Ce n’est peut-être pas votre première destination sur la liste de vos voyages à venir, mais n’est-ce pas ça aussi de voyager ? Découvrir le monde dans son intégralité, vous donner la chance d’apercevoir toutes les facettes de notre Terre, avec toutes les cultures et paysages qu’elle détient ?

Le Moyen-Orient commence à faire partie du chemin de nombreux voyageurs aguerris, mais loin des artifices des Émirats Arabes Unis ou de la nature luxuriante d’Oman, le Koweït vous propose quelque chose de plus brut.

Commençons par un peu de géographie : le Koweït, c’est où déjà ?

Le Koweït est un minuscule bout de désert bordé par le golfe Arabo-Persique et coincé entre l’Irak et l’Arabie Saoudite. Il y fait très chaud une bonne partie de l’année, je vous recommande donc d’éviter les mois de mai à septembre.

2016-08-20 12.04.22

Après la géo, l’histoire !

Je ne vais pas m’éterniser, c’est juste pour planter le décor. Il y a encore à peine une dizaine d’années, le Koweït était un territoire de guerre et malheureusement pas beaucoup de travaux et de réparations ont été réalisés depuis, beaucoup de routes sont encore des sentiers de sable et de poussière parsemés d’énormes trous. Depuis la guerre, les Koweïtiens n’investissent plus dans leur pays, même si la tendance commence doucement à s’inverser.

« Mais c’est dangereux le Koweït, non ? »

Alors cette phrase, je l’ai entendue maintes fois… Malheureusement, de nos jours, ce n’est pas plus dangereux que d’aller voir un concert au Bataclan à Paris… alors non le Koweït ce n’est pas dangereux, je ne me suis jamais sentie en danger même aux heures tardives de la nuit, seule dans la rue. Au contraire, le fait d’être occidentaux, et de plus français, vous apporte un certain respect de la part des locaux et une certaine crainte et admiration de la part des expatriés de l’est.

C’est un aspect du Koweït qui risque de vous mettre mal à l’aise : la pyramide sociale. Si vous êtes Koweïtien ou issu du golfe, alors tout va bien vous êtes au sommet de la pyramide, si vous êtes occidental, tout se passera très bien vous êtes juste « en dessous » des locaux, mais si vous êtes Indien, Srilankais, Philippin, etc… là c’est moins drôle, je ne vais pas rentrer dans les détails, mais pour la faire courte, pour les Koweïtiens, ces peuples sont ceux qui gardent (élèvent) leurs enfants, font le ménage, nettoient leur voiture, emballent leurs courses ou ramassent les déchets dans la rue… Attention, il ne faut pas en faire une généralité, j’ai rencontré des Koweïtiens qui ne pensent pas comme ça, qui ont voyagé, qui sont beaucoup plus ouverts que leur prédécesseurs et qui sont bien attristés de ce comportement et de l’image qu’il peut en sortir du Koweït.

2016-07-14 23.46.47

«  Tu dois porter le voile là-bas ? »

Non ! Il n’y a aucune loi au Koweït qui oblige la femme à porter le voile, la burqa, l’abaya etc… Certes, il ne faut pas non plus vous balader à moitié nu… Il faut être respectueux des lieux de culte, c’est donc seulement dans les mosquées qu’il vous faudra être couvert (c’est valable pour les hommes aussi !). Mais qu’on se le dise, pour visiter un lieu saint chrétien, les shorts sont à bannir également, on a juste tendance à l’oublier…

« Et sinon concrètement, qu’est-ce qu’il y a à faire au Koweït ? »

Comme expliqué précédemment, le Koweït est un tout petit pays, il n’y a donc pas de quoi y rester un an. Les « attractions » du pays sont assez limitées. Comme beaucoup de pays du golfe, la grande fierté locale est les « mall », oui les centres commerciaux, c’est bien ça. LE mall à voir au Koweït, c’est The Avenue, le plus grand du Koweït, c’est le numéro 1 du pays sur Trip Advisor… Ça vaut quand même le coup d’aller y jeter un coup d’œil, pas forcément pour y faire du shopping, mais pour apprécier la démesure et le goût du luxe des Koweïtiens et aussi pour y manger. On y trouve beaucoup de restaurants. Il y a carrément un village à l’intérieur de ce centre commercial !

