Une chasse aux trésors en plein air

Avez-vous déjà entendu parler du géocaching? Il s’agit d’une grande chasse aux trésors mondiale! On peut y participer à divers endroits, aussi bien en ville, à la campagne ou en pleine forêt. Cette activité est parfaite pour les adeptes de plein air et explorateurs et est accessible même aux familles avec de jeunes enfants. Elle permet de découvrir des lieux inusités en plus de rendre les randonnées encore plus excitantes. L’équipe de Nomade Magazine a d’ailleurs décidé de se prêter au jeu lors d’un week-end dans les Adirondacks. Nous avons caché à différents endroits dans les géocaches des items parfaits pour la randonnée à l’automne offerts par notre partenaire SAIL. Voici donc un résumé de notre expérience ainsi que les informations nécessaires pour que vous puissiez vous-mêmes trouver les géocaches.

Comment participer à cette chasse aux trésors?

Cette activité est très simple à réaliser. Il suffit de te rendre sur le site web www.geocaching.com et de repérer les différentes géocaches partagées dans cet article. Tu y découvriras alors l’emplacement des géocaches, la difficulté du terrain ainsi que des indices quant à leur format. Puisque certaines géocaches sont trop petites ou très difficiles à trouver, nous avons laissé un contenant à proximité avec les items fournis par SAIL afin que tu puisses les trouver. Pour te lancer à la recherche de ceux-ci, tu as besoin d’un GPS sur lequel tu dois entrer les coordonnées géographiques. Un téléphone intelligent suffit pour vivre l’expérience.

Quoi faire avec les géocaches?

Il ne faut surtout pas déplacer les géocaches d’origine trouvées sur ton chemin. Elles contiennent pour la plupart un « logbook » sur lequel on peut inscrire notre nom et la date de notre passage. D’autres contiendront aussi des objets divers que l’on peut prendre et remplacer par d’autres. Il existe autant de façons de jouer qu’il existe de géocacheurs dans le monde! Il s’agit de lire attentivement les règles pour chacune des géocaches en ligne et de se lancer à l’aventure! Toutefois, si tu es chanceux(se) et que tu trouves les items que l’on a nous-mêmes laissés, on te donne le privilège de repartir avec ceux-ci. Es-tu prêt(e) à partir à la recherche de nos surprises? C’est parti!

1ère géocache – Spectacle Pond

https://www.geocaching.com/geocache/GC364M2

Nous avons débuté notre aventure avec une randonnée de 2.75 kilomètres sur un terrain avec peu de dénivelé menant à un magnifique étang. Le sentier est ponctué de différents points de vue sur un petit ruisseau et la forêt y est assez dense. Il s’agit d’une randonnée très facile à réaliser et du lieu parfait pour faire un pique-nique.

La cache serait située au bout du sentier tout près de l’étang. Il s’agit d’une grande bouteille de comprimés couverte d’un ruban adhésif. De plus, elle aurait été placée au sol sous une demie-buche. Malgré notre longue recherche à regarder sous toutes les buches sur un assez grand rayon, nous n’avons pas réussi à trouver cette première cache. Nous avons donc décidé de tout de même y laisser notre propre contenant rempli de surprises et l’avons inséré à l’intérieur d’un grand tronc d’arbre étendu au sol. Celui-ci est situé du côté gauche à la fin du sentier respectant ainsi les coordonnées géographiques de la cache d’origine. Tu y trouveras entre autres une tuque faite de laine de mérinos parfaite pour la randonnée à l’automne lorsqu’il commence à faire plus froid.

2e géocache – Poke-O-Moonshine

https://www.geocaching.com/geocache/GC932D

Pour continuer notre chasse aux trésors, nous nous sommes données un plus grand défi en décidant cette fois-ci d’atteindre le sommet de Poke-O-Moonshine. Cette montagne propose deux sentiers différents. L’un étant moins agressif et l’autre l’étant beaucoup plus avec de nombreuses marches à gravir. Nous avons parcouru le deuxième sentier proposant un défi physique plus important dû à une montée rapide de la montagne. Après un court moment de marche, on peut déjà y observer d’incroyables points de vue sur la beauté des Adirondacks.

Une fois au sommet, on y retrouve l’ancienne tour d’incendie servant de repère pour la deuxième géocache. En effet, celle-ci serait située pas très loin de la tour. Il faut toutefois être attentif puisqu’il n’y a pas d’indice concernant le type de contenant qui a été laissé. Après un long moment de recherche et avec l’aide d’autres randonneurs, nous n’avons pas trouvé la géocache située au sommet. Nous avons toutefois pris le temps d’apprécier le panorama majestueux sur les montagnes des Adirondacks aux couleurs enflammées avant de redescendre par le même sentier.

