Quoi voir en trois jours à Boston

Avec sa richesse culturelle, Boston plaît à coup sûr aux amoureux de l’histoire, puisqu’il s’agit du berceau de la révolution américaine. Fondée par les colons anglais au XVIIe siècle, c’est l’une des plus veilles villes des États-Unis. Dans cet article, je vous propose un itinéraire de deux jours pour un séjour historique mémorable dans cette charmante ville. Je vous propose également de prolonger votre visite pour découvrir les châteaux de Newport où séjournaient les familles les plus aisées de l’époque. Bonne découverte des traces de l’histoire américaine à Boston!

Jour 1 : Chemin de la liberté

Il n’y a rien de mieux que de se promener sur le célèbre Chemin de la liberté, un parcours de 4 kilomètres, pour découvrir l’histoire du pays. Cette ligne rouge au sol relie les 16 sites historiques principaux de la ville. Selon vos intérêts, vous pouvez effectuer des visites de ceux qui vous interpellent le plus.

Boston Common
Boston Common - Traces de l'histoire américaine
Boston Common

Débutez votre parcours sur le Chemin de la liberté par le Boston Common. Fondé en 1634, ce parc situé en plein cœur de Boston est le plus ancien parc public des États-Unis. À travers les siècles, il a non seulement servi de terrain commun pour le pâturage, mais aussi de lieu de campement pour les troupes de l’armée britannique, de site de pendaison publique et de poste de recrutement en temps de guerre. En hiver, il est possible de se promener en bateau sur le point d’eau, alors que l’hiver, vous pouvez y patiner!

Sur les traces de l'histoire américaine - Boston
Statue de George Washington
Massachusetts State House

Située au sommet de Beacon Hill, l’impressionnante State House vaut le détour. Elle a été dessinée par l’architecte Charles Bulfinch et construite en 1768. Depuis son ouverture en 1798, le gouvernement du Massachussetts y siège. Elle est considérée comme un chef-d’œuvre de l’architecture fédérale. Son dôme était à l’origine fait de bois et il a, par la suite, été recouvert de cuivre et puis d’or. Or, durant la Deuxième Guerre mondiale, le dôme a été peint gris afin de prévenir les reflets durant les périodes de noirceur pour protéger la ville et le bâtiment d’attaques à la bombe. En 1997, il a de nouveau été recouvert d’or. Ce dernier a même inspiré le dôme du Capitole de Washington.

Ensuite, vous vous déplacerez vers Park Street Church. L’église située au coin des rues Park et Tremont a été fondée en 1809. Pendant longtemps, elle était le premier point touristique que les voyageurs voyaient en approchant Boston.

Granary Burying Ground

Établi en 1660, il s’agit du 3e plus vieux cimetière de la ville de Boston. Plusieurs personnalités significatives de la guerre d’indépendance y reposent tels que Samuel Adams, Paul Revere et John Hancock. Il contient environ 2345 tombes, bien que l’on estime que 5000 personnes soient enterrées dans ce cimetière.

À proximité, vous verrez la King’s Chapel, soit la première église anglicane qui fut établie en Nouvelle-Angleterre, et ce, en 1686. Elle était le symbole de la tyrannie anglaise.

Par la suite, déplacez-vous vers la Boston Latin School. Fondée le 23 avril 1635, il s’agit de la plus vielle école publique des États-Unis. Elle offrait l’éducation gratuite aux garçons. Une statue de Benjamin Franklin, leur ancien étudiant, y est érigée.

Old Corner Bookstore

Construit en 1718, le Old Corner Bookstore se trouve dans le plus ancien immeuble commercial du centre-ville de Boston. C’était la maison de la fameuse maison d’édition Ticknor and Fields du 19e siècle. Celle-ci a publié de multiples célèbres classiques américains tels que La Lettre écarlate écrit par Hawthorne en 1850. Plusieurs auteurs de la période de la Renaissance américaine y ont été publiés pour la première fois.

Old South Meeting House

Construite en 1729, cette ancienne église puritaine a été un lieu de rassemblement pendant près de trois siècles. Les pères fondateurs des États-Unis Samuel Adams et Benjamin Franklin y sont allés. Par exemple, les colons s’y sont réunis le 16 décembre 1773 pour organiser le fameux Boston Tea Party, une protestation contre les taxes anglaises sur les produits vendus aux colonies.

Boston - Sur les traces de l'histoire américaine
Old State House & Massacre de Boston

Ce bâtiment public qui servait à l’époque de centre civique de la ville est le plus ancien de Boston. C’est devant ce bâtiment que le massacre de Boston a eu lieu. L’armée britannique avait ouvert le feu sur des Bostoniens en mars 1770, causant 5 décès et plusieurs blessés. La révolution américaine a officiellement commencé ici. D’ailleurs, la déclaration d’indépendance des États-Unis a été lue pour la première fois à partir du balcon de la Old State House. Maintenant, des gratte-ciels l’entourent, ce qui donne un panorama fascinant où l’ancien côtoie la modernité.

