Comment découvrir le Machu Picchu avec un petit budget?

Se rendre jusqu’au Machu Picchu, c’est vivre une expérience assez particulière. Pour ma part, c’était complètement différent de ce à quoi je m’attendais. Oui, j’avais une idée préconçue… et j’avais justement peur de n’y retrouver que cette image fixe que l’on voit si souvent sur Internet et dans les revues de voyage. Mais c’était plus que ça…

Le Machu Picchu, c’est s’introduire dans le passé du peuple Inca, c’est des légendes anciennes qui font sourire le cœur et c’est surtout un lever du jour tout simplement unique.

Je vous recommande tellement de monter jusqu’au sommet à l’aube. C’est tellement satisfaisant de voir les couleurs du jour s’accentuer de marche en marche. Et une fois dans la cité, au moment où vous verrez les rayons du soleil se frayer un chemin à travers les montagnes, votre essoufflement sera bien loin dans vos pensées. Je ne vous en dis pas plus, pour ne pas vous enlever les surprises irremplaçables que cet endroit spécial a à vous offrir.

Comment se rendre au Machu Picchu?

À partir de Cusco, vous pouvez prendre le train, le bus ou des collectivos pour vous rendre à Aguas Calientes, le petit village très charmant qui se trouve tout juste en dessous du Machu Picchu. Le tout peut se faire en deux jours, mais vous pouvez également allonger votre séjour et en profiter pour visiter la Vallée Sacrée et les villages typiques qui croiseront votre route. Je vous préviens, y aller en train, c’est excessivement cher!

Si vous avez envie de vivre l’expérience à fond, je vous conseille fortement de choisir une excursion de plusieurs jours pour vous rendre au Machu Picchu! À Cusco, il y a plein d’agences qui vous proposeront des tours organisés, dont le célèbre Chemin de l’Inca. Bien que l’expérience doit être absolument inoubliable, ce trek est super dispendieux…

Voilà pourquoi j’ai choisi l’Inca Jungle Trail, une excursion de 3 ou 4 jours qui vous coûtera seulement 200$ CAD. Si vous choisissez l’excursion de 3 jours, vous manquerez le jour 2 que je vous décris ici-bas. Sincèrement, choisissez l’excursion de 4 jours, parce que la deuxième journée, c’est la meilleure (après le Machu Picchu bien-sûr)!!

Capture d’écran 2017-12-03 à 20.06.13

Inca Jungle Trail

Jour 1 – Cusco à Santa Maria

  • Départ de Cusco vers 7h
  • Pause-déjeuner dans un commerce (pas inclus)
  • Descente à vélo sur une route avec une vue sur les montagnes (la route est en pente alors c’est super facile et on n’a presque pas à pédaler)
  • Dîner à Santa Maria (le dîner est assez tard, vers 15h, alors je vous conseille d’apporter des grignotines)
  • Rafting (normalement pas inclus, mais moi ça l’air que c’était inclus dans mon prix alors que j’avais payé le même prix que les autres… Ça se prend bien!)
  • Souper à Santa Maria

Jour 2 – Santa Maria à Santa Teresa

  • Déjeuner à 6h30
  • Randonnée de 7-8h dans la jungle, avec un arrêt bien spécial dans une maison de singes où je me suis fait un petit ami coati trop mignon et où on a dégusté du cacao et de la Inka Tequila (il y avait vraiment un serpent dans la bouteille… ayayaye)
  • Le dîner dans la jungle est inclus
  • Bains thermaux à la fin de la journée (pas inclus – 10 soles)
  • Petit trajet de bus vers Santa Teresa (pas inclus – 5 soles – mais si vous avez une lampe frontale, vous pouvez décider de marcher, c’est maximum 30 minutes)
  • Souper et fiesta à Santa Teresa

Capture d’écran 2017-11-24 à 21.58.15

Jour 3 – Santa Teresa à Aguas Calientes

  • Déjeuner à Santa Teresa
  • Tyroliennes et pont suspendu
  • Bus en direction de Hidroelectrica où l’on va dîner
  • 2h30 de marche sur le bord du chemin de fer en direction de Aguas Calientes
  • Souper dans un restaurant à Aguas Calientes (les guides vous donneront votre billet d’accès pour le Machu Picchu et un petit snack pour le déjeuner du lendemain)

Jour 4 – Machu Picchu et retour à Cusco

  • Départ de l’hôtel à 4h pour se rendre au pont qui donne accès au Machu Picchu (ceux qui veulent monter le MP à pied doivent obligatoirement passer par le pont, sinon vous pouvez toujours prendre le bus, qui n’est pas inclus)
  • Nous arrivons au pont à 4h30 et il y a déjà quelques personnes en file
  • Le pont ouvre à 5h et la montée commence (c’est environ 1h pour monter jusqu’en haut, et ce n’est que des marches et des marches, mais ça passe très vite!)
  • Visite du MP avec un guide suivie d’une visite libre
  • Le dîner n’est pas inclus (vous pourrez vous acheter quelque chose à Aguas Calientes la veille, ou attendre de dîner à Hidroelectrica)
  • Descente du MP et retour à Hidroelectrica
  • Retour à Cusco (à partir du MP, vous pouvez choisir de retourner à Cusco en train pour que ce soit plus rapide, mais cela n’est pas inclus)
  • Arrêt dans un commerce pour le souper (pas inclus)
  • Arrivée à Cusco tard en soirée

Capture d’écran 2017-12-03 à 20.05.16

NOTEZ BIEN! En fait, vous serez en autonomie la dernière journée. Le jour 3 au soir, les guides vous donneront rendez-vous à Hidroelectrica le lendemain à 14h30. Donc, vers 11h, vous devez redescendre le MP et retourner à Hidroelectrica en marchant sur le bord du chemin de fer. C’est à partir de là que c’est devenu chaotique. Les guides ne nous avaient pas vraiment expliqué comment ça allait se passer. Nous pensions tous qu’ils allaient être là, à Hidroelectrica, à 14h30… mais non! Sur place, il y avait des centaines de randonneurs et plein de mini-bus. Les conducteurs criaient des noms qu’ils avaient sur leur liste pour ramener ces gens-là à Cusco. C’était vraiment la galère! Bref, je vous conseille vraiment de vous renseigner auprès de vos guides sur le déroulement pour retourner à Cusco à partir d’Hidroelectrica.

À part ce moment de désorganisation totale, l’Inca Jungle Trail est une superbe alternative pour visiter le Machu Picchu sans se ruiner! C’est également une belle occasion pour rencontrer des gens de partout à travers le monde! Je dois vous dire que les moments, au repas, où toute l’équipe s’exclamait, riait et essayait de se comprendre en baragouinant dans différentes langues.. j’en souris encore!

Δ

À lire également sur Nomade Magazine au sujet du Pérou :