Quelques recommandations pour un séjour agréable en Croatie

Au fil des rencontres et des discussions avec des voyageurs à l’autre bout du monde, j’ai réalisé que je connaissais très peu mon propre continent, l’Europe. J’ai donc décidé de l’explorer en démarrant par la Croatie, de fin septembre à début novembre 2018. Un séjour inoubliable dans des paysages de rêves où j’ai pu profiter de la douceur du climat sans l’affluence touristique. Je vous ai préparé une sélection de mes lieux favoris pour combiner détente et balades. Suivez le guide et n’oubliez pas votre maillot de bain !

Pula

Toute proche de l’Italie et située au bout d’une péninsule, Pula est une ville où il fait bon vivre.

Allez boire un café accompagné d’un croissant au chocolat dans son marché couvert, visitez son arène romaine qui accueille des concerts et son joli centre-ville. Profitez des plages sauvages accessibles à pied depuis le centre.

Je ne saurais que vous conseiller de prendre votre temps à Pula et d’en profiter pour visiter les alentours. J’ai passé deux semaines à faire du volontariat dans une famille croate dans un petit village proche de Pula. J’ai pu découvrir un peu plus leur culture, rencontrer certains de leurs amis et même participer à la journée de récolte annuelle des olives suivie d’un barbecue avec amis et famille ! J’y ai consacré un article sur mon blogue, vous pouvez le lire ici.

Labin/Rabac

Deux villages de caractère reliés par une jolie randonnée.

Perdez-vous dans les ruelles colorées du vieux village de Labin, admirez son point de vue depuis les remparts. Visitez sa boutique de poteries avec ses créations habitées de chats et de maisons multicolores. Puis empruntez le sentier de Sentona, la sainte des voyageurs, pour suivre les deux heures de randonnées qui longent par endroit une rivière aux reflets verts bleus envoûtants. Le sentier vous mène à Rabac, beau village de bord de mer.

La journée, baladez-vous le long des sentiers dans les forêts de pins au nord de Rabac. Si vous êtes équipés de l’application maps.me qui connaît les chemins secrets, rendez-vous sur la petite plage Prižnja. Le soir, allez boire un verre en ville avec vue sur le port.

Slunj

La seule ville « continentale » de la sélection, pour se ressourcer en pleine nature.

Visitez l’incontournable quartier Rastoke, où des maisons et anciens moulins semblent posés sur la rivière Slunjčica qui se termine en une multitude de petites chutes d’eau en rejoignant la rivière Korana. Ce qui m’a surtout séduite, c’est la couleur émeraude de l’eau lorsqu’on emprunte un petit sentier qui remonte la rivière Slunjčica. De quoi faire de belles balades dans un paysage aux allures féeriques.
Si vous allez visiter le célèbre parc Plitvice tout proche, n’hésitez pas à vous arrêter à Slunj. Cette ville n’est pas très éloignée de la côte, mais le climat y est un peu plus frais, ce que j’ai trouvé plutôt agréable après des jours de soleil parfois étouffant en bord de mer.

Split

Des plages, un grand parc arboré, des monuments historiques et un centre-ville animé, il y en a pour tous les goûts.

Si vous arrivez en Croatie par les airs, il y a des chances que vous atterrissiez à Split. Et la ville vaut bien la peine qu’on y passe quelques jours. En plus des beaux paysages et des monuments, il y a un grand port qui accueille des bateaux de croisière. Il y a donc tendance à y avoir des touristes tout au long de l’année. Pour éviter l’affluence, privilégiez la visite du centre historique de bon matin. Allez acheter quelques fruits frais sur la place du marché, derrière la station de bus. Puis parcourez les sentiers arborés du parc Marjan d’où vous aurez une vue splendide sur la ville. Vous y découvrirez aussi ses maisons et chapelles troglodytes. Vous pourrez accéder aux différentes plages qui entourent le parc pour vous rafraîchir après une bonne marche. Ce qui est bien pratique, ce sont les cabines pour se changer présentes sur la plupart des plages du pays.

J’ai dormi dans la petite auberge de jeunesse familiale Hilltop. Une ambiance conviviale et idéalement située entre le centre-ville et le parc. Si le cœur vous en dit, prenez un ferry pour passer quelques jours sur l’île de Hvar.

Makarska

Une ville agréable qui rassemble les mêmes atouts que Split dans un format plus intime et entouré de nature.

Une péninsule s’avance en face du centre-ville et offre une vue imprenable de la ville sur fond de montagnes. Le plus de la péninsule c’est le « village à chats sauvages » aménagé près du phare. Comme j’ai pu le voir ailleurs dans le pays, des habitants ont installé de quoi s’abriter, boire et manger pour une tribu d’adorables chats. Après leur avoir rendu visite, rejoignez la plage du centre-ville, puis suivez un chemin qui remonte le long de la côte. Le sentier n’en finit pas, les plages s’enchaînent. Il y en a pour tous les goûts, de la plage équipée d’un bar à la plus reposante, proche de champs d’oliviers. Au sud de la ville, plusieurs sentiers sillonnent le parc Osejava installé sur une colline. Il se termine en falaises qui se jettent dans la mer.

J’ai adoré séjourner dans l’Hostel Makarska. Cette auberge est récente, bien équipée et tenue par un couple sympathique qui accueille ses invités avec une tasse de thé ou un verre de rakia, l’alcool local, pour les plus courageux.

À lire également sur Nomade Magazine :