À mon avis, la beauté se trouve dans la différence. Cette différence qui a tendance à choquer, à informer, à influencer notre perception du monde, mais qui ne cesse de nous émerveiller lorsqu’on la regarde avec des yeux remplis d’authenticité et vides de jugement. Je crois que, plus on goûte au changement, plus on ressent le besoin de se réinventer en se confrontant à une réalité jugée spontanée et hors de l’ordinaire. Du moins, c’est mon cas…

Lorsque je voyage, je suis confrontée à la vie. En fait, à chaque pas effectué ou échange vécu, je me rapproche de la réalité de chacun et connecte davantage avec ce qui représente la vision divergente des différentes cultures. Pourquoi penser un instant que notre rythme de vie et notre perception des choses sont les bons lorsqu’il y a tant à découvrir et à apprendre bien au-delà de notre zone de confort?

DSC_0292

Je réalise avec le temps que, plus je découvre, apprends et grandis au travers de mes différents périples, plus je me bâtis ma propre zone de confort. Celle qui se résume à vivre de mes passions et à vadrouiller selon mes coups de cœur du moment, mes pulsions de nomade, ma soif de découvrir mes différents chez moi autour de ce monde rempli de merveilles.

Quand est-ce que j’ai cessé de croire que tous ces voyages et ces aventures que nous nous permettons de vivre ne sont pas seulement une récompense à notre quotidien, mais bien un mode de vie pour lequel je choisis de vivre?

J’ai cessé de me sentir à l’aise au sein d’une société où l’on est amenés à suivre un chemin bien distinct lorsque j’ai réalisé à quel point il était facile de se laisser prendre dans ce moule que l’on dit confortable et normal. À mon sens à moi, le confort et la normalité se retrouvent parmi les gestes que j’effectue répondant à ma quête du bonheur. Ces actions peuvent se résumer à manger une bonne crêpe dégustée dans les rues de Koh Samui comme il peut s’agir d’une randonnée au sommet du Machu Picchu.

Ma zone de confort se définit ainsi: vivre tout simplement. J’ai le besoin constant d’émerveiller tout mon corps par l’absorption de nouvelles cultures, de saveurs étrangères, d’odeurs différentes, d’aventures inoubliables et enrichissantes. Le fait de voyager vient assouvir cette soif d’adrénaline et de découverte constante que je ressens et que je recherche pour m’épanouir.

DSC_0499

Je vous mentirais si je vous disais que cette zone de confort n’a pas de prix. Il est faux de croire qu’aucun sacrifice ne doit être fait ou qu’aucun compromis ne doit être entrepris et assumé. Une chose est sûre, c’est que, dans mon cas, le positif remporte sur le négatif et que, lorsque j’accepte ces situations moins agréables, il m’est possible d’en sortir plus forte et d’apercevoir ce qu’il y a de beau au travers de moments plus difficiles.

Je ne suis pas ce que la société souhaiterait que je sois ou bien ce que la personne d’à côté imaginerait que je sois… Je suis tout simplement. J’assume ce mode de vie et j’en suis heureuse. Je me sens chez moi, peu importe l’endroit où je suis ou la situation que je vis, car j’ai voulu me retrouver à cet endroit et j’accepte la différence, car dans la vie, tu as toujours le choix

Ma zone de confort est un havre de paix qui change d’endroit au gré de mes découvertes, de ma curiosité et des rencontres effectuées. Ma zone de confort requiert une certaine forme de courage et de persévérance qui, au final, me donnera accès à une richesse d’apprentissages inégalée.