Pourquoi et comment découvrir la Patagonie?

 « Il n’y a plus que la Patagonie qui convienne à mon immense tristesse ».

La Prose du Transsibérien, Blaise Cendrars

Région du monde aux confins de la cordillère des Andes et du Pacifique, la Patagonie abrite des terres sauvages ornées par les plus beaux trésors de la nature. Dessinée par les montagnes, les déserts, les glaciers, les lacs et les rivières, cette contrée à mi-chemin entre le Chili et l’Argentine est l’ultime invitation au voyage tant son intensité rend nostalgique celui qui s’y perd…

Sans savoir pourquoi, la Patagonie exerce cette sorte de magnétisme envers une certaine catégorie de voyageurs. Sans nul doute les plus aventureux. Ces terres australes fascinent autant qu’elles impressionnent. La beauté infinie de ses paysages ne laissera jamais indifférent celui qui s’y est aventuré au moins une fois dans sa vie. Pour ma part, c’était il y a presque 6 ans déjà. C’était hier.

Pourquoi découvrir la Patagonie ?

Poursuivre ce voyage en Patagonie doit se faire avec une arrière pensée : ne surtout pas prendre pour acquis nos enseignements sur la Terre. Ici, c’est elle qui nous enseigne chaque jour. Ici, cette dernière s’avère un tantinet capricieuse, ce qui en fait sans nul doute sa beauté singulière.

Strictement délimitée au nord par le río Colorado et au sud par le cap Horn, cette terre sauvage désertique et grandiose offre un panel de paysages saisissants. L’idée de s’y rendre a un seul et unique dessein, rester béats face aux immenses montagnes stridentes et aux lacs turquoise. Été comme hiver, cet espace austral invite à la contemplation.

L’âme d’Antoine de Saint-Exupéry n’est jamais très loin. Pilote de ligne pour Aeroposta Argentina dès 1929, il effectua les premiers vols entre Buenos Aires et Río Gallegos. Explorateur littéraire et rêveur, ses récits sont de beaux témoignages de l’avènement du tourisme en ces terres lointaines.

Où aller en Patagonie ?

À cette question demeure mille réponses. Sachez que, pour ce voyage, il faut prévoir deux à trois semaines minimum pour pleinement en profiter. La Patagonie est un territoire très étendu. Lors de mon voyage, j’ai concentré mon trajet sur l’Argentine car j’avais trois semaines. Les compagnies de bus sont très efficaces et permettent de se déplacer sur tout le territoire argentin et chilien (faire néanmoins attention aux horaires des autocars). Voici quelques pistes pour guider votre itinéraire.

  • San Carlos de Bariloche

Cette petite ville aux portes de la Patagonie ressemble aux villages de montagnes suisses. Avec ses boutiques de chocolat et de fromage sans compter les innombrables saint-bernards qui se baladent dans les rues, le folklore alpin est bel et bien présent. Cette inspiration à la mode argentine façonne le charme singulier de Bariloche. Cette station de ski permet aux Argentins et aux étrangers les plus fortunés de venir s’adonner aux joies de la neige. En termes d’attractions durant l’été, il ne faut pas hésiter à se rendre près du lac Nahuel Huapi. De nombreuses balades dessinent les abords du lac offrant de sublimes points de vue.

Lac Nahuel Huapi
El Bolsón par un beau jour de printemps
  • El Chaltén

El Chaltén est sans nul doute le paradis du trekking. Ce petit village perdu dans la province de Santa Cruz a en réalité été fondé dans les années 1970 pour faire face à la demande croissante des touristes venant visiter le fameux Parque Nacional Los Glaciares (parc national des glaciers). Point de départ pour les randonneurs, d’innombrables sentiers sont tracés pour s’aventurer dans ce parc national unique au monde. Ce dernier y abrite notamment le mont Fitz Roy, le sommet le plus mythique de Patagonie. Pour le voir de très près, rendez-vous sur le chemin « El Chalten, Fitz Roy, Cerro Torre ». 36 km de randonnée faisable en deux/trois jours ou une journée si vous êtes un bon marcheur (des campings sont sur la route). Pour ma part, je l’ai complétée en une journée. C’était très sportif, mais le jeu en valait la chandelle!

Session d’escalade sur les blocs d’El Chaltén
  • El Calafate

Eldorado de la balade à cheval et de l’aventure, c’est aussi la ville la plus proche du glacier Perito Moreno. Véritable oeuvre de la nature, sa visite est préférable en été (hiver dans l’hémisphère nord). La chaleur fait décrocher les blocs de glace qui s’effondrent dans l’eau. Le spectacle est saisissant.

Conseils et astuces pratiques pour découvrir la Patagonie

  • Contrairement aux idées reçues, voyager en Amérique latine et surtout en Patagonie est loin d’être bon marché. Plus vous vous rendez au sud, plus les supermarchés sont coûteux. Munissez-vous de quelques denrées facilement transportables : apportez-vous quelques repas lyophilisés, café, thé, tablettes de chocolat et biscuits qui ne prennent pas de place, surtout si vous partez en camping.
  • Pour les randonnées qui se font en plusieurs jours, n’hésitez pas à apporter votre tente et votre kit pour faire des repas.
  • Été comme hiver, apportez des vêtements chauds et de bonnes chaussures de randonnée.
  • Préparez votre trousse de pharmacie, impérative pour les balades.
  • Pensez à réserver tôt les auberges de jeunesse. Il y en a peu et elles peuvent vite être prises d’assaut, surtout au printemps et en été (saison des randonnées), car beaucoup de backpackers se donnent rendez-vous.

Bon voyage!

Point de vue depuis le sentier « El Chalten, Fitz Roy, Cerro Torre »

Cet article contient un ou plusieurs lien(s) d’affiliation. En réservant via ce(s) lien(s), l’équipe de Nomade Magazine touche une petite compensation qui n’affecte pas le prix que vous payez et qui nous permet de continuer à vous offrir du contenu gratuitement!

À lire également sur Nomade Magazine :