Au premier abord, le mot Corée peut faire peur. Par contre, la réalité en Asie du Nord est beaucoup moins épeurante que ce qu’on entend dans les médias nord-américains. Avec une population de plus de 20 millions d’habitants, Séoul est la capitale de la Corée du Sud. J’y ai découvert une ville accueillante, vivante et en ébullition sur tous les plans; culturel, sportif, culinaire et politique.

20170425_170403

D’abord, lorsque vous magasinez votre billet d’avion, il est important de porter attention à l’aéroport choisi puisqu’il y en a deux. Le premier, Gimpo International Airport, est situé plus près du centre-ville et est facilement accessible en métro avec les lignes régulières. Le second, Incheon International Airport, est un peu à l’extérieur du centre-ville. Pour s’y rendre, il faut suivre une ligne de métro particulière et c’est un peu plus dispendieux. Par contre, le système de métro est très bien établi partout dans la ville et est très efficace. C’est un réseau de 9 lignes et 3 lignes spéciales avec des centaines de stations. Si vous voulez maximiser votre temps dans cette métropole, il est utile de bien planifier vos déplacements, puisqu’un voyage peut facilement prendre plus d’une heure! Au niveau national, des lignes de train rapides rejoignent plusieurs grandes villes et sont certainement un moyen fiable pour vous déplacer de ce pays. Par contre, assurez-vous d’avoir une place assignée (wagon, rangée, siège) si vous ne voulez pas passer tout le trajet debout!

DSC_0313

Jour 1

Pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de Séoul, vous pouvez débuter par la visite de l’hôtel de ville (City Hall) qui est un magnifique bâtiment en forme de vague à vocations multiples; services aux citoyens, galerie d’art et de projets, bibliothèque, boutique d’art et de produits équitables. On y retrouve un mur végétalisé de plus de 8 étages. Il est d’ailleurs enregistré dans le livre des records comme étant le plus haut mur du genre au monde. Ensuite, vous pouvez visiter votre premier palais coréen: le palais Deoksugung qui se distingue par sa forêt ainsi que par un musée d’art à l’intérieur de ses murs dont l’entrée est située tout près de l’hôtel de ville. Par contre, vous pouvez décider de visiter un temple un autre jour et vous diriger vers le quartier chinois afin d’y atteindre le téléphérique qui vous mènera à la Tour du Nord (North Tower).

DSC_0235Du haut de cette tour, vous aurez une vue panoramique de la ville. Il est possible de voir les montagnes qui entourent la ville d’un côté et la rivière Han qui la serpente de l’autre. Au sommet, vous pourrez constater l’importance de ce lieu au niveau stratégique. Il y a encore les 5 foyers qui envoyaient les messages de fumée à toute la région en contre-bas en temps de guerre, d’ailleurs il y a des démonstrations quotidiennes de guerriers qui manient les armes afin de démontrer cette époque plus sanglante. Construit plus récemment, une gamme de magasins et restaurants sont disponibles pour vous sustenter tout en appréciant la vue! Pour la descente, vous pouvez marcher ou utiliser les autobus qui vont et viennent de multiples fois par heure. Au pied de la montagne, vous pouvez aller directement dans le quartier Iteawon qui héberge la base militaire américaine. Vous pourrez vous faire servir facilement en anglais et manger une variété de plats non-coréens. Dans ce quartier, vous pourrez aller faire la fête et vous déhancher au Cakeshop qui est réputé pour les visites de célèbres DJ.
DSC_0328

