Après avoir passé quelques jours à Tunis au printemps 2018, mon copain et moi avions prévu de poursuivre notre périple tunisien en passant quelques jours dans le sud du pays. Étant une région plus rurale et avec son climat désertique, le sud de la Tunisie offre une expérience tout autre de celle du nord du pays. Un passage de quelques jours dans cette région vaut absolument le détour et vous fera vivre des expériences dépaysantes que vous n’oublierez pas.

Gabès

La ville de Gabès n’est pas une autre grande destination touristique du pays comme le sont certaines villes plus au nord comme Sfax, Sousse, Tunis ou encore Hammamet. Toutefois, il y a quand même quelques raisons de s’y arrêter. Surtout, la région agit comme une porte d’entrée vers le sud du pays. Il est possible d’aller à Gabès par train depuis le nord. Puis, de là, partent plusieurs autobus allant dans les régions de Tataouine, Médenine ou l’île de Djerba. Vous pouvez également visiter les villages avoisinants si vous trouvez le bon véhicule à la station de louage de Gabès (demandez au chauffeur de taxi de vous y conduire).

La région de Gabès

Plusieurs hôtels peuvent vous héberger dans la ville de Gabès. Mon copain et moi avons toutefois pris une chambre au Dar El Ferdaous. L’endroit porte bien son nom. Ferdaous signifie «petit paradis» et le gîte est un véritable petit havre de paix. Il est situé en retrait de la ville, dans la municipalité de El Mdou, en plein milieu de la campagne désertique. Il faut donc y accéder par voiture. L’endroit est fort charmant et confortable. Une plantation d’oliviers, de figuiers et d’abricotiers entoure le domaine et la cour arrière contient une piscine. Un lieu idéal pour se rafraîchir et se détendre après une journée au soleil. De plus, le couple de propriétaire est des plus accueillants.

Dar El Ferdaous

Les montagnes et les ksour

Le sud tunisien offre des paysages magnifiques. La chaîne de montagnes de djebel Dahar sépare le vaste Sahara des zones côtières. Un parcours à travers ces collines vaut le détour. La vue depuis les routes sinueuses qui zigzaguent dans les vallées est splendide et on y trouve de nombreux petits villages ici et là. Vous pourrez également explorer les anciens villages fortifiés qu’habitaient jadis les communautés berbères de l’Afrique du Nord. En effet, on peut découvrir ces ksour (ksar au singulier) à plusieurs endroits dans le sud tunisien.

Le village de Toujane

Le Ksar de Ben Zelten

Le village de Beni Zelten

Matmata

Le village de Matmata

Un endroit à découvrir dans les montagnes du sud tunisien est le village de Matmata (à ne pas confondre avec le village de Matmata-Nouvelle). Le village, situé 40 kilomètres au sud-est de Gabès, compte moins de 2000 habitants, mais constitue une importante destination touristique du secteur. Il est connu pour les habitations troglodytes qu’on y trouve, creusées dans le sol des collines et qui servent encore de logis à certaines familles locales. On trouve aussi dans ce village l’hôtel Sidi Driss, bien connu pour avoir servi de lieu de tournage pour le premier film de la saga Star Wars, en 1976. En effet, l’établissement a été choisi pour être le décor de la maison de l’oncle et la tante du héros Luke Skywalker. Si vous êtes des amateurs de la série, sachez que de nombreux endroits du sud de la Tunisie ont accueilli les tournages du film. Il est bien sûr possible de louer une chambre et de séjourner à l’hôtel.

Vue sur une habitation troglodyte de Matmata

Vue sur une habitation troglodyte de Matmata

L’Hôtel Sidi Driss

Douz

Une autre destination touristique à voir est Douz. La ville se trouve dans le gouvernorat de Kébili et est connue pour son oasis qui permet la culture de dattes. Longeant le désert, c’est un endroit idéal si vous voulez voir les dunes de sable du Sahara. Découvrir cette mer de sable est une expérience déstabilisante qui vaut la peine. Le spectacle des dunes de sable qui se prolongent à perte de vue jusqu’à l’horizon est impressionnant. La ville accueille d’ailleurs chaque année le Festival international du Sahara en décembre. Plusieurs activités sont offertes en tout temps aux touristes au café Douar Selma qui se tient près de l’arche qui mène sur l’espace dédié au festival. Il est possible d’y faire une promenade dans les dunes à dos de cheval, de dromadaire ou en véhicule tout-terrain. Vous pouvez même survoler un instant les dunes en deltaplane. Personnellement, mon copain et moi avons opté pour une balade au rythme des dromadaires, une manière de voyager bien plus confortable que je ne l’avais d’abord cru.

Bon voyage!

À lire également sur Nomade Magazine :