Sur le chemin du retour, nous avons porté attention à un abri de bois que nous avions aperçu avant la dernière ascension. Nous avons eu l’agréable surprise d’y trouver une géocache comprenant que du papier pour y inscrire notre passage. Étant assez grande, nous avons laissé les surprises offertes par SAIL l’intérieur. Cette géocache se trouve non loin du sommet et elle est d’ailleurs mentionnée brièvement sur la page web de la géocache au sommet. Elle est bien facile à trouver!

3e géocache – Rooster Comb

https://www.geocaching.com/geocache/GC4PCZV

Géocaching

Pour la dernière géocache, nous nous sommes baladées en voiture pour admirer l’incroyable spectacle des couleurs automnales au cœur des Adirondacks. Nous avons sillonné de jolies routes campagnardes où de hauts sommets multicolores formaient de magnifiques paysages un peu partout. On y retrouve d’ailleurs un choix impressionnant de randonnées pour tous les niveaux. Nous avons fait un arrêt au début du sentier de Rooster Comb pour y dénicher une géocache miniature encore une fois très facile à trouver. Celle-ci contient un rouleau de papier indiquant de nombreux noms prouvant qu’il y a beaucoup d’adeptes de cette activité originale. Après avoir ajouté le nôtre à la liste, nous avons laissé notre propre contenant juste à côté. Cette fois-ci, nous y avons caché une paire de bas chauds Smartwhool parfaite pour le froid.

Pour réaliser cette expérience très plaisante, nous avons été habillées de la tête aux pieds par notre partenaire SAIL. Puisque nous souhaitions faire plusieurs randonnées en ce début de saison plus froid, nous avons opté pour le multicouche, c’est-à-dire une combinaison de plusieurs couches à enlever et à remettre en fonction de la température. Nous avons donc adapté notre habillement selon l’intensité des randonnées, des conditions météorologiques et du vent causé par l’altitude. Nous étions aussi chaussées de bons souliers de randonnée, un essentiel pour assurer confort et sécurité sur les sentiers.

Voici donc les items qui nous ont été très pratiques lors de cette aventure en plein air et que nous vous recommandons sans hésiter :

Marie-Pier :

  • Comme elle a tendance à avoir chaud durant une randonnée, Marie-Pier a opté pour un chandail à manches longues léger avec par dessus le polar Better Sweater de Patagonia pour la garder au chaud avant et après la randonnée, ainsi qu’au sommet de la montagne.
  • Elle a aussi choisi une Veste mi-saison Nano Puff sans manches également de Patagonia pour une isolation supplémentaire aux endroits où le vent était plus fort.

Jessica :

  • Étant un peu plus frileuse, j’ai adoré le confort du manteau Nano Puff de Patagonia. Celui-ci offre une bonne isolation contre le froid lorsque la randonnée n’est pas trop exigeante et qu’il fait plus humide dans la forêt.
  • Lorsque nous avons atteint le sommet de Poke-O-Moonshine, j’étais bien heureuse de pouvoir ajouter le manteau Stretch Rainshadow par dessus le Nano Puff pour ainsi avoir une meilleure protection contre le vent. De plus, celui-ci prend très peu d’espace et est donc très facile à ranger dans un sac à dos.

Nous n’aurions pas pu être mieux chaussées grâce à nos chaussures de randonnée MQM Flex de Merrell. Le soutien était excellent, permettant une belle agilité et de la stabilité. En plus d’être imperméables, ces souliers sont bien ventilés et stylisés.

NOTEZ BIEN : Il est important de respecter les consignes lorsque l’on participe au Géocaching. Il ne faut surtout pas déplacer les géocaches ou partir avec celles-ci. Exceptionnellement, vous avez la permission de repartir uniquement avec nos contenants de type Tupperware transparents qui contiennent les items SAIL laissés à proximité des géocaches officielles. De plus, nous sommes conscientes qu’il n’est pas permis ou bien pensé de laisser de la nourriture dans la nature ou près des caches. C’était une erreur de notre part alors nous n’encourageons personne à le faire! Heureusement, les barres protéinées seront très vites mangées par les randonneurs, nous en sommes certaines.

Merci à notre commanditaire SAIL de nous avoir permis de réaliser cette aventure de géocaching, de nous avoir offert plusieurs items à déposer dans les géocaches et de nous avoir équipées afin d’être habillées adéquatement lors de nos différentes activités. Bien que cet article ait été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec SAIL, les opinions demeurent les nôtres.

À lire également sur Nomade Magazine :