Bruncher sur les sommets du Koweït

Je vous conseillerais également d’aller bruncher au sommet des Koweït Towers, elles surplombent la côte et donnent une vue imprenable d’un coté sur Koweït City et de l’autre sur la mer du golfe. Le brunch n’est pas trop cher et il donne accès au dernier étage de la plus haute tour qui tourne sur lui-même et vous donne une vue 360° sans bouger : luxe et démesure sans le moindre effort, bienvenue au Koweït !

2016-08-20 12.21.54

Le souk Al Mubarakeya de Koweït City et Al Kout à Fahaheel

Bien évidemment, un arrêt au souk de Koweït est indispensable, c’est l’un des rares endroits où vous retrouverez le Koweït authentique. En tant que fan invétérée des souks, je n’ai pas été déçue de celui du Koweït, il n’est pas aussi beau que ceux que j’ai croisés aux Émirats ou au Oman, mais il n’en est pas moins plaisant. On adore se perdre dans les allées, le nez rempli des senteurs d’Orient, quelques gourmandises arabes dans les mains, et surtout négocier avec les marchands un service à thé typique ou une chicha comme vous n’en trouverez pas ailleurs. Si vous y allez dans la matinée, je vous conseille d’y flâner jusqu’à midi et de prendre votre déjeuner sur l’une les longues tables des petits bouis-bouis qui servent de restaurant. Ils ne paient pas de mine, mais vous y mangerez les meilleurs « Mix and Grill » de votre vie !

Petite parenthèse, pour ce qui est de manger, vous ne serez jamais déçu au Koweït, il y a des restaurants à chaque coin de rue, certains ouverts à toute heure (excepté en période de ramadan évidemment).

Une sortie à faire : se balader à Al Kout, c’est plus une sorte de marché que de souk, et l’endroit est vraiment sympa. Au bord de la mer, tout autour d’un bassin et de fontaines, asseyez-vous à la terrasse de Paul et profitez d’un excellent jus. De jour, vous aurez une belle vue sur la mer et le port qui renferme les bateaux typiques du Moyen-Orient, de nuit vous serez directement transporté dans un compte de Mille et Une Nuits grâce à l’architecture arabe caractéristique des lieux.

La mer du golfe

Si c’est un des buts de vos voyages de pouvoir dire que vous avez trempé dans tous les océans et mers du monde, vous pouvez alors tester les plages du Koweït… Bon du point de vue de la culture locale, c’est compliqué… Bien évidemment, vous ne pouvez pas vous trimbaler en bikini ou en short de bain sur toutes les plages. Il y a des plages privées et payantes qui vous permettront de profiter de la mer à votre aise.

La petite astuce, si vous allez suffisamment dans le sud, aux alentours de Bnaider, plus besoin de payer, les plages sont désertes et ce ne sont pas les rares Koweïtiens depuis leur maison secondaire qui vous chercheront des ennuis.

L’une des activités principales des Koweïtiens à la plage, c’est le jet ski ou partir en bateau pour une des îles du pays. Si vous arrivez à sympathiser avec des locaux, c’est avec plaisir qu’ils vous feront découvrir les îles depuis leur bateau.

Certains guides vous recommanderont peut-être d’aller visiter la grande mosquée du Koweït. Je vais être franche avec vous, en un an, je n’ai pas pris le temps d’y aller. Mais paraît-il qu’elle n’a rien à envier à celles d’Abu Dhabi et Mascate.

Voilà, nous avons fait le tour de ce tout petit pays ! Une dernière chose à noter, si vous voulez faire un tour en 4×4 ou moto dans le désert, renseignez-vous bien et ne partez qu’avec des personnes qui connaissent bien le désert. Sachez tout de même que les balades dans le désert sont fortement déconseillées puisqu’il n’est pas encore entièrement déminé… De toute façon, peu importe où vous irez au Koweït, vous verrez forcément le désert.

Petite note : le Koweït est encore un des rares pays du golfe à vraiment interdire la présence de bars et d’alcool, proscrite par l’Islam. À moins que vous croisiez la route de quelqu’un qui connaît quelqu’un qui a entendu parler d’un bar clandestin. Super interdit, mais qui fera de sacrées anecdotes à raconter en rentrant, j’imagine…

Alors, vous attendez quoi pour l’ajouter à votre liste ?

20170405_120842

À lire également sur Nomade Magazine :