Si vous n’avez pas lu la première partie de cet article, allez-y en cliquant ici.

Voici ma fameuse liste d’activités gratuites en Nouvelle-Zélande, testées et approuvées, pour faire de votre road trip à petit budget une réussite.

Avant d’enchaîner avec la liste, sachez que deux applications mobiles seront vos meilleures alliées pendant ce road trip. Tout d’abord, Maps.me : une application qui permet de télécharger des cartes routières et d’ensuite vous en servir comme GPS hors-connexion Wi-Fi. Les cartes sont très bien détaillées et recensent la majorité des lieux importants. C’est très efficace et vous devriez d’ailleurs vous en servir lors de tous vos voyages. Maps.me est aussi utile pour vos déplacements à pied ou en vélo; vous y trouverez donc également la majorité des sentiers de randonnée. La seconde application, c’est Campermate. Cette dernière peut être utilisée en Nouvelle-Zélande et en Australie. Elle répertorie tous les sites de camping pour véhicule de type camper van, ainsi que les toilettes publiques, les stations-service et autres points utiles lors d’un road trip.

Maintenant, passons aux choses sérieuses, les activités gratuites!

Auckland

J’ai beaucoup aimé cette métropole propre, vivante et animée. Malheureusement, les activités y sont plutôt coûteuses : SkyTower, Auckland Bridge Bungy & Climb, croisières… En sortant juste un peu de la concentration urbaine, on retrouve des bijoux de la nature qui sont totalement gratuits.

Mount Eden et Mount Wellington sont deux incontournables. Il s’agit de deux des volcans endormis sur lesquels siège la zone urbaine. Une petite ascension facile et rapide vous permet d’accéder aux sommet de ces deux montagnes, d’où vous aurez une splendide vue panoramique sur la ville.

Cornwall Park, c’est un peu comme le Central Park d’Auckland. Sur ses 670 acres, on y retrouve des sites du patrimoine vieux de plusieurs siècles, des kilomètres de sentiers pédestres, plein de moutons (yay!), des terrains de jeux et de pique-nique, puis One Tree Hill, un autre volcan éteint.

Pour ce qui est de l’hébergement, il n’y a pas vraiment de site aménagé pour les camper van (du moins, rien de gratuit ou peu dispendieux), alors je vous suggère plutôt les auberges de jeunesse. Vous trouverez des lits en dortoir à partir de 25$/nuit. Par expérience, je vous conseille toutefois de prévoir un budget un peu plus élevé et d’aller dormir au Attic Backpackers. Située en plein centre-ville, elle a tout pour être la parfaite auberge du voyageur. Pendant ce temps, vous n’aurez pas besoin de payer pour la location d’un véhicule; déplacez-vous plutôt à pied ou en autobus.

Rotorua

Cette zone touristique est reconnue pour la culture maori. Malheureusement pour les voyageurs à petit budget, les grands sites proposant visites guidées, repas traditionnels et spectacles chargent assez cher pour l’entrée.

Le village d’Ohinemutu, situé au bord du lac Rotorua, est un vrai village maori dans lequel vous pouvez vous promener sans frais. Il est aussi possible de payer pour une visite avec un guide local.

Kuirau Park, quant à lui, est un lieu magnifique à visiter afin d’être témoin de phénomènes géothermiques.

The Redwoods est l’endroit idéal pour remplir vos poumons d’air pur. Vous aurez accès à plusieurs kilomètres de sentiers dans la forêt de Whakarewarewa, pour des randonnées allant de 30 minutes jusqu’à 8 heures. Il y a aussi un parcours de passerelles suspendues dans les séquoias qu’il est possible de faire pour la somme de 25$NZ/personne.

Concernant l’hébergement, il y a un car park gratuit au bord du lac Rotorua (retrouvez-le facilement sur Campermate) où vous aurez accès à des toilettes 24h/24. Si votre appareil est efficace, vous réussirez même à vous connecter sans mot de passe au Wi-Fi du restaurant Terrace Kitchen depuis ce stationnement.

