De juin à août, l’hiver bat son plein en Nouvelle-Zélande. Bien que les températures dans les villes principales ne vont guère sous la barre des 0ºC, des conditions hivernales extrêmes peuvent être rencontrées dans les régions montagneuses du pays. C’est le cas du Tongariro National Park où se trouve la randonnée la plus populaire du pays : le Tongariro Alpine Crossing. Ne soyez pas ce touriste qui s’aventure en hiver sans préparation dans cette randonnée et lisez bien cet article pour en savoir davantage sur mes conseils pour une randonnée sécuritaire.

Début juin : Il ne nous restait que trois semaines à notre périple de sept mois en Nouvelle-Zélande. L’hiver s’installait tranquillement et nous avions hâte de retrouver les températures chaudes de l’été québécois. Mais, il nous restait une marque à faire sur notre bucket list : le Tongariro Alpine Crossing. Nous en sommes venus à l’évidence que nous allions devoir faire le sentier dans les conditions hivernales qui s’installent dans le parc national de Tongariro du début mai à la fin novembre. Suite à cette expérience, je vous présente quelques points de sécurité si vous voulez vous aventurer dans cette célèbre randonnée en hiver ainsi que de magnifiques photos.

Le Tongariro Alpine Crossing en hiver

1. Mise en garde ⚠️

Même si vous avez déjà fait des randonnées hivernales au Québec, cela ne vous donne pas un passe-droit pour éviter les nombreux avertissements sur le Tongariro Alpine Crossing en hiver. Consultez le site web du Departement Of Conservation (DOC) pour connaître toutes les règles de sécurité pour faire la randonnée en hiver, telles que l’équipement nécessaire, les risques d’avalanches et la météo. Ne négligez aucune d’entre elles.

Un panneau d’avertissement au début du sentier

2. La météo ☀️

Peu importe la saison où vous ferez la randonnée du Tongario Alpine Crossing, vous devez vous attendre à une météo quatre saisons dans la même journée : pluie, vent, neige, températures sous le 0ºC, etc. En hiver, même s’il fait 10ºC dans la ville de Taupo, il peut en faire 0ºC au parc national de Tongariro et -10ºC au point le plus haut de la randonnée (Red Crater). Pour choisir la journée parfaite, nous consultions régulièrement les prévisions météorologiques en montagne au Red Crater fournies par MetService dans le but de trouver la journée avec la plus grande chance d’avoir une météo clémente. Nous avons dû attendre plus de 10 jours avant de trouver une journée «acceptable» pour faire la randonnée.

Les prévisions météo le jour de notre randonnée

Même avec de bonnes prévisions, la météo peut changer rapidement en cours de randonnée. Le cas échéant, n’hésitez pas à rebrousser chemin et tenter votre chance un autre jour.

3. Équipement ⛏

Bottes, manteau d’hiver, crampons, casque, piolet, etc. Si ces mots ne vous disent rien, peut-être que vous devriez songer à engager un guide pour faire la randonnée. En hiver, le sentier est recouvert de neige et de glace, ce qui peut rapidement devenir dangereux sur certaines sections de la randonnée. Le guide vous permettra de faire la randonnée peu importe les conditions du sentier et vous montrera comment bien utiliser l’équipement. De plus, celui-ci sera là pour vous aider à faire face aux divers changements de météo qui peuvent survenir en hiver.

Voici quelques compagnies proposant de faire la randonnée en hiver avec guide :

Un groupe qui fait la randonnée avec un guide

En hiver, le temps d’ensoleillement est moindre qu’en été (seulement 9 heures par jour). Ainsi, vous devrez partir tôt le matin pour avoir le temps de faire la randonnée complète de 19.4 km, dont le temps de marche sera plus long en hiver qu’en été. Nous avons vu des gens partir vers 14h pour faire le sentier et nous nous sommes croisé les doigts pour que ces gens n’essaient pas de faire la randonnée au complet. En conditions hivernales, utiliser une lampe frontale pour compléter la randonnée après le coucher du soleil serait une idée suicidaire étant donné la glace présente sur le sentier.

4. La récompense 🏆

La randonnée de Tongariro Alpine Crossing est l’une des plus belles que j’ai faites dans ma vie. En hiver, les vues sont bien différentes qu’en été, mais elles n’en sont pas moins splendides. De plus, beaucoup moins de gens visitent le sentier en hiver, ce qui le rend plus agréable à marcher. Voici quelques photos (en été puis en hiver) pour vous mettre l’eau à la bouche :

  • Le mont Ngauruhoe (ou le mont Doom du Seigneur des Anneaux)
  • La vue du Red Crater
  • Le Blue Lake

Pour terminer, je tiens à mentionner que je ne conseille à personne de faire cette randonnée seul et sans guide dans les conditions hivernales. Le danger du sentier est présent en été comme en hiver, mais celui-ci est grandement amplifié en hiver. Avec ces petits conseils de sécurité, je crois que vous êtes prêt à profiter en toute quiétude de la randonnée du Tongariro Alpine Crossing en hiver et à admirer ses magnifiques vues. Je remercie grandement Claudia Trudeau et Jessica Gallant pour leurs superbes photos de la randonnée en été!

À lire également sur Nomade Magazine :