Incontestablement un incontournable du Guatemala : le lac Atitlan et ses nombreux petits villages où les traditions mayas ont survécu ! Notre choix, pour un séjour de 3 jours, s’est arrêté sur Panajachel qui est situé sur les rives du lac et qui est le point de départ pour traverser jusqu’aux autres communes. Où dormir, quoi voir, quoi faire ? Voici nos suggestions !


Être hébergé au Chinimaya Hotel

Si on allie le fait que le personnel est génial, que les chambres sont confortables et propres, qu’une cuisine est mise à votre disposition et que le décor de l’endroit est chaleureux, vous n’avez aucune raison de passer à côté de ce bel hôtel ! Vous pouvez sans problème “booker” vos tours et vos autobus à la réception, ils se feront un plaisir de vous aider et de répondre à vos questions. Cliquez ici pour accéder au site web du Chinimaya Hotel ! Merci à l’équipe du Chinimaya Hotel de nous avoir hébergé gracieusement lors de notre court séjour à Panajachel.


Visiter la réserve naturelle Atitlan

Accessible depuis la ville en tuk-tuk pour seulement quelques centimes, la réserve naturelle comblera vos envies de promenade dans la nature. En vous baladant dans les sentiers aménagés, vous aurez peut-être la chance d’observer des animaux tels que des singes-araignées et des coatis. Si vous êtes amateur de sensations fortes, les cordes de zipline y sont assez impressionnantes ! Enfin, un sanctuaire de papillons vous ouvre ses portes sous un énorme dôme où vous pourrez errer parmi des centaines de spécimens.


Se laisser tenter par l’un des nombreux thés du Te Quiero

L’endroit par excellence pour passer un bon moment en tête-à-tête ! Cette “tea house” offre une grande variété de thés et tisanes ainsi que de bons petits gâteaux pour vous sucrer le bec. Nous avons adoré le chai latte et la tisane aux petits fruits rouges, accompagnés de cupcakes décorés pour la Saint-Valentin. Une “date” parfaite avec mon amoureux ! Recommandation absolue !


Perdre la notion du temps devant un merveilleux coucher de soleil

C’est pas pour rien que le Lac Atitlan a été fiché l’un des plus beaux lacs au monde ! Avec une superficie de 16 km² et la vue sur ses trois volcans qui s’offre à vous, le panorama est tout simplement sublime. C’est l’endroit idéal pour vous asseoir devant le magnifique paysage et profiter du moment présent…


Visite de San Juan La Laguna, San Pedro La Laguna et Santiago Atitlan

San Juan La Laguna, pourquoi y allerPour son côté beaucoup moins touristique et sa “vibe” artistique. Ici, vous aurez la chance de visiter des peintres de l’île et d’admirer leurs œuvres, de vous balader dans des jardins de plantes médicinales et, gros coup de cœur pour ma part, de visiter un atelier de tissage de femmes mayas. On vous y apprendra de A à Z les techniques de tissage, allant de la cueillette du coton jusqu’à la teinture naturelle.

San Pedro La Laguna, pourquoi y allerOn raconte qu’ici vous pouvez trouver absolument tout ce que vous recherchez. Assez prisé des jeunes voyageurs et des hippies, le village est aussi réputé pour offrir certains des meilleurs cafés au Guatemala.

Santiago Atitlan, pourquoi y allerDeuxième village le plus touristique après Panajachel, Santiago vous transporte tout droit au cœur de la culture maya, car ici, entre autres, les gens sont habillés traditionnellement. Les meilleurs moments pour une visite sont les vendredis et samedis, jours de marché. Vous pourrez aussi y visiter une église catholique bâtie à même une ancienne église maya où toutes les statuettes sont couvertes de vêtements faits à la main et renouvelés chaque année. Un endroit magnifique qui a beaucoup de vécu à voir !

*Attention! : Un phénomène appelé “xocomil” peut parfois rendre la navigation assez turbulente sur le lac. Créé par les courants d’air qui se rencontrent, un fort vent se lève et agite l’eau auparavant si calme. Si vous pouvez éviter votre déplacement ce jour là, je vous le recommande. Sinon, faites en sorte d’être assis à l’arrière du bateau, sans quoi vous risquez d’avoir quelques bleus et douleurs aux os des fesses et du dos, testé et approuvé.

Δ

À lire également sur Nomade :