Le 9 décembre dernier, j’embarquais dans un avion direction Puerto Vallarta et ce, pour la première fois, sans billet de retour. Mon but? Traverser l’Amérique centrale au grand complet et ne revenir qu’une fois après avoir mis les pieds au Panama. J’ai longtemps hésité à inclure le Mexique dans mon trajet, doutes nourris par 1. mes idées préconçues des tout-inclus et des plages bondées de monde et 2. la lecture des grands titres pas toujours « jojos » des journaux Mexicains, sans oublier l’angoisse de mon entourage. Le prix des billets d’avion m’a finalement convaincue et c’est certainement la meilleure décision que j’ai pu prendre de toute ma vie! Voyager « sac-à-dos » d’est en ouest du Mexique fut une expérience pleine de surprises et incroyablement bénéfique pour mon portefeuille.

Envie de voir le Mexique autrement, de vous éloigner des grands centres touristiques tout en ayant assez d’argent pour payer votre café Starbucks au retour? Suivez ces 10 commandements et, avec une bonne dose de volonté, le tour est joué!

Teotihuacan

1. Les collectivos, tu utiliseras

La fatigue, le stress et l’inconnu sont de bonnes raisons pour lesquelles l’option « taxi » est si alléchante (et donc facile!) lorsque l’on débarque dans un nouvel endroit. Mais croyez-moi: pour sauver jusqu’à parfois 20$, les collectivos restent vos meilleurs alliés. Que ce soit les autobus ou le métro, un passage coûte en moyenne 0.30$ à 0.50$.

2. Pour la 2e classe, tu opteras

Lorsque vous achetez un billet à la centrale d’autocars, ne laissez pas votre interlocuteur interpréter que vous souhaitez la première classe. Demandez les sièges les moins chers, même si cela implique de devoir se retenir pour aller aux toilettes!

3. Via BlaBlaCar, tu te déplaceras

Eh oui! L’équivalent d’Amigo Express est disponible au Mexique sous le nom de BlablaCar. Les modalités et règles sont strictes, les profils vérifiés, les commentaires visibles, bref, ce n’est pas plus dangereux qu’un trajet Montréal-Québec!

4. UberPool, tu découvriras

Cette fonctionnalité d’Uber permet de repérer tous les utilisateurs près de vous qui ont également besoin d’un transport et de vous regrouper selon le secteur de vos destinations. Ainsi, le coût du Uber est partagé, avantageux et l’expérience laisse place à de belles rencontres.

5. Sur Couchsurfing, tu t’inscriras

Pour économiser sur l’hébergement et vivre une immersion 100% locale, loger chez l’habitant reste votre meilleure option. L’hôte mettra à votre disposition un divan, un lit, un matelas (voire même un hamac) gratuitement et, en échange, pourquoi ne pas lui offrir la bière ou cuisiner à déjeuner?

6. Via HostelWorld, tu navigueras

Sans doute mon site fétiche en voyage et, au Mexique, il ne fait pas exception à la règle. Voyez facilement les meilleurs prix, localisations, commentaires et inclusions pour une destination et date précise. Pour un voyageur solo, les dortoirs en auberges de jeunesse demeurent l’option la plus avantageuse.

Guanajuato

7. Des auberges avec petit-déjeuner, tu choisiras

À ma grande surprise, les auberges offrant le petit-déjeuner gratuit n’étaient pas pour autant plus dispendieuses que les autres. Ainsi, ajoutez ce critère et ce sera un repas de moins à considérer pour la journée. Pssssst, ça permet aussi de faire de bonnes réserves de collations…

8. Une bouteille d’eau réutilisable, tu posséderas

L’eau ne pouvant être bue directement du robinet, évitez de dépenser 2-3$ par jour en bouteilles d’eau et remplissez la vôtre dans les réservoirs d’eau filtrée prévus à cet effet. Très souvent à la disposition de tous dans les auberges et même dans les gares ou stations d’autobus.

9. Les marchés publics, tu visiteras

Quoi de mieux qu’une visite au marché public pour s’imprégner de l’essence (et du parfum!) d’une ville? Vous ferez de grandes économies sur une bonne salade maison vs le double du prix en la mangeant au restaurant. Mon truc ultime? Choisir une auberge avec cuisine et trouver des voyageurs sur le même budget que vous pour partager les coûts, et un bon moment!

10. Par le Street Food, tu jureras

Aucune excuse valable: il y en a à chaque coin de rue! En étant un peu moins difficile et en laissant de côté son amour pour la pizza et les pâtes, il est possible de s’en sortir pour 1-2$ par repas. Et selon moi, manger sur le trottoir au beau milieu d’une fiesta mexicaine est tellement plus plaisant qu’assis dans un restaurant!

Bien entendu, au fil de votre séjour, votre liste de commandements ne cessera de s’allonger, faisant de vous un guru des économies!

Vous êtes sur le point de dire OUI, mais quelque chose vous retient encore? Voici quelques images qui vous convaincront en un coup d’oeil de choisir le Mexique pour vos prochaines vacances.
Hierve El Agua - Oaxaca

Sayulita

À lire également sur Nomade Magazine :