L’Italie est sûrement l’une des destinations européennes la plus prisées auprès des voyageurs. Ce pays est rempli d’histoire, de beauté, de bouffe démentiellement bonne (et aucunement comparable aux restaurants ‘’italiens’’ que l’on retrouve à Montréal) et de gens accueillants qui sont toujours prêts à nous aider. Ce voyage a vraiment été excitant pour moi étant donné que c’était le tout premier en famille. Malgré le fait que, pour longtemps, notre choix de destination était déchiré entre la Grèce et l’Italie, je ne peux être plus heureuse d’avoir décidé de mettre les pieds dans ce pays incroyable. L’une des raisons qui nous a fait pencher pour l’Italie était justement l’abondance de choses à voir. Ayant visité des places autant connues que méconnues par les touristes lors de notre séjour en Italie, mon cœur s’est malgré tout arrêté sur Florence, une ville qui a su charmer depuis si longtemps chaque personne qui y fait son tour, incluant moi.

Notre itinéraire : Gênes, La Spézia incluant la visite des Cinque Terre, Florence, visite de Toscane et Umbria ainsi que des petites villes telles que Narni et Todi, Rome, la côte Amalfitaine (Positano, Ravello – tellement plus de cachet que Positano -, Amalfi) et finalement Naples.

J’étais fébrile à l’idée d’écrire cet article simplement parce que Florence a été de LOIN un méchant gros coup de cœur pour moi. Je ne savais alors pas comment transmettre en mots les sentiments que j’éprouve pour cette ville. Je me suis alors dit que j’allais notamment vous faire part de sa magie en vous partageant quelques-unes des photos que j’ai prises pendant ces quatre – trop courtes – journées passées à sentir le pouls de cette ville.

Parce qu’une image vaut mille mots …

L’une des choses qui m’ont vraiment captivée pendant mes journées à Firenze fût le fait que c’est une ville qui date de la Renaissance. Ainsi, tout ce que l’on apprend dans les cours d’histoire depuis le secondaire (parce que on va se le dire, je ne me rappelle pas vraiment de mes cours d’histoire au primaire) se trouve devant nos yeux et c’est assez incroyable comme feeling. Je me rappelle des moments où je me promenais dans les rues et je voyais sur lesflorence9 murs les montures qui servaient jadis à tenir les torches de feu pour éclairer les rues. Ou encore, le simple fait de pouvoir vivre dans un appartement datant d’il y a 2000 ans m’a permis de m’évader dans mon imaginaire (et laisse-moi vous dire que ça remet le château Frontenac à sa place!).

L’un des moments marquants de ma visite de Firenze fût notre rencontre inattendue avec un artiste dans son mini atelier tapissé de toiles. Accompagné de son ami, les deux se perdent dans leur art jusqu’aux petites heures du matin à peindre et à écouter de la musique qui sort d’une petite radio avec une antenne du genre années 2000.

florence7Souvent, lorsque je visite une ville, j’aime bien faire une ou deux visites de musées afin de mieux comprendre et mieux sentir l’historique de la place. Pour sa part, Florence m’a plutôt fait penser à un musée à ciel ouvert; à n’importe quel tournant de rue, sur n’importe quel mur, restaurant ou craque au sol, je sentais la lourdeur de l’histoire qui lui appartient. Il est tout de même intéressant de savoir que, les dimanches à Firenze, l’admission est gratuite dans la plupart des musées.

 

« Rumor has it » Le Ponte Vecchio aurait été épargné des bombardements d’Hitler lors de la deuxième Guerre Mondiale à cause de sa beauté.

« Rumor has it » Le Ponte Vecchio aurait été épargné des bombardements d’Hitler lors de la deuxième Guerre Mondiale à cause de sa beauté.

La construction du Duomo a commencé à la fin du 13e siècle et s’est terminée par la construction du dôme au 15e siècle ! Cela aurait alors pris DEUX siècles afin de terminer sa construction. Les détails de la façade auraient par contre été totalement finalisés pendant le 19e siècle. Le Duomo de Florence reste la quatrième plus grande cathédrale au monde.

La construction du Duomo a commencé à la fin du 13e siècle et s’est terminée par la construction du dôme au 15e siècle ! Cela aurait alors pris DEUX siècles afin de terminer sa construction. Les détails de la façade auraient par contre été totalement finalisés pendant le 19e siècle. Le Duomo de Florence reste la quatrième plus grande cathédrale au monde.

Je ne peux finir cet article sans parler de l’expérience gastronomique que nous avons vécu. Que ce soit le – ou les deux – gelato dégusté chaque jour, les granitas incroyablement rafraîchissantes (on en avait besoin parce que la température atteignait les 38 degrés Celsius par moments) ou les fameuses pizzas, il est difficile de choisir LE meilleur repas que j’ai eu la chance de manger. Avant de partir en voyage, j’avais particulièrement hâte de goûter au risotto italien traditionnel. À ma grande joie et pour ajouter au charme de Firenze, je dois dire que j’ai mangé le meilleur risotto de toute ma visite en Italie lors de l’une des journées dans cette ville de la Toscane.

Il ne me reste qu’à espérer pouvoir revisiter la capitale de la Toscane, ou même sait-on jamais, d’y vivre un jour… Il ne me reste qu’à dire « à bientôt Firenze« !

-Bochra El-Jed