J’ai récemment passé une extraordinaire semaine de vacances aux îles Cook, petit paradis tropical situé au beau milieu de l’océan Pacifique Sud. Survol de cette destination méconnue.

Rarotonga, l’île principale qui compte 8500 habitants et Aitutaki, minuscule atoll situé à 45 minutes de vol au nord de Rarotonga, sont les deux endroits les plus fréquentés. Ceci dit, le nombre annuel de touristes tournant autour de 160 000, peu importe où l’on ira, l’ambiance sera très relaxe et on ne se sentira pas envahi!  

Rarotonga

C’est là qu’on retrouve un plus grand choix en matière de restaurants, logements et activités. C’est aussi le point de départ pour se déplacer vers les autres îles.

Muri, du côté est, est le village le plus populaire auprès des touristes dû à son lagon d’eau peu profonde où l’on peut faire de la plongé en apnée. J’ai trouvé intéressant de loger du côté ouest, non seulement pour admirer les couchers de soleil, mais aussi par souci de tranquillité. Cela dit, peu importe où l’on habite, rien n’est jamais bien loin! En effet, une route fait le tour de l’île, à la circonférence de 32 km, et rend les déplacements très faciles.  

La plage est accessible un peu partout autour de l’île et même en période de haute saison, il arrivait plus souvent qu’autrement que j’y sois complètement seule, particulièrement si je m’arrêtais du côté ouest ou sud. On peut également se baigner à peu près n’importe où, l’eau du lagon étant transparente et peu profonde.

Pour ceux qui auraient envie d’explorer le centre de l’île, il est possible d’y faire des randonnées dans la jungle. L’une d’entre elle nous mène au sommet des montagnes et permet d’admirer toute la splendeur de l’île.

Aitutaki

Pour des raisons budgétaires, j’ai personnellement choisi d’y faire une excursion d’une seule journée (ce que j’ai énormément regretté une fois rendue sur place!). C’est là que j’ai pu admirer parmi les plus beaux paysages que j’ai vus dans ma vie – le lagon à l’eau turquoise est tout simplement à couper le souffle. Il faut impérativement y faire un tour de bateau! La plupart permettent de faire de la plongée en apnée ainsi que des arrêts sur des petits motus (îles) et One-Foot Island.  

Budget – argent, transport, hébergement, nourriture

L’argent utilisé dans ce pays est un mélange de monnaie locale et de dollars néo-zélandais. Vous obtiendrez donc des billets en NZD au guichet, mais probablement du change en pièces de Cook Islands dollars aux designs fort originaux! Les deux monnaies ont la même valeur, mais il faut noter que les CID ne peuvent pas être utilisés en Nouvelle-Zélande.

Je me suis rendue aux îles Cook à partir de la Nouvelle-Zélande, d’où la majorité des vols proviennent. Le prix d’un billet aller-retour de Auckland est d’environ 600NZD pendant la haute saison, c’est à dire pendant l’hiver austral. Pour se rendre à Aitutaki, l’option la plus efficace et facile est de prendre un vol à partir de Rarotonga – attention, malgré le fait que ce soit très court, ne vous surprenez pas de devoir payer 500$ aller-retour.

Sur les deux îles, la plupart des touristes choisissent de louer des scooters (environ 25$/jour) ou des vélos (plus ou moins 12$/jour), puisque les distances à parcourir sont relativement courtes. Rarotonga a un système d’autobus public, mais à 5$ par trajet, il est sans doute plus économique de louer un vélo! 

Quelques hostels sont présents à Rarotonga, offrant les meilleures options à coût modique. Le Rarotonga Backpackers, où j’ai logé, est un endroit fort sympathique et assez confortable; le prix d’un lit en dortoir est de 25NZD par nuit. Aucun hostel n’est disponible sur Aitutaki, les choix les moins chers étant les guesthouses et les Airbnb. 

Côté bouffe, je vous conseille de faire quelques provisions pour le voyage, le prix des aliments aux îles Cook étant assez élevé à cause de leur situation géographique. Cela dit, on retrouve plusieurs cafés et restaurants de bonne qualité un peu partout, moyennant 15-20$ pour un repas, ainsi qu’un marché de nuit fort sympathique à Muri sur Rarotonga.

Il est important de noter que le wifi gratuit est pratiquement inexistant, étant donné le prix élevé d’une connexion internet. On peut par contre se procurer une carte SIM 3G avec 3GB de données pour 50NZD.

Pour ceux à la recherche d’un endroit pour des vacances reposantes à la chaleur et loin des foules, les îles Cook sont l’endroit tout indiqué!

À lire également sur Nomade Magazine :