Petit guide pour visiter les îles de la Madeleine

Être hypnotisée par l’herbe dorée qui valse au gré du vent sur fond de coucher de soleil. Voilà une des images imprégnées dans ma mémoire lorsque je songe aux îles de la Madeleine. Sans oublier ses côtes et falaises maritimes d’un orangé rougeâtre. Ce coin de pays est d’une beauté captivante et un incontournable à explorer.

Comment se rendre aux îles de la Madeleine et y circuler ? 

De la ville de Québec, il faut compter un douzaine d’heures d’auto, en plus d’y ajouter un cinq heures de traversier, pour découvrir la beauté des îles de la Madeleine. Faites attention, la traversée doit normalement être réservée plusieurs mois à l’avance. Vous arrivez alors sur l’île de Cap-aux-Meules. Une autre option, que certains préféreront pour sa rapidité, sera l’avion. L’aéroport régional se trouve alors sur l’île du Havre aux Maisons. Vous pouvez louer une automobile ou un scooter. L’archipel est composé de six petites îles reliées par de longues dunes de sable. Pour pouvoir visiter le plus possible la région, une voiture est recommandée selon moi. Sachez que l’île d’Entrée est toutefois accessible uniquement par bateau.

Que faire aux îles de la Madeleine?

Admirer les paysages

L’une des premières activités est certainement d’explorer ses paysages, et ce, que ce soit lors d’une randonnée pédestre, par des circuits en vélo, en auto ou par voie maritime. Vos yeux seront captés par le vert vibrant de l’herbe, le bleu foncé des eaux, le blanc des dunes de sable, ainsi que le rouge et le gris des falaises. Faites tout de même bien attention de ne pas vous aventurer trop près des falaises, puisque plusieurs secteurs résistent mal à l’érosion, à défaut de faire une chute fatale.

Les tons orange rosés des couchés de soleil vous séduiront. Profitez-en pour les observer à partir de différentes perspectives, dont au moins une fois depuis l’un des six phares présents dans l’archipel. Je vous recommande fortement le phare du Borgot dans la région de l’Étang-du-Nord. Le lever du soleil est également un incontournable si vous êtes prêt à vous lever aux aurores.

Profiter de la plage

La température peut être des plus agréable sur les îles, selon la saison. Attendez-vous tout de même à la présence de vent, n’oubliez pas que vous avez vue sur la mer. Vous aurez plusieurs options de plages (300 km) pour y construire votre château ou votre tortue de sable, pour vous adonner au volleyball ou au lancer de frisbee. C’est également un décor tout indiqué pour les lecteurs, le temps de lever l’oeil entre deux pages et d’observer le roulement des vagues, de sentir l’odeur salée et d’enfoncer les pieds dans le sable.

J’ai lu quelque part qu’aux îles « on n’a pas l’heure, on a le temps. »

Visiter la Grave

Ce site historique offre de petites maisons à l’architecture qui semble figée dans le temps. Baladez-vous dans les boutiques pour admirer l’art des Madelinots ou pour y dénicher un souvenir. Au Café de la Grave, vous pourrez déguster un repas accompagné possiblement d’une mélodie effleurée sur les touches noires et blanches du piano.

Lors du festival acadien en août, une foule se retrouve sur la Grave pour voir l’ingéniosité et la créativité des participants du concours de construction de bateaux. Soyons honnêtes, on prend également plaisir à voir si nos prédictions étaient bonnes. Certaines embarcations couleront lors de la course qui finalise l’activité.

Pratiquer un sport nautique

C’est sans doute le paradis pour plusieurs amateurs de sports nautiques. Les bassins sont souvent remplis de kitesurfeurs. Il est également possible d’y faire une sortie en zodiac ou en kayak pour explorer la côte d’un autre point de vue. Pour les excursions en mer, il faut se rendre à la marina de Cap-aux-Meules.

Atelier de verre soufflé

La méduse offre des ateliers de verre soufflé. La boutique est très impressionnante à visiter de par ses pièces uniques. Une grande fenêtre permet d’observer l’atelier et de les voir en action, ce qui est impressionnant autant pour les petits que pour les grands.

Savourer les produits locaux

Rien de mieux que de voyager avec ses papilles gustatives. Les îles de la Madeleine possèdent de nombreuses saveurs à découvrir. En premier lieu, aventurez-vous à la Microbrasserie À l’abri de la tempête. La magnifique vue de la terrasse complètera le plaisir que vous aurez à tenter de deviner les saveurs de votre plateau de dégustation. Vous pouvez également décider de boire une bière saisonnière présente uniquement sur place.

Par la suite, le verger PomÉloi surprend par ses bouteilles contenant une pomme bien plus grosse que le goujon. En observant bien, la technique utilisée pour arriver à un tel exploit donne presque l’impression que les arbres font pousser des bouteilles vitrées. Le petit conseil reçu sur place est de conserver ce breuvage alcoolisé pendant un minimum de quatre ans dans le noir afin d’en rendre les saveurs plus fortes. Ce n’est que l’un des produits qu’il vous propose de goûter et de rapporter.

La troisième adresse pour déguster les produits alcoolisés est Les Barbocheux avec plusieurs produits fruités. Difficile de repartir sans une bouteille de bagosse.

Pour ce qui est de remplir votre panse avec la cuisine du coin, plusieurs adresses sont à noter. En voici une liste non exhaustive. Qui dit « mer » dit « fruits de mer » ! Rien de mieux que de se poser à côté d’un port, soit au Fish Shack du Cap Dauphin et de savourer leurs guédilles au homard. Passez aussi par la fromagerie. Le nom vous sera peut-être familier ; le fromage du Pied-De-Vent. Vous pouvez alors vous approvisionner directement à la source. Si vous n’êtes pas végétarien, faites un Obélix de vous même Au coin des sangliers. Et finalement, pour les dents sucrées, butinez le sucre naturel de Miel en mer.

Où dormir aux îles de la Madeleine ?

Les îles offrent différentes options pour déposer votre oreiller :

Pour les vacanciers, les îles permettent d’échapper momentanément au quotidien avec leurs nombreuses vues panoramiques qui sont à couper le souffle. Il faut prendre le temps de profiter des petits plaisirs de la vie. À observer les oiseaux ou les chats chasser les papillons, à vous délecter des palettes de couleur et des saveurs des îles. Prendre goût aux îles, c’est développer l’envie d’y revenir.

Cet article contient un ou plusieurs lien(s) d’affiliation. En réservant via ce(s) lien(s), l’équipe de Nomade Magazine touche une petite compensation qui n’affecte pas le prix que vous payez et qui nous permet de continuer à vous offrir du contenu gratuitement!

À lire également sur Nomade Magazine :