Pourquoi choisir de visiter le Malawi ? Voici 5 points forts du pays.

Avez-vous déjà ajouté un pays à l’improviste dans votre itinéraire ? Pour moi, ça a été le cas lorsque j’ai décidé de visiter le Malawi. Suite à mon expérience, je peux dire que c’est l’un des pays qui m’ont le plus marquée ! Durant mon périple de l’Afrique du Sud vers l’Égypte uniquement par voie terrestre, la frontière entre le Mozambique et la Tanzanie posait problème. J’avais toutefois entendu dire qu’il était possible de contourner la région à risque au nord du Mozambique en passant par le Malawi. Et hop, un pays de plus à visiter sur ma liste !

Monkey Bay, Lac Malawi

Avant de m’y rendre, je connaissais bien peu de choses à propos du pays. J’avais regardé l’excellent film The Boy who harnessed the wind et c’est à peu près tout. Je savais également que c’est l’un des endroits les plus pauvres du continent, mais aucune idée des lieux à y visiter. La surprise a donc été totale, lorsque j’ai constaté la nature luxuriante et l’hospitalité légendaire des habitants. Et je me demande… pourquoi n’en avais-je jamais entendu parler avant ? Voici donc cinq raisons de mettre ce pays d’Afrique du Sud-Est sur votre liste.

Barboter dans le lac Malawi

Commençons avec une raison évidente : visiter le lac Malawi est un incontournable lors d’une visite de la région ! Difficile à manquer, il couvre un cinquième de la superficie du pays. L’ambiance détendue de ses berges fait en sorte que certains y viennent pour 4 jours et repartent après un mois. Que ce soit à Cape Maclear, Monkey Bay ou Nkhata Bay, le lac Malawi regorge d’endroits où s’arrêter. Snorkelling, kayak ou lecture sur la plage, ce lieu correspond à la définition même de la détente. Ici, la seule décision à prendre est si l’on se sert un autre gin tonic avant d’aller s’étendre dans le hamac.

Lac Malawi

Conseil : n’oubliez pas de vous informer sur le traitement antiparasitaire à prendre, le lac est une forte zone de transmission. Facile et peu coûteux, il vous assure de ne pas subir de complications dans les mois qui suivent le voyage.

Explorer les montagnes et les parcs

Constater la verdure du Malawi a été tout un choc… moi qui m’imaginais un pays de sable et de roche ! En effet, le pays est d’un vert éclatant, ses vallées sont couvertes de monts et de forêts. Le mont Mulanje (3002 m), le plateau de Zomba et Livingstonia sauront satisfaire les voyageurs avides de randonnée. Pour admirer la faune, le parc de Liwonde et la réserve de Majete sont des incontournables. En prime, ces safaris ont la réputation d’être moins dispendieux que dans les pays voisins (Tanzanie, Zambie).

Paysage du Malawi

Tomber en amour avec les gens

Visiter le Malawi vous permettra de découvrir d’où le pays tient son surnom de « Warm Heart of Africa ». Ici, pas question de s’assoir sur une réputation déjà établie, la bienveillance et l’hospitalité se vivent à chaque jour. Apprenez quelques bases de Chichewa et vous constaterez encore plus d’enthousiasme.

Une autre bonne façon de tisser des liens est de discuter du fameux nsima, un porridge de maïs qui soulève les passions de la population. Sans blague, les habitants y vouent pratiquement un culte. Voyons voir si vous allez devenir des adeptes à votre tour !

Faire du camping

Pour économiser et dormir dans de magnifiques endroits, le camping est une bonne option pour voyager en Afrique. Le lac Malawi ne fait pas exception à la règle, ses nombreuses auberges offrent aussi des terrains de camping. Mufasa Eco Lodge à Monkey Bay et Mulambe Camp à Cape Maclear sont réellement paradisiaques ! Bar extérieur, hamacs, jardin, cuisine et vue sur le lac, ces endroits sont extrêmement conviviaux. La vue du reflet de la lune sur le lac en ouvrant la porte de la tente en pleine nuit est envoûtante. Si vous ne pensez pas voyager avec votre équipement de camping, plusieurs hébergements en ont à louer sur place.

Mufasa eco lodge

Participer à des projets inspirants

Plusieurs ONG locales offrent des opportunités de volontariat sur les plateformes comme Workaway ou Wwoofing. En plus de donner la possibilité de séjourner chez l’habitant, ces expériences vous permettent de vous impliquer au sein de campagnes de sensibilisation au VIH/Sida ou de projets d’agriculture. Les initiatives ici sont impressionnantes, ma préférée demeure l’idée du vélo-taxi (avec un petit siège et des poignées pour le passager). En plus d’être ridiculement abordable, ce moyen de transport permet de s’imprégner des alentours.

L’organisme DIN Malawi est l’un de ceux qui oeuvrent dans le district de Chikwawa, au sud du pays. En plus d’être très réceptifs aux idées des volontaires, les membres de l’équipe bouillonnent d’initiatives pour améliorer la qualité de vie dans la région. Ceux-ci planifient régulièrement des visites dans les communautés auprès des groupes du support pour gens vivant avec le VIH.

Les projets acceptent en général les volontaires pour une durée de 3 semaines et plus. Cette durée laisse le temps de créer un projet et le mener à terme. Vivre dans un village au Malawi est une expérience très enrichissante… le plus gros défi est de quitter ! En quelques jours, vous serez suffisamment connu au village pour que tous vous saluent par votre prénom sur le chemin du travail.

Visiter le Malawi en toute quiétude

En plus de ces raisons d’aimer et de visiter le Malawi, la ville de Blantyre mérite une virée. Les quelques galeries d’art (La Caverna, KwaHaraba Café) et les options culinaires comme le Veg-Delight rendent la visite agréable. S’il n’y a pas énormément d’activités, Blantyre est une ville plutôt agréable où flâner (surtout en comparaison d’autres grands centres de la région). De plus, la ville (tout comme l’ensemble du pays) a la réputation d’être plutôt sécuritaire.

La caverna, Blantyre

Pour toutes ces raisons, visiter le Malawi donne parfois l’impression d’avoir découvert un secret bien gardé. Avec tout ce que le pays a à offrir, on se demande bien pourquoi les auberges et les restaurants sont parfois si vides. Si les transports peuvent être laborieux, les longues heures entassées sont vite oubliées devant la splendeur des paysages. Il est donc préférable d’avoir du temps devant soi pour savourer la détente… jusqu’au prochain trajet éprouvant. Ainsi, passer plus de temps à chaque destination permet de profiter pleinement du « Warm Heart of Africa ». Zikomo !

Cet article contient un ou plusieurs lien(s) d’affiliation. En réservant via ce(s) lien(s), l’équipe de Nomade Magazine touche une petite compensation qui n’affecte pas le prix que vous payez et qui nous permet de continuer à vous offrir du contenu gratuitement!

Article rédigé par Florence Morin

À lire également sur Nomade Magazine :