Qui n’a jamais entendu parler de Venise, l’une des villes les plus romantiques au monde? C’est en fait une ville portuaire d’Italie, constituée de plus de 118 petites îles séparées par un réseau de canaux et reliées par des ponts. En 2012, la commune comptait 269 810 habitants, dont 58 666 habitants intra-muros (Centro storico), donc à l’intérieur des murs fortifiés, 176 000 résidents sur les rives (Terraferma) et 31 000 habitants sur d’autres îles de la lagune.

Lorsque vous irez visiter Venise en tant que touriste, vous vous attarderez principalement au centre urbain et historique situé à l’intérieur des murs fortifiés ainsi qu’à trois petites îles bien populaires que je vous présente ici!


Murano

L’île de Murano est reconnue pour ses artisans spécialisés dans le soufflage de verre. Il est d’ailleurs très impressionnant de les voir travailler! Il est également très agréable de prendre du temps pour visiter le musée se trouvant sur l’île (Museo del Vetro) et pourquoi ne pas s’y acheter un petit souvenir? Notez toutefois que vous pourrez trouver de magnifiques objets de verre soufflé ailleurs dans Venise et qu’ils vous coûteront probablement moins cher que sur Murano. Pour les amateurs d’histoires, il y a aussi de jolis monuments sur l’île comme l’Eglise Santi Maria E San Donato.


Burano

Burano

L’île de Burano se démarque de par ses jolies maisons vivement colorées. Un superbe endroit où prendre des photos souvenirs. Saviez-vous que, traditionnellement, les femmes de l’île peignaient les maisons de la sorte pour que leurs maris pêcheurs les voient de loin? Bref, cette île est également réputée pour ses artisans de la dentelle. On dit d’ailleurs que l’île a produit aux XVe et XVIe siècles les plus belles dentelles d’Europe. Aujourd’hui, quelques dentellières travaillent encore dans la grande tradition de Burano. Mais, comme il faut trois ans pour réaliser une nappe, les pièces abordables viennent le plus souvent d’Hong Kong ou de Chine. Naturellement, on peut y visiter le Musée de la dentelle. Autrefois une école qui fut fermée en 1972 puis rouverte entre 1981 et 1995, l’endroit n’assure plus de cours réguliers, mais il abrite un musée exposant des pièces d’une beauté et d’une valeur inestimables.


Torcello

Finalement, l’île de Torcello se visite principalement pour son côté historique, par exemple la cathédrale Santa Maria Assunta (Notre-Dame de l’Assomption) bâtie en 639 ainsi que l’Église Santa Fosca construite entre les XI et XIIème siècles. C’est en fait l’une des premières îles des environs à avoir été peuplée dès le début des invasions barbares. Pour ma part, c’est aussi à Torcello que j’ai eu le bonheur de commander un café… et de recevoir un espresso digne des Italiens (inutile de vous dire que mon goût en la matière n’était pas encore développé). Photo à l’appui! 😉

323371_10150419008090891_1809647413_o

L’idéal est de combiner la visite de ces trois îles en une seule journée. Le transport sera assuré par un vaporetto et il ne vous prendra que 10 à 15 minutes entre chaque île.


Revenons-en à la douce Venise et à son centre urbain. Il y a tant de choses à voir! Nous n’y sommes restés que deux nuits et nous l’avons regretté. Tout d’abord, c’est une ville où il fait bon se promener tout simplement: les petites ruelles, les canaux, les nombreux ponts, dont celui du Rialto, les différents quartiers, l’architecture du Palazzo Contarini del Bolovo et celle de toutes les églises et des basiliques, dont la célèbre San Marco, le pont des Soupirs et le palais des Doges, sans oublier le Campanile. Bref, il y a toujours quelque chose à voir à Venise. C’est assez incroyable pour une si petite ville. Évidemment, il y a aussi les fameux tours de gondole. Ne réservez pas à l’avance! Vous risquez de vous retrouver dans un tour de groupe (comme ce fut notre cas) : ça enlève beaucoup de charme et de romantisme à la balade, puis il y a toujours un gondolier prêt à vous embarquer et vous chanter la sérénade pour quelques euros. Ne réservez pas non plus pour un tour guidé. Si vous voulez mon avis, il est préférable de pouvoir prendre son temps et visiter ces petites merveilles à son propre rythme.

Si je peux me permettre, offrez-vous également une petite marche nocturne dans les ruelles de Venise, jusqu’à la place Saint Marc. Un soir, nous sommes sortis nous promener vers minuit: c’était si calme! Un moment tranquille sans tous les touristes, gravé à jamais dans notre mémoire. Pour finir, un autre incontournable selon moi c’est le magasinage d’un masque à l’image du Carnaval de Venise (qui se tient généralement fin janvier / début février). Il y a énormément de boutiques souvenirs qui en offrent. Le principal c’est de ne pas se jeter sur le premier joli masque trouvé. Il faut trouver la perle rare et bien sûr négocier un peu avec le vendeur. Ça fait partie du plaisir de l’activité! 😉

J’espère vous avoir donné l’envie de découvrir cette charmante ville italienne. Pour nous, ce fut le départ d’un périple de onze jours en Italie, avant de poursuivre vers la Toscane (Florence) puis Rome, et Venise fut définitivement notre coup de cœur! On s’est juré d’y retourner un jour.

293994_10150419026250891_435877837_n

(Source données et informations: Wikipédia)