Innsbruck, Salzburg et Vienne: hiver et mélodie du bonheur!

Les plus frileux pourraient croire autrement, mais l’Autriche est véritablement magique en hiver. Pour ceux et celles qui ont su garder leur cœur d’enfant ou qui souhaitent le retrouver, voici un pays à découvrir dans toute sa splendeur hivernale. Au-delà de la culture populaire et des effigies de Mozart, l’Autriche est un paradis du ski et la richesse de son histoire stimulera la curiosité de ceux qui ont soif d’apprendre. Il est à noter que le temps est souvent couvert en Autriche. Je vous encourage à braver la météo!

Innsbruck

Premier arrêt dans cette ville aux bâtiments colorés entourés de montagnes aux sommets enneigés. Après une balade dans les rues au charme typique des villes européennes, la découverte des montagnes de ski autrichiennes était le prochain arrêt !

Innsbruck, colorée et au coeur de montagnes enneigées

Ensuite, il est à noter que mon niveau de skieuse est ludique. Je descends bien quand c’est facile et j’aime ma poutine au chalet. Tout ça pour dire que, peu importe votre niveau, vous trouverez une montagne pour vous satisfaire. Axamer Lizum s’est révélée la montagne idéale pour mon niveau intermédiaire plaisancière. Par temps dégagé, on ne voit que des montagnes à perte de vue. Pour quelqu’un comme moi qui a toujours skié sur des collines, ce fut époustouflant.

Spectaculaire et idéal pour les débutants/intermédiaires, Axamer Lizum

Salzbourg

Ayant regardé en boucle La Mélodie du Bonheur, il faut l’avouer, l’idée d’aller visiter la ville mythique où se déroulait l’action de cette histoire romancée mais vraie m’enchantait. La véritable villa de la famille Von Trapp accueil désormais les visiteurs qui souhaitent y passer la nuit. Je précise la véritable, puisque celle présentée dans le film mettant en vedette Julie Andrews était une combinaison de différentes façades et intérieurs de palais. Il s’agit d’un établissement hôtelier, loin du centre-ville de Salzbourg, mais si vous êtes également un fan fini de la comédie musicale, alors offrez-vous une nuit. Nostalgie garantie.

La véritable demeure de la famille Von Trapp

Salzbourg se visite aisément en 1 ou 2 journée(s). Laissez-vous déambuler tranquillement dans les rues et soyez contemplatifs. Si vous avez à payer pour l’une des multiples attractions touristiques de la ville, alors optez pour la forteresse d’Hohensalzburg. Vous aurez une vue imprenable sur cette ville au charme romantique.

Vue de la forteresse d’Hohensalzburg

Et bien sûr, ramenez un petit souvenir à l’effigie de Mozart à vos proches et amis. Cette légende de la musique originaire de Salzbourg se trouve en différents formats : chocolat, tasse, porte-clés et un café également porte son nom. Au-delà du kitsch, il n’en demeure pas moins l’un des plus grands et on sent la fierté qui émane du passé musical de la ville.

Vienne

Enfin, le dernier arrêt : la capitale. Seul regret : être restée seulement 2 jours. La ville regorge de musées et de monuments à visiter. Et encore une fois, pour les nostalgiques de ce monde qui ont grandi en regardant l’impératrice Sissi sous les traits de Romy Schneider, il est possible de visiter le château de Schönbrunn, résidence d’été principale des Habsburg. Bien que la réalité de l’impératrice rebelle fut romancée dans la trilogie cinématographique, il est fascinant de déambuler dans ce palais qui se voulait aussi vaste que son grand frère, Versailles. Sans avoir atteint la superficie de son modèle français, il n’en demeure pas moins impressionnant.

Château de Schönbrunn, résidence d’été principale des Habsburg

Tout comme à Salzbourg, le passé musical classique se fait sentir à tous les coins de rue. Des vendeurs vous accosteront pour vous vendre des billets pour des concerts de musique classique populaire. J’ai apprécié l’expérience en tant que touriste très assumée avec mon gros kodak, mais il faut comprendre que ce ne sont pas des représentations de l’OSM.

Vienne, une architecture qui se laisse admirer

Ne débourser donc pas trop cher si vous souhaitez assister à un aperçu du répertoire classique populaire. Optez pour un musée qui vous plait ou laissez-vous déambuler. L’avantage de l’Europe c’est que le simple fait de se balader dans les rues est un spectacle en soit.

En somme, l’Autriche se distingue par son air distingué et élégant, fière d’un passé musical grandiose et dont la richesse de la nature ne demande qu’à être explorée. Wiedersehen !

Article rédigé par Camille Arsenault

À lire également sur Nomade Magazine :