Et si on parlait de la crise de la trentaine? J’ai l’impression qu’on ne parle que de la fameuse crise de la quarantaine ou celle de la cinquantaine, mais qu’en est-il des jeunes adultes qui célèbrent leurs 30 ans?  Parce que oui, avoir 30 ans, c’est un choc. Je dois maintenant devenir une adulte, mais j’ai encore mon coeur d’enfant! On me demande parfois même encore mes cartes d’identité lorsque je vais au casino ou lorsque j’achète de l’alcool. Avoir 30 ans c’est, entre autres, se rendre compte qu’on a plus vraiment envie de sortir en boîte, mais qu’on préfère vivement les soupers entre amis. C’est aussi de moins boire d’alcool qu’avant et de se coucher plus tôt. Donc, en tant que backpacker, c’est de vouloir trouver une auberge plus calme et offrant un peu plus de confort parce que je préfère maintenant découvrir un pays durant la journée plutôt que la nuit.

Durant ma vingtaine, j’ai travaillé fort pour m’établir dans la vie, j’ai obtenu le métier que je voulais et qui avait un bon titre face à la société, j’ai fait plusieurs voyages et j’ai trippé en masse… À 30 ans, j’habite dans une belle maison, j’ai un conjoint que j’adore, nous avons 2 chats, j’ai des investissements avec mon frère, je voyage environ 3 fois par année tout en faisant des heures de temps supplémentaires pour me payer ces extras.

Avec l’automne qui est présentement à nos portes et qui me force à regarder au fond de moi-même, (suis-je la seule pour qui l’automne est une saison de changements et de profondes réflexions?) je me rends compte que je plafonne dans ma vie actuelle.

Quel sera le prochain projet?

Bien sûr, avoir des bébés car nous en voulons… mais j’aimerais les élever autrement; sans conventions nord-américaines. J’aimerais leur montrer que leur futur maman a su faire les choses autrement quand elle sentait que sa vie ne lui convenait plus. Je ne veux pas rester dans ce moule juste parce que je commence à me sentir un peu trop vieille pour repartir sur de nouvelles bases. Je veux des bébés, mais aussi de nouveaux projets et peut-être un changement de carrière? Est-ce que cela peut être possible que ma vie bâtie dans la vingtaine ne me convienne plus et que la trentaine me crie d’essayer de nouvelles choses, d’ouvrir mes horizons? Est-ce que les voyages que j’ai faits dans ma vingtaine m’ont inconsciemment poussée à chercher plus loin et à penser qu’un nouvel avenir serait possible? De nos jours, il n’est maintenant plus hors du commun d’avoir une, deux ou trois carrières au cours de sa vie… Serait-ce mon cas?

La vie passe tellement vite, j’ai le goût d’aller jouer dehors, de voyager, de faire du yoga, de bien manger et de créer une entreprise qui me ressemble!

La crise de la quarantaine, je veux bien… mais est-ce que la crise de la trentaine existe aussi?

Suis-la seule qui remet tout en question?

Toi, comment vis-tu avec l’arrivée de la trentaine dans ta vie?

À lire également sur Nomade Magazine :