Faneuil Hall & Quincy Market
Quincy Market
Quincy Market

Le Faneuil Hall a servi de lieu de rencontre, débats et protestations pendant la guerre d’indépendance. Au Quincy Market, adjacent, vous retrouverez plusieurs kiosques qui vendent de la nourriture. Il y en a pour tous les goûts. Ainsi, il s’agit de l’endroit parfait pour prendre une bouchée avant de continuer votre itinéraire à travers l’histoire américaine. Je vous suggère fortement la chaudrée de palourdes ou encore la guédille au homard qui sont toutes deux très réputées à Boston.

Paul Revere House & Old North Church

Cette maison construite en 1680 est la plus ancienne du centre-ville. Vous pourrez y découvrir la vie de Paul Revere, artisan orfèvre et graveur, qui a vécu dans cette résidence dès 1770. Il est célèbre pour avoir avisé John Hancock et Samuel Adams du chemin qu’allaient emprunter les 800 soldats anglais qui voulaient les arrêter et mettre la main sur leurs armes et munitions.

Old North Church est la plus vieille église de Boston. Fondée en 1723, c’est du haut de son clocher, soit le plus haut de la ville, que furent allumées les 2 lanternes qui donnèrent le signal à Paul Revere, héros de la révolution américaine, que les soldats passeraient par la rivière Charles et non par les terres lors de la nuit du 18 avril 1775.

Aussi, le Copp’s Hill Burial Ground, situé dans North End, est un cimetière historique établi en 1659. Il s’agit du deuxième plus vieux cimetière de la ville.

USS Constitution

Le USS Constitution est le plus ancien navire de guerre des États-Unis qui est toujours en mer. Depuis la fin de sa construction en 1797, le bateau a participé à de multiples missions. Tout d’abord, il a protégé les marchants américains durant la quasi-guerre avec la France et pour défaire les pirates barbares durant la première guerre de la barbarie.

Le USS Constitution est plus connu pour ses actions durant la guerre de 1812 contre l’Angleterre où il a capturé de nombreux bateaux marchants et défait 5 bateaux de guerre anglais. De même, il a parcouru le monde et servi de bateau d’entraînement pour les marines. Aujourd’hui, à travers ses visites guidées, le bateau promeut la compréhension du rôle des marines durant la guerre et la paix par l’enseignement de son histoire.

Bunker Hill Monument

La bataille de Bunker Hill le 17 juin 1775 fut la première bataille majeure de la guerre de la révolution. En face du monument se trouve le Musée de la Bataille de Bunker Hill. Vous pourrez en apprendre plus sur celle-ci de même que voir des artéfacts.

En fin de journée, je vous conseille de vous diriger vers la rue Newbury, renommée pour ses magasins de luxe et ses restaurants, dans Back Bay, afin de déguster un bon repas.

Jour 2 : Visite de Harvard

L’Université Harvard a été fondée en 1636 à Cambridge, ce qui en fait la plus vieille institution d’études supérieures aux États-Unis. Elle a initialement été fondée en raison de l’immigration de 17 000 puritains en Nouvelle-Angleterre par anticipation à la nécessité de leur donner une formation religieuse pour faire partie du clergé. Depuis, elle est devenue et demeure l’une des plus prestigieuses universités dans le monde. Vous pouvez effectuer une visite guidée des lieux, ce qui permet de plonger dans l’univers et l’histoire de cette institution.

Lors d’un passage sur le campus, il ne faut surtout pas rater l’occasion de prendre une photo avec la statue de John Havard, dans la cour intérieure, et de frotter son fameux pied porte-bonheur. Vous pouvez également visiter le musée d’anthropologie, le Peabody et le musée d’histoire naturelle.

Jour 3 : Châteaux de Newport

Ensuite, si vous désirez prolonger votre séjour dans la région, rendez-vous à Newport afin de découvrir ses châteaux. Située à 1h30 de route de la ville de Boston, Newport vous permettra d’avoir un aperçu de la vie des familles les plus riches de l’époque du Gilded Age, période d’essor économique qui a suivi la guerre de Sécession et qui s’étend des années 1850 à 1900. C’est à Newport que plusieurs familles importantes de l’époque, dont les Vanderbilt, se rendaient afin de profiter de l’air salin.

Plus d’une douzaine de châteaux ont été conservés. Parmi ces derniers, je vous recommande les trois incontournables : The Breakers, la plus grande et impressionnante des maisons d’été de Newport où séjournaient les Vanderbilt, la famille la plus riche des États-Unis à l’époque, The Elms, la maison de vacances de la famille d’Edward Julius Berdwin dont l’architecture s’inspire du Château français d’Asnières, et Marble House qui appartenait, elle aussi, à des membres de la famille Vanderbilt et qui, comme son nom l’indique, est presque entièrement construite de marbre, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. N’hésitez pas à visiter les autres châteaux ou simplement admirer leur extérieur puisqu’ils sont tous uniques.

La charmante ville de Boston est la destination idéale pour une escapade d’un week-end sur les traces de l’histoire américaine. Profitez-en pour découvrir ses 7 incontournables. De plus, avec sa température clémente et sa proximité avec la côte, c’est toujours le bon temps pour la visiter. Puis, vous pouvez prolonger davantage votre séjour dans ce secteur avec un passage à Cape Cod ou Ogunquit.