Il y a un an, je me suis aventuré seul et sans guide dans une expérience complètement folle : effectuer la Salkantay Trek au Pérou pour rejoindre le Machu Picchu. J’ai par la suite publié un article pour guider ceux qui voudraient faire la même chose alors que peu d’information à ce sujet était disponible sur la toile. Depuis, j’ai reçu un nombre grandissant de questions/interrogations via les réseaux sociaux auxquelles je tenterai de répondre ici pour rendre votre expérience du Salkantay Trek des plus profitables qui soient.

Si tu es ici, c’est que tu souhaites voyager au Pérou et que le Machu Picchu te tente, mais un aller-retour n’est peut-être pas ce que tu souhaites. Tu es donc probablement quelqu’un qui aime le hiking (sinon tu vas trouver la randonnée très longue) et tu as soif d’aventures. Et bien, tu es au bon endroit car le Salkantay Trek est une expérience vraiment cool qui offrent de splendides vues. D’ailleurs, le Pérou est un endroit parfait pour la randonnée et il y a tant de choses à découvrir. Jette un coup d’oeil à cette vidéo si tu veux avoir un petit avant-goût!

Je vais tenter de te synthétiser ici le maximum de réponses à partir des questions que j’ai reçues pour que tu puisses avoir le maximum d’informations avant de t’y aventurer. Dis-toi cependant que, il y a un an, quand j’ai effectué la randonnée, il n’y avait que peu d’informations disponibles à ce sujet. J’ai donc grandement appris, mais je suis loin de tout savoir. Les informations qui suivent sont donc à titre indicatif à partir de ce que j’ai vécu et de ce que j’ai entendu sur place.

Lectures préliminaires

D’abord, voici le fameux article que j’ai écrit il y a à peu près un an pour effectuer sans guide le Salkantay Trek et visiter le célèbre Machu Picchu. Un bon point de départ serait donc de prendre connaissance des informations dans ce guide et de voir si ça vous tente toujours :

Le Salkantay Trek sans guide vers le Machu Picchu

Si vous n’êtes plus certain d’y aller sans guide, sachez qu’il y a d’autres options. Par exemple, vous pouvez effectuer la randonnée avec un guide, ce qui vous permettra d’avoir seulement la marche à faire (ou même à cheval si la marche est trop difficile). Le port des bagages est inclus de même que les repas. De plus, si vous êtes de nature un peu hypocondriaque, il peut être intéressant d’avoir un guide qui sera là pour vous aider si quelque chose arrive en montagne. Cependant, sachez que pour le service de randonnée guidée, il vous en coûtera environ 500$. Ma collègue Annie a d’ailleurs écrit un article fort intéressant sur le sujet:

Le Salkantay Trek avec guide vers le Machu Picchu

Finalement, si marcher plus de 15 kilomètres par jour n’est pas quelque chose qui vous intéresse, il est tout de même possible de visiter le Machu Picchu. Par exemple, vous pouvez effectuer la Inca Jungle Trail, un voyage de 3-4 jours qui vous mènera au Machu Picchu. Il est aussi possible d’y aller pour un voyage express de 2 jours au départ de Cusco. Il vous suffit de vous informer aux 1001 agences touristiques pour réserver un voyage et découvrir cette merveille du monde.

Hésitations. Je veux plus de détails.

Si vous n’êtes pas encore décidé à affronter le Salkantay Trek, vous trouverez dans la section suivante les interrogations que d’autres ont eu avant vous qui vous permettront de faire le bon choix.

Me conseillerais-tu la Salkantay Trek en solo ou avec un guide ?

Définitivement, si tes conditions physiques te le permettent, l’expérience sans guide est selon moi un incontournable. Il y a un avantage financier à le faire, mais aussi un plus grand sentiment de réussite à l’arrivée au Machu Picchu. L’expérience avec un guide est très bien aussi, mais c’est une pratique  encadrée et supervisée et, donc, l’expérience du trekking plus naturel est perdue.

Que penses-tu de la Inca Trail ?

L’Inca Trail est le réel Chemin des Incas. Ainsi, il est limité à 500 personnes par jour. C’est une autre alternative, mais celle-ci doit se faire avec guide obligatoirement. Cela étant dit, si tu veux vivre une expérience en autonomie, je ne te le conseille pas. De plus, j’ai entendu dire qu’il fallait réserver jusqu’à 6 mois à l’avance pour pouvoir la faire (avec guide). Il est peut-être possible que des agences de Cusco aient quelques places à offrir, mais attendez-vous à payer le prix ($$$).

Suis-je assez en forme pour le faire ?

Vous seul le savez et je ne peux vous aider pour cette question. Cela étant dit, si vous n’avez jamais fait de longue randonnée avant celle-ci avec le transport de vos bagages et de votre nourriture, il est peut-être plus sage de prendre un guide ou de vous entraîner avant de le faire. Personnellement, je n’avais effectué qu’une randonnée de la sorte avant le Salkantay Trek.

Quelle sera la distance à marcher par jour ?

Les distances varient un peu selon les journées (avec les plus longues journées au début du trek). De plus, les cartes regardées et les informations recueillies en ville varient selon les agences. En gros, il faudra prévoir entre 15 et 20 kilomètres de marche par jour. Il faut aussi prévoir que ces marches se font avec un certain dénivelé et une altitude assez élevée (voir la question suivante). Avec un rythme moyen de 2km/heure dans ces conditions, ce sera minimum entre 7,5 et 10 heures de marche à effectuer par jour! Notez que la version avec guide peut offrir des journées de marche écourtées selon les agences.

