Quatre bonnes raisons de visiter la Jordanie

Dans l’inconscient collectif, la Jordanie fait souvent partie de ces magnifiques pays séduisants, auréolés de mystères, mais tout en étant catalogués dans la catégorie « risqué »… En deux mots, un trésor naturel et historique dans son écrin de tradition bédouine, mais en plein chaudron moyen-oriental.

Et d’ailleurs, la simple évocation de quelques lieux mythique amène des étoiles dans les yeux. Pétra, désert du Wadi Rum, mer Morte… L’évocation de ces seuls 3 noms fait rêver. À les lire, on se surprend à évoquer des paysages à couper le souffle et des épopées mythiques…

 

Et si l’on y ajoute les cités anciennes de la décapole romaine (Jérash, Umm Qays, Pella…), les formidables citadelles croisées de Showbak et de Kerak, les apaisantes oliveraies d’Ajloun, la douceur d’Aqaba, le trop méconnu Wadi Araba, Madaba et ses églises byzantines… On commence alors tout juste à avoir un aperçu de la richesse jordanienne. Selon l’endroit du moment, on se prend à imaginer les personnages : Moïse, Hérode le Grand, Saladin, Lawrence d’Arabie… et même Indiana Jones, ou encore un astronaute en mission sur Mars !

Alors… on y va ? une chose est sûre, vous en reviendrez conquis, avec des images plein les yeux. Pourquoi visiter la Jordanie ? Quatre bonnes raisons pour un voyage à coup sûr réussi !

La Jordanie est une destination sûre (et oui ! )

Commençons par tordre le cou à une légende bien ancrée : le pays serait instable et sous la menace permanente d’attaques terroristes. Ce constat est très, très discutable. La preuve, pour les Canadiens, la Jordanie est classée par le ministère des Affaires étrangères dans la même catégorie de risques… que la France !

Entourée de remuants voisins (Irak, Syrie), frontalière avec le couple israélo-palestinien, la Jordanie est en effet un havre de paix au cœur d’une région troublée, mais tellement avide de vie.

 

 

Et après deux ans passés en Jordanie, même si nous faisons ce constat « au feeling », nous pouvons vous garantir que l’on perçoit une atmosphère plutôt apaisée et bienveillante, surtout parmi les tribus qui nous accueillent. Car ici, la tradition veut que chaque hôte soit responsable de la personne qu’il accueille… Il en va de l’honneur bédouin!

Son patrimoine historique est vertigineux

Quel pays peut se targuer d’avoir connu un tel enchevêtrement de civilisations différentes ?

Dès le VIème siècle avant JC, s’installèrent les Nabatéens, bâtisseurs de l’incroyable Pétra… Arrivèrent alors les Grecs puis surtout les Romains, avec la naissance du Christianisme (Jésus s’est fait baptiser sur la rive jordanienne du Jourdain)… Dès le VIIème siècle, la Jordanie fut le théâtre de plusieurs grandes batailles de l’Islam (Yarmouk en 636).

Château d’Ajloun, l’une des places fortes de Saladin

À leur tour, les croisés surgirent au XIIème siècle. Ils y laissèrent des villages chrétiens, d’innombrables églises et plusieurs forteresses toujours présentes… Plus tard, même les Ottomans marquèrent le pays de leur empreinte (Dana, Aqaba…), avant d’en être chassés définitivement par la Révolte Arabe de 1917.

La liste est longue, et la Jordanie fourmille aujourd’hui de sites historiques qui montrent cette grande complexité. Il est possible de toucher du doigt cette diversité, parfois étonnamment préservée.

Cavalier et sa monture dans le site historique de Pétra

Par exemple, Pétra est principalement connue pour son patrimoine nabatéen : le Trésor (Khazneh) le Monastère (Ad-deir)… Mais on y trouve aussi les restes de plusieurs villages néolithiques (-5000 ans),  un site romain majeur, avec le seul amphithéâtre au monde entièrement gravé dans la roche, des ruines omeyyades du VIIème siècle.

Et même, plus haut, les ruines d’un château croisé du XIIème siècle !

Le théâtre romain de Pétra vue depuis les hauteurs

Ouvrez les yeux, inspirez… et profitez des (très) grands espaces !

Les paysages de Jordanie sont en général en format XXL. C’est un pays de roches, de vent et de sable. Quel autre pays au monde « commence » à -430 mètres d’altitude (mer Morte), pour culminer à presque 1900 mètres (Umm aj-jimmal dans le Wadi Rum) ?

Sur la route des Rois : respirer un grand bol d’air

À l’est, un désert lunaire de pierres noires basaltiques. Au sud, dunes de sable rouge et falaise de grès… Au nord, collines verdoyantes et belles forêts d’oliviers, de chênes et d’arbousiers. Et à l’ouest, une vaste dépression, dont les spectaculaires pentes de grès, de calcaire et de terre sont sculptées par l’eau et l’air, année après année.

C’est autour de ces terrains de jeux que l’on trouve les plus stupéfiants points de vue, les routes les plus impressionnantes (Dead Sea road, route des Rois…). Elles sont accessibles pour tout type de voiture et font en permanence des œillades aux photographes.

Wadi Rum, mont Nébo, biosphère de Dana, Wadi Araba, Jabal Haroun et Waqf al Suwwan (un cratère de météore) sont des spots idéaux en mode « grand format » !

Un bivouac « seul au monde » au Wadi Dahek

C’est un pays précieux par sa richesse humaine et ses traditions

Ici, on a le sentiment d’être bien accueilli, en tout temps et en tout lieu, surtout si l’on va à la rencontre des tribus bédouines. « Ahlan wa sahlan » !  (bienvenue, en arabe) est certainement le premier mot que vous entendrez en Jordanie, et on vous le répètera avec constance tout au long de votre séjour. Cet accueil sera invariablement accompagné d’un verre de shaï (le thé arabe), jusqu’à plus soif. Et même au-delà !

Le thé épicé est indissociable de la tradition bédouine

La Jordanie est un pays de tradition bédouine, peuple pour qui les valeurs d’accueil et de solidarité sont chevillées au corps.

Le pays n’est pas homogène, et l’on trouve encore de vrais nomades dans le sud du pays, vivant dans leur bait al-shahar (« maison de poil » : leur tente en laine de chèvre et de mouton). On les estime à 10 000. Dans le nord, plus sédentarisés, se trouvent les descendants de civilisations pluri-millénaires.

Il y a au moins 4 bonnes raisons de visiter la Jordanie. Allez-vous en trouver une cinquième ? Pour cela, une seule solution : aller voir in situ comment cela se passe. 😊

Comment préparer son voyage 

  • Site officiel du bureau jordanien du tourisme (ministère du tourisme et des antiquités) : http://fr.visitjordan.com/
  • Blogues sur le tourisme et la vie en Jordanie :  https://familyinjordan.com/ (français & anglais, tourisme et découverte alternative de la Jordanie), https://livinginjordanasexpat.com/ (anglais, restaurant et fooding à Amman), https://myammanlife.com/ (où sortir et que faire à Amman) ;
  • Meilleure période de voyage : avril-mai ou octobre-novembre, pour la douceur des soirées et des températures modérées ;
  • Y aller : pas de vol direct depuis le Canada. Amman est desservie une fois par jour depuis Paris par Air France et Royal Jordanian (4h30 de vol);
  • Visa : 40 dinars jordaniens (JOD), à prendre sur place. Pour les touristes, il est plus rentable de commander au préalable le Jordan Pass sur internet: de 70 à 80 JD, avec accès gratuit à près de 40 sites historiques!

À lire également sur Nomade Magazine :