Un seul mot me vient en tête; dépaysement! 

C’est ce que j’ai ressenti tout au long de mon voyage et je dois avouer que j’ai adoré ce sentiment. En voyageant autour du globe aujourd’hui, les fois où je me sens réellement dépaysée se font de plus en plus rares. Avec les masses de touristes et le fait que tout, ou presque, commence à devenir américanisé, j’ai de la difficulté à me sentir hors de ma zone de confort. Pourtant, ça s’est produit à Oman et j’ai été ravie de la situation! Le relief désertique, la culture, la diversité, la nourriture… tout était incroyable. 

Voici donc un article qui vous dira pourquoi vous devez mettre le Sultanat d’Oman sur votre liste!

La gentillesse du peuple

Pour briser immédiatement vos inquiétudes, je vous dis d’emblée qu’Oman est un pays très sécuritaire où vous pouvez voyager sans craintes. Le peuple est d’une gentillesse extrême et d’une générosité incroyable. Dans la culture arabe, il est tout à fait naturel d’aider son prochain car cela fait partie de leurs règles de vie. Ainsi, les gens vous offriront leur aide sans arrières pensées. Ne craignez donc pas de parler aux Omanais; ils ne vous demanderont rien en retour. 

Pour les femmes, soyez également sans crainte. Le peuple reste conservateur, mais très ouvert aux touristes et aux différences. Bien sûr, habillez-vous convenablement, considérant que vous êtes dans un pays musulman où la majorité des femmes portent le voile, et vous n’aurez pas de problème. Je me suis sentie très en sécurité et je n’ai jamais eu peur de me faire voler. Les gens sont majoritairement respectueux et honnêtes.

La diversité du paysage

En passant par les montagnes, la plage et les déserts, vous verrez des paysages diversifiés et tous aussi attrayants. Les mosquées et les forts font également partie intégrante du paysage! Fait intéressant : vous croiserez aussi beaucoup d’animaux dont des chèvres, des ânes, des gazelles des montagnes, etc. 

La plupart des gens voyagent au maximum deux semaines à Oman, mais je dirais que pour découvrir le pays sans trop se presser, il faut s’accorder trois semaines. Ainsi, vous aurez le temps de voir ce qui se trouve à l’extérieur de la région de Mascate et vous pourrez profiter d’une vision quelque peu différente du reste du pays. La campagne vaut le détour!

Il est obligatoire (à moins de prendre un chauffeur ou des tours organisés, mais là les prix explosent…) de louer un véhicule pour voyager à travers le pays. Même les villes principales ne se visitent pas en marchant; les villes sont trop étendues et mal adaptées pour les piétons. Ici, tout se fait en véhicule! Si vous avez un bon budget, je vous conseille de louer un 4X4 pour tout votre périple car certaines routes (dans les montagnes, le désert et certains wadis) ne sont pas accessibles en petit véhicule. 

Cependant, si vous avez un budget plus serré, il est possible de couper le voyage en deux et de louer pour la moitié de votre temps un petit véhicule. Une grande partie se visite bien ainsi et, pour le reste, vous finirez avec votre 4X4. 

(les transports en commun sont presque inexistants)

*Conseil: même s’il est cher et lourd, je vous conseille vivement de vous procurer le livre Oman Off-road. Il s’agit d’une bible pour les voyageurs en quête d’aventures!

Les wadis

Un wadi, c’est un mot utilisé dans certains pays arabes signifiant une vallée ou un ravin qui est majoritairement sec durant la saison sèche, mais qui se remplit d’eau lors de la saison des pluies. Certains wadis restent humides durant toutes les saisons et on peut s’y aventurer pour aller se baigner. Attention aux crues subites des eaux lorsqu’il pleut, cela peut être extrêmement dangereux! Il est donc recommandé de ne pas s’aventurer dans les wadis lorsque la température est incertaine et ne jamais camper dans ceux-ci (en tout temps!). 

Les wadis sont des attractions majeures pour les visiteurs et les locaux. Étant donné que les températures sont très chaudes durant le jour et que le soleil est constant, il est tout à fait normal que tout le monde se cherche un endroit agréable où aller se rafraîchir! 

À absolument mettre sur votre liste: 

  • Wadi Dayqah, là où se trouve le plus grand barrage du Sultanat d’Oman (maintenant nous ne pouvons plus nous baigner, mais la vue est superbe)

  • Sinkhole, qui n’est pas vraiment un wadi, mais plutôt un gros trou dans lequel on peut aller en plongée sous-marine, à la mer. Une merveille qui s’apparente à une cenote où vous pouvez vous baigner

  • Wadi Ash Shab, vous devez premièrement prendre un petit bateau, puis marcher environ 45 minutes dans un canyon majestueux et ainsi vous rendre à l’endroit où vous pouvez vous baigner. À ne pas manquer… marchez jusqu’au bout du chemin qui se trouve partiellement dans l’eau (je vous conseille de mettre des souliers/sandales pour marcher, car les petites roches peuvent être très désagréables). Ensuite, vous devez nager via un passage très étroit entre deux parois rocheuses jusque dans une grotte. Dans celle-ci, surprise! L’eau est ultra claire et il y a une chute! Un des plus beaux endroits que j’ai vus!
  • Wadi Bani Khalid, situé un peu au milieu de nulle part, mais qui vaut le détour. La plupart des gens prévoient d’y aller tôt le matin pour ensuite se diriger en début d’après-midi vers le désert (Wahiba Sands qui est absolument à découvrir! Une nuit dans un campement pour observer les étoiles et l’immensité du désert, ça n’a pas de prix…) où ils vont dormir. Je crois que la combinaison est parfaite, mais prévoyez assez de temps pour vos déplacements.
  • Little Snake Canyon et Snake Canyon, tous les deux se trouvent dans la région des montagnes, plus au nord. Vous les croiserez par la route 17 du livre Oman Off Road, soit le chemin pour le wadi Bani Awf. Intégrez cette visite durant les jours où vous prévoyez visiter la région des montagnes. 

