Que faire à Hong Kong? Voici 10 suggestions!

Hong Kong, c’est une ville immense, pleine de tours de verre qui viennent toucher les nuages. On y mange des nouilles ou du riz. On se perd dans sa foule de costumes-cravates qui courent d’un building à l’autre. On y parle chinois. On y fait du kung fu et du tai-chi. Les clichés sur la belle Hong Kong sont nombreux et, par définition, tristement réducteurs.

Nous sommes arrivés dans la belle Hong Kong il y a cinq ans, un peu par hasard, sans trop savoir à quoi nous attendre. J’avais entendu parler des bus à deux étages « comme à Londres », et j’avais hâte de monter dans les mythiques tramways. Mon image de la ville s’arrêtait là. Je n’avais encore jamais entendu parler de dim sum, ni du Wooloomooloo et encore moins de dragon boats.

L’avion posé et les passeports tamponnés, nous plongeons tête première dans cette incroyable jungle urbaine. Nous dégottons un petit studio dans le quartier de Wan Chai, au-dessus du marché. La nuit, depuis notre lit, nous pouvons entendre les « ding ding » des tramways et les « bip-bip-bip-biiiip » des passages piétons. La nuit ne tombe jamais ici. Les néons éclairent le ciel, les marchés de nuit s’installent, les afterworks moussent. Hong Kong pétille, sans répit.

Les années passent et ce lieu singulier ne cesse de nous surprendre. Au-delà d’une ville extravagante, nous découvrons une scène culinaire internationale phénoménale, des sentiers de randonnée et des évènements de trail-running sur des crêtes entre mer et montagne, des îles paradisiaques aux petites bicoques en bois où se restaurer, comme on ne pensait jamais trouver dans le coin. Nos explorations se suivent et ne se ressemblent pas. Nous avons beau y vivre, nous ne cessons de nous émerveiller devant le spectacle que nous offre Hong Kong.

Découvrez nos 10 coups de cœurs inattendus à Hong Kong :

1. Le dragon boat ! Ces bateaux ancestraux se retrouvent tous les ans pour des courses effrénées à travers la baie, dans une ambiance pour le moins folklorique.
2. Les liseurs de bonne aventure. J’y suis allée pour rigoler, je suis ressortie avec des frissons et… l’esprit bien chamboulé.
3. Le Pont de la Longévité. La légende raconte qu’on gagne trois jours de vie en le traversant !
4. Nan Lian Garden. Ou le feng shui maîtrisé, en plein cœur du chaos urbain.
5. Les échafaudages en bambou. Parce que les vieilles traditions ne sont jamais bien loin, même quand il s’agit de construire des tours ultra-modernes !
6. Happy Wednesday. On ne verra plus jamais les courses de chevaux de la même façon… un afterwork incontournable ici !
7. Poho. Qui aurait pensé que la scène du street art était aussi délurée à Hong Kong ?
8. Mido Café. La preuve vivante que Hong Kong n’a pas perdu son âme. Un beau voyage dans le temps, le temps d’un thé au gingembre.
9. Sheung Luk Stream. On pensait devoir aller en Asie du Sud-Est pour voir des plages de rêve. Oups.
10. Chi Ma Wan. La jungle digne d’un décor Disney à une demi-heure de la ville.

Lantau Peak

+ L’adresse dim sum qui va bien :
Difficile de n’en choisir qu’une, mais si vous cherchez de l’authentique, de l’étoile Michelin et de l’explosion atomique de saveurs, rendez-vous chez Tim Ho Wan. Après 15h pour éviter la foule. Et à Sham Shui Po pour l’aspect vraiment Hong Kongais. Ne manquez pas les BBQ BUNS. Bon appétit !
9-11 Fuk Wing St, Sham Shui Po
Métro : Sham Shui Po, sortie B2

Le hasard fait bien les choses. Je n’aurais jamais pensé m’envoler pour cette destination. Pas par manque d’envie, mais plutôt par ignorance. Hong Kong, c’est un ville qui ne me parlait guère à l’époque. Que je place aujourd’hui à côté de ces villes fantastiques qui m’ont tant fait vibrer -Tokyo, Bangkok, New York. Une ville qui s’apprivoise, qui s’explore en profondeur, qui se vit. Qui marque.

L’auteure

Marie Pottiez

Auteure du guide alternatif Hong Kong L’Essentiel (Editions Nomades, sorti le 1er avril 2019), Marie mène une triple vie de conceptrice rédactrice, illustratrice et blogueuse en Asie où elle carbure aux projets et ne cesse de s’émerveiller. Suivez ses aventures sur www.milesofhappiness.com. Bon voyage !

 

 

À lire également sur Nomade Magazine :