Jour 2

Aller à Séoul sans visiter de palais, c’est passer à côté d’une part importante de l’histoire du pays. Dans la majorité des sites, vous pouvez louer des audio-guides qui expliquent davantage les lieux que vous visitez ou profiter des visites guidées en anglais. J’ai grandement apprécié le palais Changdeokgung, puisque le lieu peut être calme et paisible malgré les milliers de visiteurs. Réservez-vous quelques heures pour profiter du jardin secret et même lire au sein de cet oasis verdoyant. Des arbres matures, des jardins fleuris et un petit étang sont revigorants dans cette grande ville où les gratte-ciel se multiplient. Le palais Changgyeong est aussi attaché à ce dernier. Il est donc possible de visiter ces deux palais en une même journée. Si les jardins ce n’est pas pour vous, il y a également le palais Gyeongbok qui est le plus ancien et le plus grand palais de Séoul où il y a un changement de gardes à toutes les heures entre 10h-15h à tous les jours. Enfin, si vous voyagez avec un budget plus restreint, le palais Gyeonghuigung est accessible gratuitement alors les locaux le fréquentent quotidiennement pour y faire leurs exercices et profiter des jardins.

Vous pouvez ensuite vous rendre à la station Gangnam. Je vous propose de sortir des grandes artères et de vous aventurer dans les petites ruelles où j’ai été charmée par l’architecture et la variété de restaurants et de cafés qui sont extrêmement populaires à Séoul! J’ai été surprise de me buter à des cafés fermés à 10h! Ils ouvrent souvent leurs portes tout juste avant l’heure du lunch. Les étudiants s’y retrouvent surtout en soirée pour boire un latté ou encore déguster une crème glacée. L’atmosphère dans le quartier Gangnam est jovial et le style m’a rappelé San Francisco avec ses pentes abruptes et ses bâtiments tous rénovés de façon originale et unique. En soirée, le quartier Gangnam qui a inspiré le fameux succès de 2012 par Psy, Gangnam Style, s’anime et vous serez servi au niveau des clubs pour aller danser et rencontrer des locaux.

Jour 3

Si la soirée a été tardive, vous serez heureux d’apprendre que l’art du brunch est arrivé à Séoul! Votre niveau d’énergie revenu, je vous suggère de profiter de l’art, de l’architecture et du design qui font partie du quotidien des Séouliens. Un incontournable est le Dongdeamum Design Plaza pour son architecture contemporaine et ses multiples boutiques et espaces dédiés au design. Profitez-en pour vous balader autour de ce quartier pour atteindre le marché Gwangjank, le plus ancien marché de Séoul. Arrivez le ventre vide et profitez de la panoplie de restaurants improvisés au fil des allées.

IMG_3537

Quelques jours d’extra?

Votre cœur d’enfant sera comblé à Magic Island, ce parc d’attraction est le plus grand parc d’attraction intérieur et extérieur au monde! Sinon, vous pouvez vivre l’expérience d’une foule en délire lors d’une partie de baseball qui est le sport national! Profitez-en aussi pour goûter aux différents plats coréens tels les fameux barbecues où l’on fait cuire nous-mêmes notre viande! Les divers condiments font la fierté des restaurants. Vous découvrirez une variété infinie de kimchi (chou mariné épicé) qui accompagne la majorité des mets tels les bibimbap (plat de riz cuit dans un bol de terre cuite) ou encore les galettes coréennes (type de crêpes salées frites dans l’huile).

Pour ce qui est de l’hébergement, j’ai été ravie par l’accueil de notre hôte AirBnb dans le quartier Hongik. Ce quartier universitaire est vivant, animé et festif! Il y a aussi plusieurs auberges accueillantes et abordables. Cette station est située sur la ligne de métro en direction des aéroports ainsi que de l’hôtel de ville. Donc un bon point de départ vers les divers quartiers de la capitale.

Bref, ce pays m’a charmée par son ouverture, par l’omniprésence du design et du beau, la fébrilité dans l’air dans les quartiers étudiants et la facilité de déambuler dans l’une des plus grandes villes au monde. La Corée du Sud sera bientôt sur toutes les lèvres puisque PyeongChang accueillera les Jeux olympiques d’hiver en 2018. Allez-vous découvrir ce pays avant ou après les Jeux?DSC_0016


Vous aimeriez également :