Quoi de plus réjouissant que d’accueillir l’arrivée du printemps, entre amies, à MALTE dont chaque lettre vous invite à la découverte ? En route !

Multiculturel

Un air de ‘déjà vu’ accompagne chacun de nos pas sur l’île : eaux turquoises croates, dolce vita italienne et ruelles étroites vénitiennes, sieste sacrée espagnole, boîtes aux lettres et cabines téléphoniques rouges anglaises, architecture ocre orientale…

Ces empreintes de l’histoire se découvrent en sillonnant l’archipel et promettent un riche voyage sur cette île dont La Valette est justement nommée capitale européenne de la culture 2018.

Image 1 - Multiculturel pano.

A Table !

Vivre la culture locale, ça passe aussi par les papilles des deux gourmandes que nous sommes !

Pause déjeuner, sur le pouce, à grignoter des pastizzi, friands fourrés à la ricotta ou à la purée de pois ou des qassatat, mini tourtes fourrées à la ricotta et vendues dans les nombreux kiosques de rue. On peut aussi se faire nos ‘tartines’ (à la belge) avec du pain maltais accompagné de bigilla, pâté de fèves épicé, ou de gbejniet, petit fromage rond gozitain à base de lait de brebis/chèvre et poivré. Encore un p’tit creux ? On déguste une, deux, trois pâtisseries à base d’amandes, dattes ou figues et parfumées à la fleur d’orangée, miel, etc. l-ikla t-tajba ! Bon appétit !

Lâcher prise

Une invitation soufflée, en rafale, par le vent vivifiant du nord-est qui nous assoit à la terrasse d’un café pour un petit-déjeuner tardif sous les rayons du soleil, nous coiffe d’un chapeau vert à trèfles pour célébrer cette joyeuse fête populaire irlandaise de la Saint-Patrick, nous mêle aux habitants apprêtés qui partagent un moment convivial dans les rues décorées à l’occasion d’une fête religieuse.

Terres…

Gozo, Comino et Malte que l’on se réjouit d’observer, de nuit, depuis le hublot de l’avion…

Ensoleillées

…et que l’on découvre avec plaisir pendant quelques jours.

Au programme, La Valette et ses ruelles pavées, ses balcons traditionnels sculptés et colorés, ses jardins de l’Upper Barraca qui offrent une vue imprenable sur Les Trois Cités. La traversée du Grand Harbour permet de rejoindre ces péninsules entourées d’eau et reliées entre elles par de gigantesques fortifications.

Image 10 - terres

Image 9 - terres - valletta

En route pour rencontrer la petite sœur de Malte, l’île de Gozo. Premier arrêt à Victoria dont la citadelle offre un panorama époustouflant sur la ville fortifiée. De là, on se dirige vers le site protégé de Dwejra qui offre un splendide coup d’œil sur sa mer intérieure et ses falaises escarpées.

Image 11 - terres Gozo Dwejra

Dimanche, jour de marché et direction Marsaxlokk, petite ville côtière authentique. Coup de cœur pour son port de pêche et ses nombreuses luzzu, embarcations traditionnelles aux couleurs vives (vert, rouge, jaune et bleu) et protégées par l’œil d’Isis. Les emplettes de fruits et légumes frais se dégustent sur la crique St-Peter où certains captent les bonnes ondes du soleil, d’autres se rafraîchissent dans l’eau cristalline et d’autres encore sillonnent ce paysage calcaire d’une beauté naturelle.

On poursuit cette quiétude dans le dédale de ruelles de l’ancienne capitale, Mdina, et jusque dans les impressionnantes catacombes de St-Paul.

L’heure d’un dernier verre sur les terrasses de Sliema et St Julian’s a sonné, le regard tourné vers l’horizon d’un prochain voyage !

À lire également sur Nomade Magazine :