Partir à l'aventure sur une île déserte ? Un rêve devenu réalité au Québec.

Qui n’a jamais rêvé de partir à l’aventure et camper sur une île déserte comme Robinson Crusoe ? Bercée par les récits d’aventuriers et explorateurs, la vie sur une île déserte est évocatrice de mille images inaccessibles: une destination exotique et lointaine perdue au milieu de l’eau immense, du sable et des palmiers, une hutte sommaire de naufragé et des conditions de survie rudes que seuls les plus téméraires pourraient supporter. 

Et si partir à l’aventure sur une île déserte, loin du bruit du monde, était plus accessible qu’on ne le pense ? Juste là, sous notre nez, le Québec offre un terrain de jeu gigantesque aux apprentis Robinsons: des centaines d’îles où accoster le temps de quelques jours et plus si affinités. 

Camper sur une île, une expérience au plus proche de la nature

Camper sur une île, c’est vivre au rythme de la nature qui nous entoure.

D’abord, au rythme du soleil. On se lève aux premiers rayons du jour pour redécouvrir le paysage caché par la nuit. On cherche un coin ensoleillé ou à l’ombre pour s’adonner aux différentes activités de la journée. À la nuit tombée, on regagne son camp et on allume un grand feu pour s’illuminer et faire cuire le repas. On s’allonge sur le canot pour admirer le ciel étoilé et faire un voeu à chaque passage d’étoile filante.

Ensuite, au rythme de l’eau. La température du lac qui nous permet de nous baigner des heures ou juste tremper les pieds. Le courant qui pousse nos embarcations ou nous oblige à pagayer plus fort pour atteindre notre destination. Les poissons qui passent par là et se laissent pêcher avant d’être relâchés ou de se donner pour festin aux aventuriers.

Enfin, c’est le silence qui reprend ses droits et se laisse couvrir par des rires francs, des discussions à refaire le monde, des blagues enfantines et les bruits de la nature. Celui du lac qui rencontre les rochers, des oiseaux qui chantent, des écureuils qui courent, du feu qui crépite.

Alors, où camper sur une île au Québec?

Le Québec regorge de ces lieux paisibles qui donnent le sentiment unique d’être seul au monde. Des lieux où vivre sur une île est un rêve accessible.

Certaines îles sont gérées par des organismes qui se chargent de la préservation et l’administration du lac qui les abrite. En conséquence, on doit donc y réserver son île et payer le prix de l’emplacement. On sera cependant sûrs de la présence d’infrastructures (terrain propice pour poser sa tente, toilette sèche, emplacement de feu et bois, table et bancs). On y propose même des services de location d’embarcations et de matériel.

Certaines n’appartiennent en revanche à personne. Accoster sur ces îles sera donc gratuit, mais il ne faut pas s’attendre à retrouver d’infrastructure. Il faudra se montrer plus prévoyant avec la préparation du matériel nécessaire.

Ainsi, pas besoin d’être un expert de la survie pour s’installer quelques jours sur une île. Chacun peut préparer son aventure selon ses préférences pour en faire une expérience confortable entre amis ou un défi survivaliste.

Nos 3 destinations favorites

Parc national du Poisson Blanc

Situé à moins de 3h de Montréal, le lac du poisson blanc offre une soixantaine d’îles et presqu’îles. Il est si grand que l’on ne croise que peu de monde, les sites sont parfaitement aménagés et entretenus et vous pouvez louer tout ce qu’il vous manque sur place. Plus bas dans le réservoir, il y a des îles sans infrastructures sur lesquelles on peut accoster et dormir gratuitement.

Parc régional Kiamika

Secret encore bien gardé à seulement 2h30 de Montréal, ce parc intimiste et éco-responsable offre une quarantaine d’îles dispersées sur une dizaine de lacs. On peut y louer tout type d’embarcation et on peut même profiter d’activités de pêche, d’observation de la faune ou de longue randonnée. 

Lac des Trente-et-Un-Milles 

Le lac des Trente-et-Un-Milles, c’est 136 îles dispersées sur l’un des plus grands plans d’eau de la Vallée-de-la-Gatineau. Il est adoré par les pêcheurs pour ses eaux limpides et claires.

Alors, qu’est ce que vous attendez pour vivre comme Robinson ?

Vous l’aurez compris, s’aventurer sur une île déserte, c’est accessible à tous, peu importe que vous soyez un expert du bivouac ou un apprenti-explorateur de la fin de semaine. Il suffit de bien choisir votre destination et préparer votre aventure un peu en amont. Une fois sur place, il n’y aura plus qu’à profiter du moment présent.

À lire également sur Nomade Magazine :