Un séjour en nature dans Lanaudière

Connaissez-vous le parc régional de la Forêt Ouareau dans Lanaudière? J’ai eu la chance de découvrir cet endroit paisible cet été lors d’une fin de semaine camping avec ma bande d’amis. Ce n’était initialement pas là où nous avions prévu de faire ce séjour nature en groupe. Nous voulions aller au parc Frontenac, où j’étais déjà allé quand j’étais adolescent et dont je gardais de bons souvenirs. Toutefois, avec l’annonce d’une grève des travailleurs et des travailleuses de la SÉPAQ, nos plans ont changé à la dernière minute. Étant complètement solidaires avec les revendications des grévistes, nous avons donc décidé avec bonheur d’opter pour une fin de semaine au parc régional de la Forêt Ouareau. Ce changement de plan s’est finalement avéré être une bonne chose, car nous y avons découvert un endroit magnifique. Je vous suggère donc fortement de découvrir ce parc si vous ne l’avez pas encore fait.

Le camping en nature

Le parc régional de la Forêt Ouareau est un site idéal pour le camping. En effet, le vaste territoire du parc abrite plusieurs secteurs où il est possible de camper. Il y a le secteur du Massif, accessible par la petite municipalité de Notre-Dame-de-la-Merci, les secteurs des Contreforts, du Pont-Suspendu et de la Rivière, auxquels on peut accéder via la route 347, puis les secteurs de Grande-Vallée et Grande-Jetée à Chertsey. La plupart des emplacements peuvent accueillir des tentes ou des roulottes et sont donc accessibles par voiture ou situés non loin des stationnements. Ces sites offrent donc un peu plus de confort. Il est toutefois possible de louer des refuges ou d’installer votre tente à des emplacements situés plus profondément dans la forêt dans les secteurs de la Rivière et du Massif. Choisir ces sites vous permettra de vivre une véritable expérience de camping sauvage, en dormant au cœur de la forêt à proximité de la rivière Ouareau et des nombreux lacs du secteur du Massif. Il faut donc être conscient que ce choix implique une randonnée de quelques kilomètres (selon le site que vous réservez) avec tout votre équipement et qu’il n’y a pas de services près de ces sites d’hébergement. Je vous conseille donc d’être préparé en conséquence.

Une foule de sentiers

Que ce soit pour faire de la randonnée pédestre ou bien pour faire de la raquette, du ski de fond ou de la motoneige en hiver, vous saurez trouver des sentiers adéquats pour vos activités puisque le parc compte un lot de sentiers diversifiés. D’ailleurs, si vous séjournez dans l’un des refuges ou sur les sites de camping plus en retrait, une petite randonnée en forêt sera obligatoirement de mise.

Le sentier des murmures qui traverse une bonne partie du parc en passant du Pont-Suspendu jusqu’au camping de la Grande-Jetée offre une merveilleuse vue sur la petite vallée creusée par la rivière Ouareau. Il est possible d’y trouver quelques endroits idéaux pour se baigner dans les eaux de la rivière. C’est un sentier très charmant que je vous recommande. Également, le secteur du Massif compte plusieurs sentiers très intéressants qui montent et descendent les montagnes du secteur.

Lac Toussaint

La rivière Ouareau

Autre fait intéressant : le parc Ouareau est traversé par le Sentier National. Ce long sentier traverse le Canada d’un océan à l’autre. Avec un tracé de 24 000 km de sentiers, il s’agit du parcours récréatif le plus long au monde. Sa portion en sol québécois débute en Gaspésie et se termine en Outaouais. Un arrêt au parc Ouareau vous offre donc la possibilité de parcourir une petite partie de cet impressionnant trajet.

Gravir les falaises

Un autre intérêt du parc Ouareau est les sites d’escalade que l’on peut y découvrir. En effet, une paroi rocheuse est présente près du lac Blanc, situé dans le secteur des Contreforts, et une seconde est accessible par le sentier des murmures sur la Rivière Ouareau. La Fédération québécoise de montagne et de l’escalade (FQEM) encadre le droit à l’accès aux lieux. Il est donc important de communiquer avec l’organisation pour connaître l’état des sites et connaître les techniques et les astuces pour l’escalade.

Bonne visite!

À lire également sur Nomade Magazine :