Encouragez le tourisme local avec ces astuces abordables!

On le sait : le Québec regorge d’endroits magnifiques et diversifiés qui valent la peine d’être visités. Qu’on flanche pour les plages uniques des Îles de la Madeleine, les paysages sauvages de la Côte-Nord, l’air salin de la Gaspésie ou l’enivrante ville de Montréal, les choix de destinations ne manquent pas… mais celles-ci ne sont pas toujours bon marché! En réalité, voyager à l’intérieur du Québec peut vite coûter tout aussi cher que voyager à l’étranger. Voici donc quelques astuces toutes simples pour encourager le tourisme local, sans pour autant débourser une fortune. Avec un peu de créativité, vos vacances québécoises seront mémorables… et abordables!

Privilégier les gîtes et auberges de jeunesses

Voyager au québec sans se ruiner
Le Domaine Wabenaki-Andrew

On a rarement le réflexe de jeter son dévolu sur une auberge de jeunesse lorsqu’on ne voyage pas dans un endroit un brin exotique. Pourtant, il existe certaines auberges très chouettes un peu partout à travers le Québec et celles-ci coûtent définitivement moins cher qu’un hôtel. L’Auberge Festive Sea Shack de Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie, tout comme l’auberge de jeunesse de Tadoussac, qui proposent toutes deux des dortoirs abordables et des espaces de camping sauvages, en sont de bons exemples. Pour les amoureux de la nature, il existe aussi de nombreux gîtes, comme le Domaine Wabenaki-Andrew du parc national de la Mauricie, une ancienne pourvoirie convertie en chalets dans lesquels on peut louer des dortoirs. Un séjour au domaine donne accès au lac, via deux quais communs, et inclut l’utilisation d’embarcations. En outre, ce type d’hébergement est généralement doté d’une cuisine commune et toute équipée: vous arrivez avec vos courses et vous cuisinez vos propres repas, ce qui revient nettement mois cher que de sortir quotidiennement au resto. Évidemment, c’est aussi une excellente façon de rencontrer des gens autour d’un feu de camp.  

Courir les gratuités

Les attractions touristiques gratuites, ça existe! Par exemple, le géoparc de Percé, la réserve nationale de Pointe de l’Est, aux Îles-de-la-Madeleine, le Massif de Charlevoix et le parc des Appalaches sont des endroits où on peut faire plusieurs kilomètres de randonnée pédestre et observer la faune et la flore sans débourser un sou. Certaines plages sont aussi accessibles sans frais : c’est notamment le cas de la plage de L’Anse-aux-Coques à Sainte-Luce, dans le Bas-Saint-Laurent, et de la plage Haldimand à Gaspé. Les pique-niques en plein air, tout comme les balades à vélo peuvent aussi vous faire découvrir à merveille une région sans avoir à débourser quoique ce soit. Et partout dans la province, les musées sont gratuits le premier dimanche de chaque mois.

Bien choisir son moyen de transport

Se déplacer à l’intérieur de la province peut rapidement gruger votre budget de vacances. Les transports en commun entre les différentes villes et régions sont peu nombreux et souvent dispendieux, et faire la route en voiture finit inévitablement par coûter cher d’essence. Toutefois, pourquoi ne pas embarquer des passagers ou vérifier si quelqu’un fait le même trajet que vous en vous inscrivant sur un site de covoiturage? Des sites comme Amigo Express vous permettent d’afficher vos départs si vous êtes conducteur ou, à l’inverse, de chercher des trajets. C’est simple, sécuritaire et surtout une excellente façon d’économiser: en prenant des passagers, vous recevez un montant de chacun afin de payer l’essence, et en embarquant avec un conducteur, c’est à vous de débourser une petite somme (normalement entre 10$ et 50$ plus vos frais d’inscription, selon la longueur du trajet).

Choisir une période peu achalandée

Voyager au Québec sans se ruiner

On aimerait tous partir en vacances l’été, lorsqu’il fait beau et chaud. Toutefois, choisir une autre période de l’année, comme le printemps ou l’automne, a plusieurs avantages : d’abord, il y a moins de touristes, ce qui permet de prendre réellement le pouls des endroits qu’on visite et de pouvoir profiter pleinement des lieux habituellement très achalandés. Et évidemment, c’est moins cher, la plupart des hébergements et attractions proposants des tarifs hors-saison vraiment avantageux. Et le Québec sous les feuilles colorées ou les bourgeons, c’est tout aussi magnifique!

Bref, avec un peu de créativité, il y a certainement moyen de vous planifier des vacances de rêve qui vous feront retomber en amour avec votre propre province, sans pour autant avoir à faire un trou dans votre budget!

Cet article contient un ou plusieurs lien(s) d’affiliation. En réservant via ce(s) lien(s), l’équipe de Nomade Magazine touche une petite compensation qui n’affecte pas le prix que vous payez et qui nous permet de continuer à vous offrir du contenu gratuitement!

À lire également sur Nomade Magazine :