Voilà quelques pistes pour les mois à venir!

Bien que nous ignorons où nous partirons en vacances cet été, à l’automne prochain ou encore l’année suivante, le tourisme ne s’arrêtera pas de si tôt !

Le premier plan marketing de déconfinement de Tourisme Montréal est apparu et présente ses diverses idées de mises en place pour relancer le tourisme. À l’heure où l’inquiétude et l’incertitude règnent, la situation pourrait sembler peu rassurante. Pourtant, beaucoup de signes nous incitent à penser différemment et à voir le futur d’une manière engageante.

Une industrie pertubée

L’industrie du tourisme fait face à des problématiques économiques et logistiques incontestablement difficiles. Nos envies ont pris un tournant à 180 degrés depuis le début du confinement, et ce dans tous les domaines d’activités : entre pain au levain, montée des ventes de jeux vidéos et achats locaux en tous genres, le tourisme lui aussi va vivre une nouvelle épopée.

Dans le secteur du voyage, les entrepreneurs font preuve d’inventivité et trouvent des solutions innovantes à leur situation précaire. La ministre du tourisme elle-même assure « qu’il y aura un été touristique au Québec » cette année. Et donc que les agents du secteur doivent s’y préparer malgré l’impératif de la pandémie qui se confronte à eux. Ils doivent réagir vite, faire une croix sur le tourisme international pour plutôt miser sur celui interrégional. Mais comment agir ?

Action, réaction !

Tout d’abord, il faudra trouver un équilibre entre sécurité sanitaire et divertissement afin d’avoir un semblant de goût de vacances. C’est notamment le cas en Grèce à Athènes où l’Acropole et d’autres sites archéologiques accueilleront de nouveau des visiteurs à partir du 18 mai prochain, tout en respectant les règles de distanciation sociale, ou encore dans plusieurs villes en Espagne où les terrasses de restaurant seront agrandies et les menus consultables par téléphone, au lieu de passer de main en main.

Et vous, vous rêvez de quoi ?

Plage, montagne, forêt, farniente ou gros col roulé ? Ce sera quoi votre destination ? Finalement, peu importe vos désirs, ce qui primera avant tout sera la proximité ! Et si d’habitude nous prévoyons tout pour quitter notre ville, cette année, il en sera autrement.

Chéri, fais tes valises, on part demain !

Le last minute sera une chose à envisager, c’est certain ! Hôtels, auberges de jeunesse et B&B proposeront des offres inédites afin de se préparer à l’éventualité des réservations (et annulations) de dernière minute.

D’autant que certains hôtels devront mettre en place des normes d’hygiène strictes afin de rassurer les voyageurs. C’est le cas des hôtels Hilton, Marriott et de Airbnb qui ont dévoilé des procédures de nettoyage améliorées à travers le monde pour apaiser les esprits des touristes. Pour d’autres, l’idée de se retrouver en famille domine. Des vacances simples mais conviviales, pas de chichis (ni de churros), mais tout bêtement partager tous ensemble. Ainsi, les résidences secondaires retrouveront de leur superbe cet été. Un phénomène déjà visible dans certaines régions en France, notamment en Normandie où l’air marin fait du bien aux Parisiens qui en profitent pour investir leur maison de vacances.

Ce qu’on est bien à la maison

À la maison ? Pas tout à fait. Bien que depuis le confinement elle soit devenue notre bureau, notre garderie, notre salle de cinéma, elle ne sera pas notre hôtel 5 étoiles pour autant. Par “à la maison”, nous entendons local !

En effet, nombreux d’entre nous ont repris goût pour le local, le “consommer mieux et de façon responsable”. Si cela se voit notamment dans nos assiettes, pourquoi ne pas faire de même avec le voyage ? Être plus attentif à l’environnement et à ce qui nous entoure s’applique également au tourisme. Ainsi émerge la volonté de partir à la rencontre de lieux proches que nous avons oubliés avec le temps, comme notre quartier, notre ville, notre région ou encore notre propre pays.

Les acteurs locaux devront alors jouer toutes leurs cartes pour surprendre les touristes qui seront possiblement des locaux eux-mêmes. Ainsi, plusieurs actions sont mises en avant et sont valorisées pour montrer le potentiel des territoires. Et plusieurs idées sont proposées pour profiter du Québec autant que possible.

