Lors d’un passage assez bref dans la ville du Cap, en Afrique du Sud, qui est sans conteste l’un des plus beaux endroits du monde, j’ai eu la chance de pouvoir me rendre au cap de Bonne-Espérance. Cela a été une expérience incroyable, surtout au coucher du soleil sur la plage déserte. Un endroit grandiose par le miracle de la nature et le poids de l’Histoire qui hante ce lieu. C’est frappant de se retrouver là, se sentir tout petit en réalisant que l’on a une chance folle d’être dans ce lieu jusqu’alors cantonné au rang de nos leçons d’Histoire-Géographie apprises dans notre enfance.

image1-1

Durant ce court laps de temps au Cap, environ 24 heures, il a fallu faire des choix. Le temps ne permettant pas de jouir d’une bonne visibilité sur la « Table Mountain », nous nous sommes décidés pour les deux autres grands incontournables du coin que sont Boulder (la ville des manchots) et le cap de Bonne-Espérance.

Boulder se situe à environ 45 minutes du Cap sur la côte est de la péninsule. Il s’agit d’un petit village côtier connu pour sa population de manchots qui s’y est établie en 1982. Les plages de Boulder font partie du parc national de la Montagne de la Table (Table Mountain). D’autres espèces animales telles qu’oiseaux et reptiles peuvent également êtres observées si on y prête l’œil. La population des manchots sud-africains est en voie de disparition et a vu sa population largement diminuer ces 10 dernières années. Les manchots qui ont élu domicile en ce lieu y sont heureusement protégés. On a la chance de pouvoir les voir se promener librement dans les rues une fois la nuit tombée ou avec un peu de chance durant la journée sur la plage. Le cadre est magique et a même presque des airs de petit village méditerranéen. Les couleurs sont de différentes nuances d’un bleu paradisiaque et le coin paraît paisible malgré l’afflux de touristes curieux. Si vous n’avez pas la chance de les observer sur la plage, il est possible d’emprunter les passages et points d’observation payants.

Les paysages sont d’un charme fou et vous pourrez pratiquer vos talents de photographe. Parfois, les poses des manchots peuvent être cocasses, surtout lorsqu’ils décident de jouer les vedettes, et leur démarche est très amusante à observer. Sur le chemin menant aux plages, vous pourrez être tentés par les marchands ambulants et autres boutiques, cela peut valoir le coup…

La seconde étape de cette journée magique nous a amenés au célèbre cap de Bonne-Espérance. C’est un lieu mythique de par sa situation géographique et son histoire. Situé à l’extrémité de la péninsule du Cap, il est enfermé dans une réserve naturelle pavée de routes que l’on peut emprunter en voiture ou en randonnée pour les plus courageux. Le cap de Bonne-Espérance a été foulé par de nombreux navigateurs au 15ème siècle et particulièrement les explorateurs portugais qui l’ont baptisé ainsi. Les vues et panoramas sont grandioses et à couper le souffle. C’est encore une fois un petit paradis pour les férus de photographie. En haut de la falaise se situe un phare qu’il est possible de rejoindre en funiculaire. Le point de vue est incroyable.

image7

Le coucher de soleil au cap de Bonne-Espérance est quelque chose à ne pas rater. Ce sera, suivant les saisons, aux environs de 17h30 en hiver un peu avant la fermeture de la réserve. On s’y ressource et c’est un endroit sans pareil pour méditer du fait des énergies puissantes que l’on peut ressentir. Vous pourrez également observer des espèces animales dans la réserve, sorte de mini safari.

Ce lieu est incontournable lors d’une visite du Cap recelant un charme authentique du fait de la nature et des paysages à couper le souffle.


À lire aussi :