L’avion a atterri aux petites heures du matin. Nous faisons la file pour nous enregistrer à la douane à notre arrivée. Les rayons de soleil qui commencent à traverser les fenêtres de l’aéroport sont d’un orange vif. Une lumière chaude qu’on ne peut certainement pas retrouver en Amérique du Nord en avril. Avec cela, il n’y a pas de doute. Je suis bel et bien en Afrique du Nord. Plus précisément, je suis en Tunisie, pays du jasmin.

La Tunisie est une destination touristique idéale. Elle figurait d’ailleurs dans le palmarès des 20 destinations touristiques de l’année 2019 du journal Le Monde. Qui plus est, le contexte économique actuel permet d’y voyager sans trop dépenser de manière exagérée. Ancienne colonie française, il y est aussi assez facile de s’exprimer dans la langue de Molière, ce qui s’avère bien pratique pour discuter avec les gens sur place, mais essentiel quand on a besoin de conseils ou d’indications pour trouver son chemin. L’affichage y est généralement bilingue (français et arabe). Et, heureusement pour les amateurs de voyage québécois, la compagnie aérienne Tunisair offre maintenant un vol direct vers Tunis depuis Montréal. Un séjour de quelques jours dans cette ville mouvementée et ses environs vous permettra de découvrir ses petits trésors.

L’avenue Bourguiba et ses alentours

Le centre-ville, particulièrement le secteur autour de l’avenue Habib Bourguiba, constituera fort probablement l’un des points centraux de vos allées et venues à travers Tunis durant votre séjour. Cette artère et les alentours constituent un pôle important de la ville puisque de nombreux commerces, cafés, restaurants et hôtels sont situés dans ce secteur. C’est un bon endroit pour prendre un moment de pause en dégustant un café ou sur une des terrasses ensoleillées, en fumant un peu la shisha dans un salon de thé ou en prenant un verre dans les bars de ses hôtels. De plus, l’avenue est près des stations de tramways ou encore de la gare de Tunis.

Les rues du centre-ville sont un endroit parfait pour s’initier à la pratique d’un art indispensable à maîtriser lors d’un séjour à Tunis : savoir se faufiler à travers la circulation chaotique de la ville.

La médina de Tunis

Déclaré site du patrimoine mondial de l’Unesco en 1979, la médina de Tunis est l’une des attractions touristiques les plus importantes de la ville. L’une de ses entrées se trouve au bout de l’avenue Bourguiba. Ce quartier est un véritable labyrinthe formé de petites ruelles étroites qui circulent dans tous les sens. Vous y trouverez de nombreux souks, des cafés, des boutiques de produits artisanaux, des terrasses et des mosquées. Vous pouvez même visiter les riches palais de la Médina. Quelques établissements permettent l’accès à leur toit ce qui offre aux touristes une vue spectaculaire sur la vieille ville. Je vous conseille néanmoins de cibler les attractions que vous voulez y voir avant de vous aventurer dans ce secteur de la ville, car il est facile de se perdre dans ce coin. De plus, armez-vous de patience, puisque les marchands feront tout pour que vous repartiez de là avec quelques-uns des articles qu’ils vendent!

La porte de France (Médina de Tunis)

Le parfumeur

Une ruelle de la médina

Ruelle de la médina

Vue sur la Mosquée Zitouna et les toits de la médina

Vue depuis le toit d’un marchand de tapis de la médina

Le musée de Bardo

Le musée national de Bardo est une attraction incontournable pour les amateurs d’histoire et d’archéologie. Le musée présente la longue et riche histoire du pays avec sa large collection d’objets archéologiques, de statues, de mosaïques et de pièces architecturales qui témoignent des nombreuses civilisations qui ont vécu sur le territoire tunisien. La circulation de Tunis étant fort chaotique, il peut être difficile de se rendre au musée, situé loin des autres quartiers touristiques.

Le parc du Belvédère

Situé au nord du centre-ville de Tunis, le parc du Belvédère est l’un des plus grands parcs de la ville. L’endroit contient quelques sentiers. Pour les amis des animaux, on y trouve également un large parc zoologique accessible pour seulement quelques dinars.

La Koubba (Parc du Belvédère)

Carthage et Sidi Bou Saïd

Personnellement, j’ai trouvé que les plus beaux secteurs de Tunis se trouvaient en banlieue. Pour fuir un peu le tumulte de la ville et voyager dans le temps, rendez-vous dans les quartiers de Carthage et de Sidi Bou Saïd. Il suffit de prendre le train sur la ligne ferroviaire TGM (Tunis-Goulette-Marsa). Les billets sont disponibles pour seulement quelques dinars.

Sidi Bou Saïd donne l’impression d’entrer dans l’une des plus belles cartes postales. Le site est positionné sur une colline qui donne sur le golfe de Tunis. Un petit escalier permet de descendre vers la plage en bas de la falaise. Avec ses bâtiments peints de blanc et de bleu et sa vue sur les eaux turquoise de la mer Méditerranée, l’endroit est d’un charme fou.

À distance de marche de là, Carthage est un quartier abritant plusieurs sites archéologiques célèbres de Tunis. Vous pourrez voir là les vestiges des civilisations antiques qui y ont jadis vécu comme les ruines des villas romaines, les fondations des bains thermiques d’Antonin ou les restes du quartier punique et de l’ancien port punique.

Les Thermes d’Antonin

Ruines du quartier punique de Brysa

Le quartier de La Goulette

Bien qu’il est possible de trouver des restaurants aux repas copieux un peu partout, je vous suggère d’aller goûter les poissons dans le quartier de La Goulette près du port de la ville. Délaissez un instant les restaurants chics que l’on trouve sur le bord de la plage et les zones plus touristiques pour vous installer sur la place d’un restaurant dans les ruelles au centre du quartier de La Goulette. Vous pourrez choisir vous-même le poisson fraîchement pêché que l’on vous cuisinera.

La plage

Située sur la côte de la mer Méditerranée, la Tunisie compte bien entendu son lot de plage. L’une des plages les plus intéressantes dans la région est probablement celle de La Marsa. Comme elle est située à proximité de Sidi Bou Saïd et qu’elle est aisément accessible avec la ligne de train TGM, opter pour cette plage est sûrement un choix pratique.

À lire également sur Nomade Magazine :