Partir en voyage à l’étranger implique forcément que l’on doive s’adapter à la culture de l’autre à un certain niveau. Cette réalité importe particulièrement pour les couples de même sexe. En effet, voyager à deux à l’étranger n’est pas toujours facile lorsqu’on est gai ou lesbienne. Si l’homosexualité est un fait accepté dans plusieurs pays, il demeure qu’il y a encore de nombreuses régions du monde où elle n’est pas tolérée, voir même criminalisée.

Le simple fait de choisir une destination pour un couple peut ainsi s’avérer une tâche fort complexe. Selon la destination choisie, selon les lois et les mœurs de la région visitée, voyager en couple lorsqu’on est gai ou lesbienne peut impliquer de devoir retourner en quelque sorte dans le placard le temps du périple. La véritable nature de la relation entre les partenaires de voyage est alors camouflée et est présentée aux habitants du pays d’accueil comme une relation d’amitié. Parfois, il vaut mieux éviter de démontrer en public des signes d’affection pouvant éveiller les soupçons. Cela a un impact sur la dynamique de couple que les hétérosexuels n’ont pas à vivre. On ne peut partager et exprimer son émerveillement dans les bons moments ou ses inquiétudes lors des problèmes qui peuvent survenir lors du parcours avec son partenaire de la même manière qu’on le ferait dans un autre contexte. Les gestes d’intimité et de complicité doivent se faire plus discrètement. Louer une chambre d’hôtel pour deux peut aussi constituer un défi.

Les mœurs étant différentes d’une culture à l’autre, les rapports physiques entre individus et entre les personnes de même sexe peuvent varier d’un endroit à l’autre. Ce n’est pas parce que l’homosexualité est un tabou ou est interdit dans une région, que certains contacts physiques complices entre personnes ne sont pas tolérés. Les conceptions sur les comportements masculins considérés comme hétérosexuels ou homosexuels ne sont pas les mêmes partout. Par exemple, lors de notre voyage en Tunisie, mon copain et moi avons été surpris de voir comment certains jeunes hommes tunisiens pouvaient se tenir bras-dessus bras-dessous ou se tenir par la main de manière décomplexée dans les rues de Tunis. Des gestes qui là-bas sont sans doute des marques d’une grande amitié entre hommes pourraient ici être associés comme l’indice d’une relation bien plus intime. Pourtant l’homosexualité est interdite en Tunisie! Et jamais mon copain et moi n’aurions oser nous y promener bras-dessus bras-dessous comme le faisaient ces quelques jeunes hommes que nous avons remarqués.

Même voyager dans certains pays où l’homosexualité est légale et tolérée n’implique pas nécessairement que les couples de même sexe soient à l’aise de s’afficher en public lors de leur voyage là-bas. Cela peut même être le cas dans bien des régions ou des villes des États-Unis, pays dont la culture n’est pas si différente de la culture canadienne et où le mariage entre personnes de même sexe a été adopté en 2015. Avez-vous vu beaucoup de couples de même sexe s’afficher publiquement dans les lieux publics de New York, par exemple?

Des suggestions de destination

Néanmoins, si vous voyagez avec votre partenaire dans le nord-est des États-Unis, voici deux suggestions de destination où vous vous sentirez probablement plus à l’aise.

Le Stonewall Inn

New York est une destination à visiter au moins une fois dans sa vie. Si vous êtes gai ou lesbienne, le Stonewall Inn est une escale incontournable à visiter. Situé dans le Greenwich Village à Manhattan, ce bar est un symbole de la lutte de reconnaissance des droits des gais et lesbiennes, survenue à la fin des années 60 et dans les années 70. Un lieu charmant et riche d’histoire.

Le Stonewall Inn

Provincetown

Dans l’état du Massachusetts, Provincetown est une escale de choix pour les membres de la communauté LGBT. Située à la pointe de la péninsule de Cape Cod, cette petite ville qui héberge près de 3000 habitants permanents, peut parfois accueillir jusqu’à 60 000 personnes lors de la période estivale. C’est que la région est idéale pour un moment de détente avec ses longues plages donnant sur l’océan et ses nombreux terrains de camping. La ville de Provincetown est fort charmante avec ses petites rues commerciales, ses terrasses et ses restaurants. Un peu comme le sont certains quartiers gais dans les grandes villes nord-américaines, elle agit comme un havre pour les couples de même sexe qui peuvent démontrer leur amour publiquement en toute aisance.

Provincetown

À lire également sur Nomade Magazine :