauté de cette rivière majestueuse, la proximité de la nature et les petites ruelles de la ville vous charmeront, sans oublier les clins d’œil urbanistiques que cette petite ville québécoise fait à la Grosse-Pomme car, à Shawi, vous pourrez vous balader sur Broadway Avenue, rien de moins. Incontournable, ne manquez pas d’admirer la région du haut des 115 mètres de la tour de la Cité de l’énergie, deuxième plus haute tour d’observation au Québec. Ce complexe muséal fort intéressant pour les petits comme les grands permet d’en apprendre beaucoup et de manière ludique sur l’histoire, le patrimoine, le développement industriel, de même que sur l’industrie hydroélectrique de Shawinigan et de sa région.

Pour l’apéro ou pour manger, on ne peut que vous recommander la réputée microbrasserie le Trou du Diable, nommée en référence à un lieu important dans l’histoire de la ville que vous aurez découvert pendant la visite guidée effectuée auparavant à la Cité de l’Énergie !

Quelques options d’hébergement dans ce secteur.

Saint-Paulin

Au milieu de la Mauricie, dans un cadre des plus bucoliques, notre lieu chouchou de la région fut le Baluchon – Eco villégiature. Nous y avons passé un après-midi, le temps d’une randonnée à cheval à travers un paysage pittoresque agrémenté du chant des grillons. Le coup de cœur que nous y avons ressenti est assez fort pour vouloir y revenir. Le Baluchon offre en effet un centre de détente et plusieurs sentiers de randonnées qui, à l’automne ou en hiver, doivent être sublimes. Amateurs de photos… une destination pour vous !

Saint-Sévère

Les instagrammeurs et ceux qui cherchent à offrir de jolis cadeaux doivent faire une pause à Passion Lavande. Située en pleine campagne, au milieu des champs vallonnés, cette mignonne boutique de produits artisanaux à base de lavande et de tournesol mérite la visite. La propriétaire, la pétillante Catherine, a pris le temps de nous parler de l’histoire de cette entreprise familiale. C’est lors d’un voyage en Argentine où elle a visité des vignobles que Catherine découvre le lien significatif entre la lavande et le raisin. Fille du vigneron du Domaine Gélinas, non loin de là, elle y voit un projet de vie, celui de revenir dans son patelin avec sa famille et de démarrer son entreprise de culture et de produits de lavande. De là est née Passion Lavande !

Nous vous recommandons de consulter leur site pour bien connaître les dates de floraison de la lavande et du tournesol et pour découvrir leurs produits de beauté et de cuisine. 

Trois-Rivières

Au retour de notre road trip, on s’est dit qu’il était enfin temps de visiter la capitale de la Mauricie, Trois-Rivières. Le temps d’une journée, nous avons parcouru la cité trifluvienne et découvert ses attraits.

L’exposition « Attache ta tuque » du Musée POP met en lumière les façons d’être et le savoir-faire des Québécois ainsi que les éléments phares de notre vie quotidienne. Une expo originale, dynamique et interactive où on apprend beaucoup sur notre propre culture. 

Plus poignante, la visite de la vieille prison, menée par des guides professionnels connaissant à fond leur sujet, est l’attraction majeure du complexe du Musée POP. La vieille prison, classée monument historique, présente l’histoire du lieu, mais aussi les conditions pitoyables dans lesquelles des centaines de détenus, hommes et femmes, y furent incarcérés pendant plus d’un siècle et demi. À cause de l’insalubrité des lieux, Amnesty International exigea la fermeture, qui survint en 1986. La vieille prison était alors le plus ancien établissement carcéral en fonction au Canada. Fort intéressant, mais tout aussi troublant ! 

Vous remonterez dans le temps lors d’une promenade dans le vieux Trois-Rivières. En plein cœur du quartier historique de la ville, la rue des Ursulines, ouverte depuis 1650, demeure la plus ancienne voie routière de Trois-Rivières. Le quartier est superbe et les anciens bâtiments magnifiquement conservés. Et à quelques pas de là, alliant passé et modernité, se trouve le nouvel amphithéâtre de Trois-Rivières. 

Quelques options d’hébergement à Trois-Rivières.

La Mauricie vue du ciel, un wow assuré !

La Mauricie, c’est le pays des lacs, des rivières et de la forêt boréale. Rien de tel qu’un survol panoramique en hydravion pour découvrir l’immensité et la beauté de la Haute-Mauricie. Grâce à Aviation La Tuque, nous avons eu le privilège d’admirer du haut du ciel les paysages sauvages et majestueux de cette région. L’hydrobase de Lac-à-Beauce, inaugurée officiellement le 12 décembre 1947, est l’une des plus anciennes de l’est du Canada. Aujourd’hui, Aviation La Tuque propose divers forfaits pour répondre aux besoins de chacun. Ils offrent même un service de taxi aérien. 

Belle voisine, nous sommes ravis d’avoir pu faire ta connaissance ! Nous viendrons assurément te refaire un coucou prochainement pour parcourir à nouveau tes routes afin admirer tes couleurs d’automne… Nous avons été charmés par ta beauté à la fois sauvage, bucolique et urbaine. Maintenant, on peut cocher « Done » sur notre liste des régions du Québec !

Cet article contient un ou plusieurs lien(s) d’affiliation. En réservant via ce(s) lien(s), l’équipe de Nomade Magazine touche une petite compensation qui n’affecte pas le prix que vous payez et qui nous permet de continuer à vous offrir du contenu gratuitement!

À lire également sur Nomade Magazine :