Il y a des sentiments qui nous prennent à la gorge et nous laissent sans voix. L'amour en fait partie, d'une certaine façon. Mais entre voyages, désordre émotionnel et découvertes, j'ai découvert que tomber amoureuse pouvait être beau et intense. Voici 7 façons de redécouvrir ce sentiment.

Petite, je fus bercée par le monde de Disney comme la plupart des filles de ma génération. Si aujourd’hui ces dessins animés mettent en avant des princesses plus autonomes et indépendantes, ce n’était pas le cas dans les années 90. Le début de ma vie fut rempli de « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Si, en grandissant, j’ai eu ma part de déception, l’amour fut la plus grande. Soyons honnêtes, quelle est la probabilité qu’un couple se forme et que 3 jours après ils se marient et soient indéfiniment heureux ? Vous avez dû tirer la même conclusion que moi, absolument aucune chance. Mais pourquoi nous vendait-on cela alors ? Pourquoi cela fait-il si mal en réalité, les amours de jeunesse ? Tant de questions sans réponse qui m’amenèrent à arrêter d’aimer ou fuir chaque situation où je pouvais tomber amoureuse. Étais-je effrayée ? Peut-être. Sûrement. Je ne sais pas.

Les voyages m’apprirent à […] tomber amoureux de la bonne façon.

Je partis donc à la découverte du monde avec cette idée en tête, que jamais je ne m’autoriserais à ressentir cette émotion incontrôlable me faisant perdre tous mes moyens. Si, à l’époque, je savais à quel point je me trompais, j’en aurais bien rigolé. Si j’appris quelque chose pendant mes voyages, c’est que « tomber amoureux » ne signifie pas toujours s’embarquer dans quelque chose de risqué. En allant plus loin même, il faut se laisser faire. Car voyager nous apprend à tomber amoureux de la bonne façon.

Voici comment il est possible de tomber amoureux en voyage selon moi…

Tomber amoureux d’un homme ou d’une femme

Je n’aurai pas été honnête en loupant cette étape. Bien sûr que vous tomberez amoureux, comme nous l’entendons dès notre plus jeune âge. En voyage, tomber amoureux d’un local, d’un expat, d’un voyageur, il n’y a rien de plus facile. Mais détrompez-vous, la relation intense et courte qui s’en dégagera ne sera que remplie des plus belles folies. Pas le temps au quotidien, pas le temps aux regrets, pas le temps de tout détruire. Juste le temps nécessaire pour profiter et aimer, tout en sachant que le voyage reprendra son cours bien assez rapidement. Voyager donne suffisamment de temps pour ne pas enfouir le flirt du début et passer de précieux moments avec votre partenaire tout en étant suffisamment court pour ne pas s’auto-détruire.

Tomber amoureux d’une population

DSC01691

Avez-vous vu leur sourire ? Leurs grands yeux pétillants ? Sont-ils déjà venus vous scruter, vous toucher, vous parler ? Vous ont-ils offert un verre, un repas, un câlin ? Partager n’a pas le même sens partout dans le monde. Dans certains pays, partager un thé, un pain, un repas, une nuit sous les étoiles, tout cela est très commun. Il suffit d’un instant pour se sentir chez soi. Leur amour et leur bonheur sont tellement entraînants. Une fraction de seconde plus tard, il est trop tard. Je commence à tomber amoureuse de ces personnes en sentant ma poitrine se réchauffer et mon sourire s’agrandir. Comme une enfant.

Tomber amoureux de la nourriture

DSC01207

Nous sommes d’accord, partager un repas est un moyen de découvrir le pays. Tomber amoureux d’un repas préparé dans des conditions pas trop beaucoup hygiéniques ? Non, jamais. J’étais comme ça aussi, ne vous trompez pas. Et pourtant je peux vous raconter comment j’ai ressenti ce sentiment que trop commun aujourd’hui pour ces pakoras et ce chai. Je les ai pris tous les jours pour mon déjeuner pendant un mois. Sans même parler de la couleur, le goût piquant et doux, frit et cru, salé et sucré, avec au final une explosion de saveurs dans ma bouche, me cloua sur place. Quand mon cerveau a commencé à me les demander, de plus en plus souvent, tandis que mon visage s’agrémentait d’un sourire, j’ai compris qu’en partant ils me manqueraient terriblement.

Tomber amoureux d’une culture

Connaître une culture dans les moindres détails, c’est un but pratiquement inatteignable. Je ne pourrai même pas dire que je maîtrise encore la culture française. Cet ensemble de subtilités que chaque culture emprisonne dans un mot reste agréable. Savoir que chaque voyage dans le même pays apportera son lot de surprises est réconfortant. Cela vous est-il déjà arrivé de rapporter une partie de cette culture dans votre pays ? Cela reste difficile en général et pourtant, alors que je rentrais, j’ai amené avec moi le processus du thé chinois et ses contes. En général, il est difficile de le refaire à la perfection, mais quand je rencontre sur mon chemin des personnes sachant le faire, je prends toujours un plaisir dingue à m’imaginer dans le pays d’origine.

Tomber amoureux de paysages

DSC02076

J’ai eu la chance de voyager dans des pays très différents de la France où les paysages changent et varient aux gré de leurs envies. Où il est possible de rencontrer désert rocailleux et rizières. Où le soleil chevauche la pluie pour rendre un peu d’espoir aux populations. J’ai été sidérée par la beauté des lieux et la présence insignifiante de l’être humain. Il y a des endroits où mon cœur s’est emballé, où mes sentiments ont explosé. Et vous, avez-vous découvert un endroit qui vous coupe le souffle ? Qui vous appelle en secret le soir dans votre lit ? Qui ne peut que ressembler à un conte de fées ?

Tomber amoureux d’un pays

DSC00482

Tomber amoureux d’un pays pourrait regrouper tout ce qui a été exposé avant. Pourtant, un pays a bien plus de charme qui le compose. J’ai été ébahie par les odeurs de l’Inde, les couleurs de l’Amérique latine, les musiques chinoises, et j’en passe. Il arrive parfois dans un pays de ressentir cette chaleur dans la poitrine et cet amour qui ne s’explique pas forcément par les personnes, la nourriture. Juste un bien-être incroyable et des détails qui nous font craquer.

Tomber amoureux… de soi

En voyageant, nous nous retrouvons, nous prenons du temps pour nous sans forcément s’en rendre compte. Nous découvrons des parties de notre personnalité, des capacités jamais imaginées. Chaque situation compliquée ou étrange nous fait grandir et nous épanouir, nous octroyant pendant un instant cette sensation que nous sommes fier de nous. Je ne dis pas que cela est automatique et permanent, mais parfois juste parfois, il est possible de tomber amoureux de soi et vous n’avez besoin alors de personne d’autre.

Voilà comment j’aime tomber amoureuse. Et vous savez la meilleure partie ? Aucun point (sauf peut-être le premier) ne vous fera du mal. Chaque histoire d’amour sera différente, chaque émotion sera une nouvelle découverte.

Alors pourquoi passer son temps à avoir peur de tomber amoureux quand nous avons le monde devant nous ?

Article rédigé par Caroline Meslay

À lire également sur Nomade Magazine :