Les eaux de la mer d’Arabie

À la tombée de la noirceur, alors que nous campions sur la plage en bordure de la mer (il est possible de camper gratuitement partout à travers le pays sauf à proximité des villes), nous avons vu les vagues se transformer en couleur verte fluorescente… Le plancton qui se trouvait dans l’eau était fluorescent et, lorsque les vagues frappaient le bord de la plage, celles-ci défilaient et nous offraient un spectacle unique.

Puis, quelques jours plus tard, nous sommes repassés par le même coin et nous sommes arrêtés pour observer la mer, mais durant le jour. Une tortue est apparue sur la plage! Quelle chance que de pouvoir l’observer ainsi sans avoir à payer et sans la déranger. De nombreuses tortues viennent pondre leurs oeufs sur la côte, alors soyez prudents et observez-les de loin s’il-vous-plaît. Saviez-vous que, si une tortue se sent dérangée lorsqu’elle pond, elle ne reviendra jamais à cet endroit? C’est à bien y penser avant de payer pour aller visiter un sanctuaire de tortues ou s’approcher trop d’elles pour vouloir les capturer en photo…

Tout cela pour vous dire que les eaux de la mer d’Arabie sont magnifiques et valent la peine d’être découvertes. Nous avons également tenté d’aller faire une sortie en mer près de Mascate (marina Al Rowdha) pour aller observer les dauphins, mais les vagues étaient trop puissantes et l’excursion a été annulée ce jour-là. Par contre, en d’autres temps plus chanceux, il est possible d’aller observer les dauphins et, durant une certaine période de l’année, vous pouvez aussi voir des requins-baleines!

Pour reprendre notre excursion manquée, nous avons fait une excursion différente (marina The Wave, aussi près de Mascate) et nous sommes allés visiter les Daymaniyats Islands. Je dois avouer que ce fut l’une des plus belles plongées en apnée que j’ai faites de ma vie!!

Nous avons vu plein de tortues de mer, également des serpents de mer, des requins à queue noire et une quantité phénoménale de coraux et de poissons colorés. 

Les montagnes

La région des montagnes se trouve plus au nord, à quelques heures de route de Mascate. Pour notre part, nous avons consacré notre temps dans la région de Jebel Shams et avons manqué de temps pour Jabal Al Akhdar. Si c’était à refaire, nous prendrions un peu plus de temps pour tout voir. 

Les montagnes sont énormes et la température est complètement différente. Les locaux voient moins de touristes et l’ambiance est plus authentique. Nous avons évidemment adoré le coin! Il s’agit d’un endroit parfait pour camper au bord des falaises et faire des randonnées avec des points de vue splendides! Ne manquez pas le trekking nommé balcony walk. Un trekking d’environ trois heures aller-retour. 

Dans cette partie du pays, vous passerez également devant de magnifiques villages et vous verrez aussi quelques plantations de palmiers. Le village de Misfat Al Abriyyin est un bel exemple! 

Vous devez observer partout à la fois pour ne pas manquer toute la beauté des paysages. Attention, certaines routes font l’objet de points de contrôle et ceux qui n’ont pas de 4X4 se verront l’accès refusé. Honnêtement, c’est justifié car les routes ne sont pas pavées et sont relativement dangereuses. Je dirais qu’il s’agit d’une région pour les aventuriers qui n’ont pas froid aux yeux! 

Vous l’aurez deviné, j’ai adoré mon voyage au Sultanat d’Oman!

Les points énumérés ci-dessus décrivent seulement quelques-uns des points forts du pays, mais il y a tellement à découvrir! 

Comme tout n’est pas seulement rose, je tiens à souligner que le coût de la vie est relativement élevé; ce qui ne convient pas nécessairement aux voyageurs à plus petit budget. Quoiqu’en faisant majoritairement du camping, il y a moyen d’y voyager pour moins cher. Puis, j’ai vu quelques voyageurs qui traversaient le pays à vélo. Alors, en ayant du temps et en combinant vélo-camping, il est possible d’économiser gros!

La surconsommation et le manque d’initiatives au niveau de la qualité pour l’environnement sont aussi des points faibles du pays selon moi.

Puis, comme il s’agit d’un pays musulman, il n’y a pas d’alcool. Nous avons trouvé qu’il manquait d’ambiance le soir et d’endroits où sortir, mais ce point est bien personnel à chacun…

Cependant, ces points un peu négatifs n’ont absolument pas affecté notre vision positive du pays et je continue de fortement vous le recommander!!!

Alors, à quand votre prochain voyage?

À lire également sur Nomade Magazine :