4 jours en pleine nature!

Découvrir une nouvelle région en France à travers une aventure 100% nature et en itinérance, c’est possible ! Cet été, avec une amie, nous souhaitions partir à l’aventure hors des sentiers battus. Nous avons opté pour une boucle de 4 jours en autonomie. Je vous emmène dans cet article pour une aventure à pieds et en canoë à travers le Causse Méjean et les gorges du Tarn.

Randonnée sur le Causse Méjean

C’est à pieds et au départ du petit village de Le Rozier (situé en Lozère) que cette aventure débute. Dès la sortie du village, ça grimpe fortement pour rejoindre le « sentier des Corniches ». Cette randonnée nous fait longer les gorges de la Jonte depuis les falaises.

Le paysage est vraiment magnifique et offre des points de vue à couper le souffle sur toute la vallée. Le sentier est parfois assez sinueux, et il vaut mieux ne pas avoir le vertige. Notre itinéraire nous fait passer devant les impressionnantes formations rocheuses du Vase de Sèvres et du Vase de Chine.

Le lendemain, nous traversons le Causse Méjean en plein cœur. Le paysage est alors complètement différent de la veille. Nous passons à travers des pâturages et le superbe site des arches de Saint-Pierre.

Sur cette journée, c’est le balisage jaune et rouge de l’itinéraire du « Tour du Causse Méjean » que nous suivons (sur une variante qui coupe le Causse en son centre). Cela nous permet de rejoindre le village de La Malène, situé sur les bords des gorges du Tarn.

Canoé sur les gorges du Tarn

Notre troisième journée d’itinérance se fait cette fois non pas à pieds… mais en canoë ! Nous louons notre embarcation au village de La Malène pour descendre les gorges du Tarn. Cette fois, c’est donc depuis la rivière que se poursuit notre parcours, tout aussi magnifique. L’eau est limpide et nous ne nous privons pas pour faire de nombreuses pauses sur les petites plages et pour nous baigner. Après cette descente de 12 kilomètres, nous laissons nos cano¨ës au Pas de Soucy pour rejoindre le village de Les Vignes à pieds où nous passerons la nuit. Nous aurons alors une dernière journée de marche à faire pour rejoindre notre point de départ.

La dernière journée est assez courte, et c’est tant mieux car le temps est pluvieux. Il nous reste une dizaine de kilomètres à faire à pieds pour rejoindre le petit village de Le Rozier d’où nous étions parties.

Je garde un très beau souvenir de cette aventure. Si quelques passages sont un peu techniques, c’est un itinéraire qui est très accessible à tous. Et je le recommande à tous ceux qui souhaitent passer 4 jours dépaysants en pleine nature !

À lire également sur Nomade Magazine :