Quelle est l’altitude maximale atteinte lors du trek ?

Le point culminant de la randonnée atteint 4600 mètres au dessus du niveau de la mer. La randonnée débute dans les 3000 mètres, constitue une montée constante du premier jour jusqu’à la moitié du deuxième jour, puis une descente jusqu’au quatrième jour. La dernière ascension se fera lors de la visite du Machu Picchu qui atteindra 3060 mètres si la montagne Montaña Picchu est visitée.

Je le fais mais j’ai quelques questions…

Quoi faire pour bien gérer l’altitude élevée ?

Les trucs de base comme bien s’hydrater, manger et dormir. De plus, vous pouvez mettre des feuilles de coca sur vos gencives (comme vous le feriez avec des snoozes), ce qui vous aidera à mieux aller. Vous pouvez jumeler le tout avec des bonbons ou des barres à base de coca et vous devriez mieux aller. C’est possible de sentir un manque d’oxygène et d’avoir de la difficulté à respirer, mais il suffit de ralentir le rythme et tout devrait bien aller (par exemple, prendre une pause tous les 25 pas lors des ascensions).

Est-ce difficile de trouver de l’eau durant le trek ?

Il y a de l’eau qui s’écoule à plusieurs endroits le long du trek. Il suffit de quelques pastilles de purification et vous aurez des stocks d’eau pour la journée. Personnellement, je n’ai jamais eu besoin d’un filtreur du type Lifestraw ou autre car l’eau qui s’écoulait était de bonne qualité. Les pastilles faisaient amplement le travail.

Qu’est-ce que je pourrai me procurer dans les campements ?

De l’eau, des boissons (parfois de la bière) et quelques collations du genre chocolat, mais il ne s’agit pas d’une épicerie. Vous devrez partir avec tout ce que vous aurez besoin en termes de nourriture pour 4 jours et je vous déconseille de compter sur les campements pour faire du ravitaillement.

Dois-je acheter mes billets à l’avance pour l’entrée au Machu Picchu ?

Nullement. Je les ai achetés au jour 4 lorsque je suis arrivé à Aguas Caliente et j’ai pu me procurer des billets pour l’entrée au Machu Picchu et à la Montaña Picchu pour le lendemain. Cela dit, une seconde montagne doit être réservée à l’avance si vous voulez la gravir (Huayna Picchu). Cependant, le point de vue qu’offre Montaña Picchu est vraiment bien et ne nécessite pas de réservation à l’avance, ce qui est beaucoup moins contraignant que d’avoir à faire une réservation à l’avance.

Est-ce qu’il y a un endroit à Cusco où je pourrai laisser des choses ?

Demandez à votre auberge de jeunesse ! La mienne a pu garder quelques trucs sans trop de valeur dans leur locker « sécurisé » que j’ai pu récupérer à mon retour en ville. C’est donc à tenter, en plus qu’ils me l’ont fait gratuitement (j’avais partagé avec le personnel une soupe que j’avais cuisinée, donc ils m’aimaient bien). Sinon, il est sûrement possible de louer un locker à Cusco si vous avez des objets de plus grande valeur, je n’en doute pas.

Quel serait le meilleur moment pour y aller ?

Je n’ai pas vraiment de réponse à cette question. Un bon truc est de regarder les températures et les précipitations à Cusco, et de trouver un moment entre la saison des pluies et celle de la sécheresse pour éviter qu’il y ait trop de touristes. Personnellement, je recommanderais avril-mai ou septembre-octobre puisqu’il y a généralement plus de touristes durant l’été (juin, juillet, août) et qu’il y aura une météo assez clémente pour faire le trek. Voir le tableau ci-dessous pour les températures et précipitations moyennes à Cusco:

Quelles sont les dépenses à prévoir ?

Il faudra prévoir environ 150$ pour effectuer le trek au complet en autonomie, ce qui inclut toutes les dépenses aller-retour de Cusco (nourriture, hébergements, entrées et transport compris). En juin 2017, le voyage m’avait coûté environ 130$ tout inclus. C’est beaucoup moins que les 500$ pour la randonnée avec guide. Voici une liste exhaustive des coûts pour ce trek de 5 jours:

  • Nourriture pour 4-5 jours (environ 40$)
  • Transport de Cusco vers Arcoplate (15 soles; 6$)
  • Droit d’accès au Salkantay Trek (10 soles; 4$)
  • Camping nuit #1, #2, #3 (10 soles/nuit; 12$)
  • Auberge jeunesse à Aguas Calliente (déjeuner inclus) (35 soles; 14$)
  • Entrée au Machu Picchu et à la Montaña Picchu (~100 soles avec rabais étudiant; 40$)
  • Retour d’Hydroelectrica à Cusco (35 soles; 14$)

Finalement, est-ce que ça vaut le coup ?

TOTALEMENT! Avec ou sans guide, c’est quelque chose à faire dans sa vie, assurément. Vous aurez des vues magnifiques tout au long du trek comme en témoignent les photos qui suivent:

Voilà, maintenant que j’ai répondu à la majorité de vos questions, j’espère que vous êtes prêt à affronter le Salkantay Trek ! N’hésitez pas à commenter l’article avec d’autres questions ou informations complémentaires et surtout bonne randonnée!

• • •

À lire également au sujet du Pérou :