Vouloir découvrir du pays et épargner en même temps, n’est-ce pas le rêve des voyageurs?! J’ai découvert cette possibilité grâce à mon emploi de professeure d’anglais en Chine. J’ai donc mis ma vie de nord-américaine en veilleuse pour aller vivre mon rêve d’habiter à l’étranger!

Il y a des milliers d’emplois disponibles à travers le monde pour ceux qui veulent enseigner l’anglais. Le Canada figure sur la liste des pays dont la langue première est l’anglais. Pour nous, Québécois, c’est donc possible de se former et d’accéder à ces emplois. Il ne faut pas craindre de ne pas avoir l’accent parfait. J’ai parfois des remarques face à mon accent différent, mais j’ai appris à en être fière! Je communique bien en anglais et je peux l’enseigner à mes petits élèves. Les enfants chinois sont vraiment mignons! Ils sont souvent intrigués par les étrangers puisqu’il y en a peu dans notre ville.

La première étape lorsque vous avez pris la décision de devenir professeur d’anglais à l’étranger est d’obtenir le diplôme TEFL (Teaching English as a Foreign Language). Ce certificat est généralement de 120 heures et peut être complété soit en ligne ou partiellement en classe et en ligne. J’ai choisi la deuxième option et je suis vraiment heureuse de mon choix puisque ma confiance en mon anglais a augmenté, mais, surtout, j’ai rencontré des gens fascinants partageant tous la même passion pour le voyage! D’ailleurs, je suis encore en contact avec certains d’entres eux qui enseignent maintenant en Corée, au Japon, en Amérique du Sud. J’ai aussi revu l’une d’entre eux ici en Chine.

Lorsque le certificat est complété, il est important de réviser votre CV et d’y ajouter l’aspect international. C’est toujours un peu spécial d’inclure son statut marital dans un CV, mais ça doit en faire partie! Il est important de faire ressortir toutes vos expériences ayant un lien avec l’enseignement et le travail à l’étranger ; les expériences en camp d’été, de jour, de bénévolat, à l’étranger, etc. Toutes ces occasions d’apprentissage qui démontrent que vous pouvez vous adapter à un nouveau pays sont cruciales.

Ensuite, vous pouvez envoyer votre CV et lettre de présentation à diverses écoles et agences de recrutement. C’est ensuite commun de faire des entrevues Skype et d’envoyer une vidéo démontrant comment vous pouvez enseigner une leçon. Lorsque vous êtes sélectionné, il y a parfois une formation pour plusieurs nouveaux enseignants. J’ai reçu ma formation à Beijing avec une trentaine d’autres futurs enseignants provenant de partout dans le monde. J’ai encore une fois créé de super liens d’amitié et je suis encore en contact avec eux. Ils sont en poste dans différentes villes de la Chine. J’irai bientôt passer quelques jours à Beijing afin d’aller les visiter et ils vont m’héberger!

Le salaire varie de pays en pays, mais dans une très grande majorité, il est possible d’économiser! Le montant varie en fonction du coût de la vie de votre ville. Dans mon cas, je peux économiser environ la moitié de mon salaire mensuel. Grâce à mes économies, j’ai pu rejoindre mes parents sur une île paradisiaque, Hainan au Sud de la Chine, pour le Nouvel An chinois. Je vais aussi rejoindre mes deux très bonnes amies pour une semaine à Séoul dans quelques semaines. J’y verrai d’ailleurs une amie avec qui j’ai complété mon TEFL. Elle nous fera découvrir sa nouvelle ville. Ces contacts sont donc précieux!

Il ne vous reste plus qu’à assumer votre accent québécois, compléter votre certificat et partir à l’aventure! Une fois installé dans votre ville, il ne vous restera plus qu’à préparer tous vos voyages de fins de semaine et de congés fériés! The world is yours!

• • •

Tu pourrais également aimer :