Visite-moi avec passion

Les visites guidées et les tours seront les stars du tourisme post-déconfinement. De nombreux organismes existent déjà au Québec comme “L’autre Montréal”. Ces tours organisés de façon indépendante ou en partenariat avec la ville permettent de plonger les visiteurs dans une autre époque, proche ou lointaine et d’en apprendre plus sur la culture québécoise elle-même. Quand bien même les groupes seront réduits au vu des contraintes, cela permettra de rendre les visites encore plus personnalisées et d’autant plus attrayantes. Les guides pourront se focaliser sur des thématiques spécifiques comme sur l’architecture, l’histoire, le street-art…

“La culture, c’est l’expression du vivant ” – Gaetan Faucer

Le culturel sera également mis à l’honneur et dans toutes ses formes. Si certaines instances culturelles ont déjà lancé des procédés en ligne pour divertir leur audience comme le musée d’art contemporain de Montréal, il y a fort à penser que les lieux de plein air seront eux-aussi très convoités. Et par conséquent, que la culture nous attendra à chaque coin de rue. Dans plusieurs pays, c’est le cinéma qui ouvre ses portes pour faire un essor flamboyant avec une renaissance des drive-in et des festivals en plein air. C’est le cas pour le festival de Tribeca, mais aussi pour plusieurs villes en France. Dans le registre musical, au Québec, c’est avec le Summerset Benefit Concert présenté par Envision Financial qu’aura lieu le premier festival de musique Drive-In fin août prochain.

“Allô tout le monde, on espère que vous allez bien..”

Et qui de mieux pour parler de tourisme et de patrimoine que ceux qui vivent parmi les monuments et anecdotes racontées ? Pour cela, plusieurs agences ont fait appel au marketing d’influence, une solution incontestablement efficace. Empreints d’authenticité, les influenceurs savent convaincre et intéresser leur audience de manière simple mais puissante. Réputés pour être des personnes proches et attentives, elles sont plus susceptibles d’attirer leur communauté. D’ailleurs, le confinement a révélé un véritable engouement pour les influenceurs. Une étude de l’agence Kingcom montre que 76% d’entre eux ont vu leur nombre d’abonnés et leur taux d’engagement fortement augmenter durant cette période.

C’est ainsi que certaines régions se penchent sur leur potentiel pour promouvoir leur destination. Notamment en France, dans la région d’Occitanie, où le comité régional a orchestré une campagne de communication principalement en ligne pour promouvoir ses grandes villes, d’abord en créant le hashtag #VoyageEnOccitanie puis en proposant aux influenceurs d’encourager un nouveau pass, le “City Trips”, pour visiter les villes en question. Toutefois, c’est aux agences et aux offices de leur faire confiance. De les suivre et d’oser les nouvelles tendances, de voir dans les nouveaux réseaux une opportunité florissante qui permettra peut-être de lancer de nouvelles modes et d’attirer une population à se déplacer dans les régions afin d’y découvrir des trésors cachés.

“Résister prouve que tu existes”

Grâce à toutes ces solutions, envisagées ou approuvées déjà pour certaines, le tourisme vivra une nouvelle ère. De grands changements sont à prévoir et des adaptations seront nécessaires pour que nous puissions de nouveau apprécier le monde extérieur et la beauté de ce qui nous entoure.

Nous accorderons plus de temps à ce qui est proche de nous, et nous en profiterons pour flâner. Chose que nous ne nous permettons pas toujours ! Traîner, errer, ne pas faire de planning, faire des découvertes imprévues, cette tendance risque bientôt de prendre le dessus.

L’importance de ces explorations inattendues et la renaissance d’une certaine convivialité deviendront nos nouvelles priorités.

Comme beaucoup, nous sommes optimistes pour la suite. Nous voulons que le tourisme réussisse à trouver sa place dans ce décor incertain. Un tourisme plus vert, plus responsable, meilleur pour tous, qui résistera, et prouvera qu’il existe encore.

Article rédigé par Anorak Travel

Anorak Travel est la première agence de communication, de contenu et de marketing d’influence spécialisée dans le tourisme du voyage d’affaires et de loisir. Nous concevons des campagnes marketing à la fois BtoC & BtoB. Depuis le lancement d’Anorak, nous avons construit une base de clients internationaux dans l’industrie du voyage (Bombardier, Air France, Aéroport de Montréal, iles de la Guadeloupe). Anorak se veut être à la pointe de l’innovation dans le marketing d’influence et de contenu pour accompagner nos clients à séduire de nouveaux consommateurs. Notre siège est situé à Montréal avec des bureaux à Toronto et à Paris avec une équipe jeune, dynamique et internationale.

À lire également par Nomade Magazine :