Delhi, la ville aux 24 millions d’habitants, n’est pas de tout repos, comme on s’en doute bien. Je m’attendais à un véritable choc culturel, aux odeurs désagréables, au métro bondé de monde, au trafic et aux klaxons. J’ai été servie! Toutefois, Delhi a su me surprendre grâce à ses habitants, sa cuisine de rue et ses oasis de paix. Le voyage a donc commencé par l’exploration de cette ville qui, dit-on, comptera dans les prochaines années près de 40 millions d’habitants. Difficile de s’imaginer de quoi auront l’air les rues, elles sont déjà pleines d’action !

Old_Delhi

Old Delhi

Les voyageurs sont parfois peu impressionnés par Delhi et cela peut se comprendre. Il y a beaucoup de monde, les rues sont extrêmement sales et les arnaques vous attendent à chaque coin de rue. Toutefois, il vaut la peine de s’y arrêter 2-3 jours, ne serait-ce que pour s’en faire son propre opinion. Nous pensions vraiment que Delhi serait la ville que nous aimerions le moins et ce ne fut vraiment pas le cas. En fonction du temps dont nous disposions, nous avons choisi de nous concentrer sur les quartiers de New Delhi et Old Delhi.

New Delhi

Si vous ne le saviez pas déjà, les Indiens sont fous du cricket. Si vous en avez la chance, achetez des billets pour un match et vous ne serez pas déçus. L’ambiance est complètement survoltée; c’est une belle expérience à vivre. Les supporteurs crient même lorsque l’équipe adverse marque des points, c’est pour dire à quel point ils sont fans !

Dans la même journée, il est également possible de visiter le Temple du Lotus et la tombe d’Humayun, deux très beaux monuments phares de la ville. D’abord, le Temple du Lotus est un endroit où sont célébrées toutes les religions. Il n’y a pas grand chose à voir ou à faire, mais c’est plutôt agréable d’être dans un espace vert et de profiter d’un peu de fraîcheur. La pollution et le smog sont si intenses, vous vous en remercierez ! D’autant plus que l’intérieur du temple est magnifique.

FullSizeRender_6

Temple du Lotus

La tombe de Humayun a été l’un de nos coups de cœur du voyage. Il y a un réel intérêt en Inde pour la conservation des monuments historiques et ça se remarque. Tout est très bien conservé et c’est magnifique. Ce bâtiment classé au patrimoine mondial de l’UNESCO est vraiment impressionnant. On retrouve également sur le site d’autres monuments, plus petits ceux-là, qui valent également le coup d’œil. Encore une fois, c’est une balade agréable durant laquelle il est possible de se poser à l’ombre.

Old Delhi

Avec notre auberge de jeunesse, une visite à pied du quartier Old Delhi était organisée et c’est de cette façon que nous avons découvert cet endroit où se cachent les délices culinaires de Delhi. En effet, plusieurs vendeurs de bouffe de rue se cachent dans les petites ruelles. Certains sont même de vraies célébrités locales ! Old Delhi est un quartier très pauvre et, surtout, très vieux. Ainsi, c’est probablement à cet endroit que le choc culturel se fait le plus ressentir. Je pense que de s’y aventurer en groupe est une bonne solution pour les plus craintifs. Cela nous a permis de goûter à des plats délicieux qu’on n’aurait jamais osé manger si nous avions été seuls. Au final, si vous êtes bien préparés, vous ne serez probablement pas malades à cause de la nourriture. Osez goûter aux nouveaux plats, même s’ils ont été préparés sur le sol d’une ruelle nauséabonde.

FullSizeRender_3

Old Delhi

À Old Delhi, le marché des épices vaut également le détour. Toutefois, prévoyez d’apporter quelque chose pour vous couvrir le nez et la bouche, car les émanations d’épices sont très, très fortes. N’hésitez pas à monter jusqu’en haut, il y a une plutôt belle vue du quartier s’il fait beau et que le smog n’est pas trop intense. Également, il y a plusieurs éleveurs de pigeons sur les toits à proximité. Si vous êtes dans un tour organisé, on vous emmènera fort probablement nourrir les petites bêtes pour la chance, ce qui est plutôt inusité.

Le vrai trésor caché de Old Delhi s’appelle Nitin. Si vous désirez suivre un cours de cuisine en Inde, c’est la meilleure personne pour vous apprendre les rudiments de la cuisine indienne. Nous avons cuisiné, discuté de tout et de rien et mangé pendant des heures. Nitin a le grand rêve de devenir le Jamie Oliver de l’Inde et nous sommes vraiment tombés sous le charme de cet homme inspirant. Je suggère fortement cette activité à tous les voyageurs désireux d’en apprendre plus sur la cuisine indienne, la culture et le mode de vie de ces gens exceptionnels. Nous avons rapporté avec nous bien plus que des recettes et nous garderons un souvenir impérissable de cet après-midi passé en sa compagnie. Ses cours de cuisine se trouvent facilement sur Internet, si vous êtes de passage dans la capitale et que ça vous intéresse.

IMG_6986

Une petite partie des plats que nous avons cuisinés avec Nitin

Trucs et astuces

  • Mis à part les quelques vaccins à prendre par précaution, je vous suggère d’acheter une bouteille de charbon activé avant le départ. Il fait des miracles sur les maux de ventre, communément appelé le Delhi Belly. Ça ne vous empêchera pas d’être malade, mais si vous ne l’êtes pas, les pilules vont grandement vous soulager.
  • Si vous prenez le métro depuis l’aéroport Indira-Ghandi, sachez que le premier métro que vous prendrez n’a rien à voir avec ce qui vous attend au changement de ligne. Soyez mentalement prêts à votre premier bain de foule indien !
  • Si vous partez avec votre téléphone intelligent, il est possible d’acheter une carte SIM à l’aéroport pour presque rien. Vous aurez des données à l’activation et la compagnie de télécommunication offre plein de forfaits spéciaux par messages textes. Nous avions 1gb de données par jour pour tout notre voyage. On peut dire que c’est de la triche d’avoir accès à Internet, mais ça nous a souvent grandement aidé, d’autant plus que le Wi-Fi dans les hôtels est souvent peu efficace. Google Maps sera votre meilleur ami, surtout dans les plus petites villes.

À lire également sur Nomade Magazine :