Taupo

En prenant la route entre Rotorua et Taupo, vous avez un premier arrêt à faire absolument. Vous vous êtes déjà imaginé vous baigner dans une rivière d’eau chaude, au pied d’une chute? À Kerosene Creek, un lieu encore un peu  »secret », c’est possible.

Huka Falls sont de très belles chutes qui impressionnent de par le grand débit d’eau qui passe dans un étroit passage, créant un courant très puissant.

Huka Honey Hive se situe tout près des chutes et vaut un petit détour. Il s’agit d’une organisation qui fait la promotion des miels de la Nouvelle-Zélande en mettant à l’avant-plan le développement durable et la santé des abeilles. Vous pourrez y déguster des dizaines de délicieux miels et même de l’alcool à base de ce produit, tout à fait gratuitement. Gardez-vous un petit budget souvenirs pour cette visite.

Bonus: Vous en avez marre de manger des pâtes et des mélanges de noix dans votre van? Allez manger un fish & chips fraîchement fait avec amour chez The Fish Box. Beau, bon et pas cher!

Tongariro Alpine Crossing

Cette randonnée est probablement la plus populaire de Nouvelle-Zélande. Il y a donc beaucoup de touristes qui font cette traversée de 18 kilomètres chaque jour, surtout en haute saison, mais elle est gratuite et vraiment magnifique. Elle n’est pas facile, mais est tout de même assez accessible. Prévoyez cependant un budget pour la navette qui vous amènera le matin au point A, et qui vous reprendra en après-midi, au point B. Je vous suggère Cross Roads (trouvez-le sur Campermate) : stationnement pour votre camper à 20$/nuit et navette à 35$/personne.

Tongariro Alpine Crossing

Tongariro Alpine Crossing

Coromandel Peninsula

Cette région de l’île du Nord fut l’une de mes préférées, parce que simplement s’y promener, c’est enchanteur ; les villages côtiers pittoresques, les routes transversales en pleine forêt, les nombreuses opportunités de randonnées pédestres gratuites.

Hot Water Beach demeure l’activité que j’ai préféré dans la péninsule. Vous y creuserez votre propre bain d’eau chaude, sur la plage, à marée basse. L’eau est naturellement chauffée grâce à une roche volcanique. Je vous jure que même s’il y a plein de gens autour de vous, dans votre spa naturel, c’est comme si vous étiez seul au monde!

Cathedral Cove Walk, c’est une jolie petite plage atteignable par une courte balade agréable. À destination, vous y trouverez une grande arche naturelle façonnée dans les rochers.

Coromandel Town est un village absolument charmant où je vous suggère de passer une nuit. Il y a un stationnement pour camper van, plus stricte, mais si vous êtes respectueux, vous ne devriez pas avoir de problèmes même si votre véhicule n’est pas autonome. Sachez que les toilettes sont fermées la nuit. Vous aurez accès à du Wi-Fi gratuitement devant la Banque BNZ.

Piha Beach

Mon coup de coeur néo-zélandais en raison de la splendeur des paysages que l’ont peut y observer. La plage en elle-même, avec son sable presque noir, Piha Rock, Mercer Bay Loop Walk, qui permet de voir l’océan Pacifique embrasser les falaises de Piha (départ au bout de Log Race Road; trouvez le sentier sur Maps.me) et la petite randonnée en forêt jusqu’à la chute Kitekite. Ce sont tous ces éléments qui m’ont fait tomber en amour avec Piha.

Il y a plusieurs possibilités d’overnight parking dans la région, comme au bord de la plage. Sinon, il y a aussi le Piha Domain, à 18$/personne/nuit, qui vous donnera accès à des toilettes, des douches, une cuisinette et du Wi-Fi. Pour Internet, vous pouvez aussi simplement aller prendre une bonne pâtisserie maison au Piha Cafe, un lieu adorable.

Piha Beach

Piha Beach

J’espère que mes suggestions vous aideront dans la planification de votre road trip à petit budget sur l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande. Bon voyage!

Δ

À lire également sur Nomade Magazine :